ACDN - Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire
logo ACDN banniere ACDNVisiter ACDN
Accueil-Home ACDN Contact ACDN Consulter le plan du site - SiteMap Other Version
vous etes ici Accueil > Actualités > Articles d’actualité > La Flamme d’Hiroshima pour l’Abolition des armes nucléaires traverse la France du 6 au 12 novembre
Qui sommes-nous ?

Comment nous aider
Diffuser l’information
Faire un don

Actualités
Les lettres d’ACDN
Communiqués
Autres sources
Articles d’actualité
Elections 2017

Actions
2e RID-NBC
3e RID-NBC (9-11 mai 2008)
Campagne "Ultime Atome !"
Grève de la faim pour un référendum
Pour un Monde Vivable

Dossiers
Big Brother

Pétitions

Correspondance
France
International

Médias

Albums

Varia
Liens
Quiz

Elections
Elections 2007
Elections 2012

Marche Mondiale pour la Paix et la Non-violence
La Flamme d’Hiroshima pour l’Abolition des armes nucléaires traverse la France du 6 au 12 novembre
Le programme


Publié le 1er novembre 2009

Impulsée par Monde sans Guerres, soutenue par le réseau mondial Abolition 2000 et par
celui des Maires pour la Paix que préside le maire d’Hiroshima, partie le 2 octobre de Nouvelle-
Zélande, la Marche Mondiale pour la paix et la non-violence s’achèvera en Argentine le 2 janvier 2010 après avoir parcouru le monde.

La Flamme d’Hiroshima pour l’abolition des armes nucléaires
l’accompagnera puis poursuivra sa route jusqu’à New-York, où une grande manifestation
pour la paix et l’abolition des armes nucléaires aura lieu en mai 2010 pendant la conférence
de révision du Traité de Non Prolifération nucléaire (TNP).

En France, à l’initiative de l’Action des Citoyens pour le Désarment Nucléaire (ACDN), la
Flamme d’Hiroshima passera du 6 au 12 novembre 2009 par Paris, Saintes, Saint-Pierre
d’Oléron, Bordeaux, Agen, Cahors, Toulouse, Perpignan et d’autres villes, avant de rejoindre
Barcelone le 13 novembre 2009.


CHARENTE-MARITIME


SAINTES

Organisé par ACDN et le Collectif Flamme
avec le soutien de la Mairie de Saintes

Contact : 06 73 50 76 61 ou 06 77 95 76 78

Voir « le Mois à Saintes » http://www.ot-saintes.fr/MASNovembre2009bd.pdf

Office de Tourisme http://www.ot-saintes.fr/evenements.htm

Du 2 au 7 novembre : Expositions

Hall de l’Auditorium Saintonge, 11 Rue Fernand-Chapsal

7 toiles de Marie Tillard : « Flammes »

Galerie marchande Hypermarché Carrefour, Route de Rochefort

Exposition : « Deux mondes possibles »

Dédicaces d’auteurs mercredi 4 novembre à 10 h

Lundi 2 novembre à 10h : Conférence de presse au « Point central », 63 Cours National

Mardi 3 novembre à 20h 30 : « Café Philo » spécial
Débat au Cafésol, Maison de la Solidarité, Esplanade du 6°RI

"L’abolition des armes nucléaires : un rêve devenu possible ?"

Vendredi 6 novembre : Auditorium Saintonge
11 Rue Fernand-Chapsal

17h : Vernissage de l’exposition « Flammes »

17h 30 : Accueil du Flambeau d’Hiroshima

18h : Première projection publique à Saintes
« Désarmer pour vivre »

Film-document (2009, 83’)

de Jean-Marie Matagne et Frédéric Richard,
suivi d’un débat avec les réalisateurs

Entrée et participation libres

21h : Concert : « Le Cheval Rouge » en quartet
Olivier Batlle (contrebasse) Stéphanie Saada (chant)
Vania Dombrovszky (chant, guitare et violoncelle)
Mugurel Barbu (accordéon)
Chansons et musiques tsiganes, sépharades, andalouses

Billetterie : Office de Tourisme, 62 Cours National, 05 46 74 23 82
et sur place à partir de 20h 30

Samedi 7 novembre :

de 10h à midi : Animations en ville
groupes musicaux, chorales, « Batucabraz », capoeira, poésie, arts de la rue...

A partir de 14h : Rassemblement Prairie de la Palu
autour des arbres d’Hiroshima et de Nagasaki
des grandes silhouettes pour la Paix de Nathalie Lefranc
et de la « Bandita » des jeunes de Colombie

14h 45 : « Marche pour la paix »
autour du Flambeau d’Hiroshima
avec la participation de groupes musicaux.
Les Véhicules d’Epoque ouvrent la marche.

15h 30 : Cérémonie symbolique
Monument aux morts, Place du Palais de Justice
Un ancien combattant de 1939-1945 rallume avec le Flambeau d’Hiroshima
la Flamme du Désarmement Nucléaire
allumée pour la première fois à Saintes le 6 mai 2001

16h : Transfert du flambeau d’Hiroshima à Saint Pierre d’Oléron

SAINT-PIERRE D’OLERON

Mairie de Saint Pierre et Collectif Flamme

Contact : 06 85 53 52 55 ou 06 73 50 76 61

Jeudi 5 novembre

20h 30 : Cinéma « Eldorado » : Projection du film « Désarmer pour vivre »
Débat avec l’un des réalisateurs
Exposition de dessins d’enfants

Samedi 7 novembre

17 h 30, entrée du Pont d’Oléron, côté continent : Accueil de la Flamme
et transfert à Saint Pierre par un convoi de véhicules anciens

18 h Place Gambetta : Animations
Réception de la Flamme
Retraite aux flambeaux

Dimanche 8 novembre

A partir de 9 h Place du marché : Festivités et Marche pour la Paix


GIRONDE

BORDEAUX

Collectif « La paix en marche »
Contact : 06 31 96 42 60 ou 06 30 63 51 14

Dimanche 8 novembre

17 h : Rendez-vous place Stalingrad

17 h 30 : Arrivée de la Flamme place Stalingrad et départ sur le pont de Pierre

18 h 30 : Cérémonie d’accueil de la flamme quai de la Douane, à proximité du miroir d’eau

19 h : Fin de la cérémonie

20 h 30 : Cinéma Utopia :

Film « Désarmer pour vivre » et débat avec Jean-Marie Matagne (coréalisateur et président d’ACDN) et Eric Bastin (porte-parole de « Monde sans guerres »)

A partir de 20 h 30 : au TNT (Tout Nouveau Théâtre) : soirée musique et danse

Lundi 9 novembre

10 h : Conférence de presse, cinéma Utopia

LOT ET GARONNE

AGEN

Contact : 05 53 87 84 58

Lundi 9 novembre

17h 30 : Conférence de presse

20h 30, Pôle Ethique : Projection du film « Désarmer pour vivre ! » suivi d’un débat

Plus de détails ultérieurement.

LOT

CAHORS

Organisé par la Mairie de Cahors et le Collectif « Désarmer pour vivre en Paix »

Contact : 06 46 41 08 11 / 05 65 38 08 39

Mises à jour sur : http://leliencommun.org/faisonslapaix

Mardi 10 novembre

15 h : Rassemblement à Cahors pour l’arrivée de la Marche mondiale et de la Flamme d’Hiroshima
- Rendez-vous devant le Ginkgo biloba, l’arbre de la Paix, Jardin de la Paix, allée des soupirs (face au foyer Valentré).
- Point de presse.

16 h 30 : « Marche pour la paix », déambulation dans Cahors jusqu’au parvis de la Mairie.

17 h 30, parvis de la Mairie : Accueil officiel de la Flamme d’Hiroshima
- Allocution de M. le Maire de Cahors et discours des personnalités autour de l’Appel des Maires pour la Paix, du désarmement nucléaire et de Cahors-Mundi.
- Présentation des panneaux de l’exposition « deux mondes possibles » sur les bombardements d’Hiroshima et de Nagasaki.

21 h, Bourse du travail - entrée et participation libres.
- Film-document « Désarmer pour vivre » de Jean-Marie Matagne et Frédéric Richard, 2009, 1 h 23.
- Débat avec Jean-Marie Matagne (président d’ACDN), Éric Bastin (porte-parole de « Monde sans guerres ») et d’autres intervenants.

HAUTE-GARONNE

TOULOUSE

Collectif « Ca marche »
Contact : 06 62 25 04 69 ou 06 20 12 49 48

Mercredi 11 novembre

11 h : Arrivée de la Flamme au cinéma « Utopia » de Tournefeuille.
Exposition itinérante : « Deux mondes possibles »

12 h : Arrivée de la Flamme à Toulouse, place du Capitole

14 h : Mise en place et départ d’un cortège, place Saint Cyprien au local de CYP’LIEN, Allée Charles de Fitte.

16 h : Conférence de presse au café « Le Florida », Place du Capitole, avec
Jean Marie Matagne, président de l’Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire (ACDN), ex-candidat à l’élection présidentielle de 2002,
Eric Bastin, porte-parole national de « Monde sans guerres »,
Christophe Coudert, de « Monde sans guerres », Toulouse
et Robert Baud, ex-candidat à l’élection présidentielle de 2007.

18 h : Projection de vidéos de la Marche Mondiale depuis son départ de Wellington (Nouvelle-Zélande), le 2 octobre 2009

20 h 30, Cinéma « Utopia » de Tournefeuille : Projection et débat autour du film « Désarmer pour vivre » (durée 1h 23) de J-M Matagne et Frédéric Richard

AUDE

CARCASSONNE
Contact : 06 64 44 76 57
(Toutes informations à confirmer)

Jeudi 12 novembre

11 h Square Gambetta/Place Carnot : Réception du véhicule de la Flamme d’Hiroshima
Exposition temporaire « Deux mondes possibles » (sous réserve)

12 h - 13 h Défilé de la Flamme de la Place Carnot à la Place Carnot, via la rue piétonne en direction de la Gare et la Porte des Jacobins.
Cortège en fanfare avec des flambeaux allumés à la Flamme d’Hiroshima.

14h Place Carnot : Cérémonie symbolique

18h 30 Projection du film « Désarmer pour vivre » (sous réserve)

PYRENEES ORIENTALES

PERPIGNAN
Collectif "2 octobre"
Contact : 06 82 21 18 53

Jeudi 12 novembre

- 17h Le Castillet : Accueil officiel de la Flamme d’Hiroshima.
- 17h30 Départ de la parade rocambolesque : musique, marionnette géante, etc.
- 17h40 Place Arago : Recueil des demandes faites par les passants pour la Paix et la Non-Violence.
- 18h00 Place République : Ronde du silence.
- 18h15 Place Rigaud : Free Hugs (accolades gratuites)
- 18h30 Le Castillet : Photos des passants avec des paroles de Paix et Non-Violence choisies sur des panneaux.
- 20h00 Salle du Travailleur Catalan 44, av. de Prades : grande soirée festive.
- 20h30 Vidéos et témoignages sur la Marche Mondiale pour la Paix et la Non-Violence
- 21h00 Buffet
- 21h30 Concert de plusieurs artistes locaux
- 23h00 Clôture

HERAULT

MONTPELLIER
Contact : 04 67 72 80 03

Samedi 14 novembre

16 h 30 En face du Corum (Palais des Festivals) :
Arrivée de la Flamme du Désarmement Nucléaire
Un cortège de porteurs de torches défilera sur l’Esplanade.
Place de la Comédie, prises de paroles, allumage de la Flamme, qui sera remise à un édile pour la ville de Montpellier. L’insigne de la Paix sera formé par un cercle de flambeaux.

18 h Projection du film « Désarmer pour vivre »
Espace Martin Luther King, 27 Boulevard Louis Blanc, Montpellier (tram Louis Blanc)


CONTACTS

06 73 50 76 61 contact@acdn.net
ou 06 80 23 74 79 e.bastin@orange.fr

Informations
www.acdn.net et www.marchemondiale.fr


La Marche Mondiale vise à faire prendre
conscience du danger de la situation mondiale
que nous traversons. Impulsée par
Monde sans Guerres, l’une des organisations
du Mouvement Humaniste, elle a suscité en
quelques mois l’adhésion de milliers de personnes,
d’organisations, d’institutions et de
personnalités du monde de la science, de la
culture, du sport, de la politique, sensibles à
l’urgence du moment.

Elle a engendré une grande diversité d’initiatives
dans plus de 100 pays, préfigurant le
moment où l’humanité reprendra son destin
aux “seigneurs de guerre” - au complexe
militaro-industriel dont le président Eisenhower
dénonçait déjà en 1961 l’action occulte
et la puissance néfaste.

Le monde d’aujourd’hui est marqué par toutes
sortes de violences : guerres endémiques,
stocks d’armes et dépenses militaires
en constante expansion (près de 1500 milliards
de dollars en 2008), occupation par la
force de territoires, nouvelles formes d’insécurité
comme le fanatisme et le terrorisme politiques ou religieux, alimentés par l’exploitation
financière et les déséquilibres
économiques, l’injustice sociale, la famine
et la misère face à l’opulence, les crises
écologiques majeures (climat, eau, énergie,
pollutions radioactives, chimiques, biologiques,
pandémies, etc.). Depuis 1991, en
Irak, en ex-Yougoslavie, en Afghanistan, à
Gaza, des armes contenant de l’uranium
appauvri - qui attaque l’ADN des cellules -
multiplient cancers et naissances monstrueuses
parmi les civils et les militaires, perpétrant
un véritable anthropocide silencieux.
Surplombant tout, le risque permanent de
conflit nucléaire, y compris par accident.

L’arme atomique est à la fois le symbole et
la clef de voûte de ce système inhumain,
fondé sur la menace d’anéantir l’autre, la
prise en otage de nos peuples et de nos cités,
la terreur d’Etat. Un autre monde est
urgent, nécessaire et possible : un monde de
paix, de non-violence, de coopération, de
liberté, de justice et de fraternité. C’est
vers lui que nous entendons marcher.

Les propositions de la Marche Mondiale

Pour éviter la catastrophe nucléaire, nous
devons dépasser la violence, en exigeant :
- le désarmement nucléaire à l’échelle mondiale,
- le retrait immédiat des troupes étrangères
des territoires occupés,
- la réduction progressive et proportionnelle
de l’armement conventionnel,
- la signature entre pays de traités de non
agression,
- le renoncement par les gouvernements à
utiliser les guerres comme moyen de résoudre
les conflits.

Il est urgent de fortifier une conscience en
faveur de la Paix et du désarmement, mais il
est également nécessaire de réveiller une
conscience de la non-violence qui rejette
non seulement la violence physique, mais
aussi toute forme de violence (économique,
raciale, psychologique, religieuse, sexuelle,
etc.). Cette nouvelle sensibilité touchera les
structures sociales, ouvrant le chemin vers
une Nation Humaine Universelle.

La Marche Mondiale invite toute personne à
assumer sa responsabilité de changer le
monde en dépassant sa propre violence, en
développant une attitude non-violente,
d’abord envers son entourage, ensuite partout
où son influence peut s’exercer.

SITE : www.marchemondiale.fr

Nous revendiquons le droit de vivre en paix
et en liberté. On ne vit pas libre lorsqu’on
vit menacé.
Dans des centaines de villes, des marches,
des festivals, des forums, des conférences
et d’autres événements ont été ou vont
être réalisés pour souligner l’urgence de la
paix et la nécessité de la non-violence. Pour
la première fois dans l’histoire, un événement
de cette ampleur se met en marche à
l’initiative des gens concernés eux-mêmes.

L’urgence : abolir les armes radioactives et nucléaires

En 2009, à côté des armes anthropocidaires
utilisées sur le terrain et contenant de l’uranium
radioactif, l’arsenal nucléaire mondial
est constitué de quelque 25 000 ogives nucléaires.
Le danger le plus grave pour l’humanité
est actuellement la menace d’un
conflit nucléaire, pouvant même provoquer
la disparition de toute vie humaine.
En théorie, les bombes atomiques ne sont
pas faites pour servir, mais seulement pour
dissuader de s’en servir. En fait, elles sont
en alerte permanente et peuvent exploser à
tout moment. Plusieurs fois depuis 1945, la
planète a failli subir une guerre nucléaire.
Plus sensée que ses dirigeants, la grande
majorité de la population du globe (76 % en
moyenne, d’après un sondage effectué en
2008 dans 21 pays ; 86 % en France) souhaite
voir abandonner ces armes inhumaines
et suicidaires. Selon le général Lee Butler, ancien responsable de toutes les armes nucléaires
US, elles sont “fondamentalement
dangereuses” (avec seulement 1,5 % de
toutes les armes nucléaires existantes, la
France pourrait faire un milliard de morts),
“extraordinairement coûteuses” (en
France, 1500 milliards de francs jusqu’en
1998 - coût actuel gardé secret ; aux Etats-
Unis, plus de 50 milliards de dollars pour la
seule année 2008), “militairement inefficaces”
(inutilisables, sauf pour se venger
d’une destruction nucléaire entamée par
l’ennemi... en la généralisant !), “et moralement
indéfendables” (reposant sur la
menace d’opérer un massacre de masse - un
crime contre l’humanité).

La France est malheureusement l’un des
principaux acteurs de la prolifération nucléaire,
du fait de sa politique d’exportation
de la technologie nucléaire civile - qui peut
être détournée militairement - et de la modernisation
de ses propres armes nucléaires
(missile M51, nouveau sous-marin nucléaire,
nouvelles têtes nucléaires, recherches du
Laser Mega-Joule orientées vers une nouvelle
génération d’armes thermonucléaires,
programmes de simulation...).
Seul un référendum permettrait de savoir si
cette politique répond ou non aux voeux des
Français. C’est ce que nous demandons.
Prenant enfin au sérieux l’engagement d’éliminer
leurs arsenaux nucléaires pris par les
Etats nucléaires (article 6 du TNP), les
Etats-Unis et la Russie négocient actuellement
une réduction draconienne et mutuellement
contrôlée de leurs arsenaux.
Barack Obama (“Je ferai de l’objectif d’éliminer
les armes nucléaires à travers le
monde un élément central de la politique
nucléaire des États-Unis”)*
et Vladimir Poutine
(“je crois que nous ferions mieux de
fermer cette boîte de Pandore”)*
se sont
déclarés prêts à aller vers l’abolition des
armes nucléaires. (* Propos respectivement
tenus les 10 et 11 septembre 2008.)

Le 24 septembre 2009, malgré les réticences
de la France, cet objectif d’un “monde sans
armes nucléaires” a été confirmé à l’unanimité
par le Conseil de sécurité de l’ONU.
Notre pays doit donc aligner ses actes sur sa
parole.

Aujourd’hui, l’élimination de toutes
les armes nucléaires de la planète
sous un contrôle strict et efficace est
devenue un objectif concret dont
nous devons imposer la réalisation à
nos représentants politiques, par un
engagement citoyen.

SITE : www.acdn.net

La flamme d’Hiroshima

Une flamme de la Paix, située au Parc de la
Paix d’Hiroshima, a été allumée en mémoire
des victimes du bombardement atomique du
6 août 1945. Tant qu’il restera une arme
nucléaire sur terre, elle restera allumée.
Le 5 août 2009, elle a servi à allumer une
“Flamme de l’abolition nucléaire”. Abolition
2000 (qui regroupe plus de 2000 organisations
ou municipalités) et les Maires pour
la Paix (plus de 3000 villes dans le monde),
ont décidé de la faire circuler, portée par
l’équipe internationale qui fera la totalité
du parcours de la Marche.
Sur son parcours, elle servira à allumer ou
rallumer des flammes individuelles ou collectives,
comme par exemple à Saintes, la
Flamme du Désarmement Nucléaire allumée
pour la première fois en mai 2001. La
Flamme de l’abolition nucléaire peut être
“virtuelle” : chacun peut l’emprunter au
site d’Abolition 2000 et la diffuser par Internet
aux correspondants de son choix - par
exemple à des responsables politiques -
pour affirmer sa volonté de voir notre pays
soutenir cet objectif.

Site :
www.abolitionflame.org

Le parcours de la flamme de l’abolition nucléaire en France

A l’occasion du passage de la
Marche Mondiale en France, la
Flamme d’Hiroshima pour l’abolition
des armes nucléaires passera
du 6 au 12 novembre 2009
par les villes de Paris, Saintes,
Saint-Pierre d’Oléron, Bordeaux,
Agen, Cahors, Toulouse
et Perpignan, avant de rejoindre
Barcelone le 13 novembre 2009.
Dans chacune de ces villes, divers
événements auront lieu au
moment du passage de la
flamme (animations de rue,
concerts, expositions, projections
de films, débats, conférences
de presse...) pour sensibiliser
sur l’urgence du désarmement,
nucléaire et général.

Le choix de ces villes tient à la
mobilisation de leurs citoyens.
Ainsi, Saintes est la première
ville française à avoir adhéré,
par décision unanime de son
Conseil municipal, à Abolition 2000 (juin 2000) et aux Maires pour la paix (mars 2008). Saint
Pierre d’Oléron a adhéré aux deux réseaux en juillet 2009. Toutes les villes de France,
qu’elles soient ou non sur le parcours de la Flamme, peuvent en faire autant. Il suffit que
leurs habitants et leurs élus le veuillent (Documentation : contact@acdn.net). En Belgique,
plus de la moitié des villes ont adhéré aux Maires pour la Paix. A la suite de quoi le Parlement a
pris position pour le retrait des bombes américaines stationnées en Belgique et pour la dénucléarisation
de l’Europe. Tous ensemble, empêchons que nos villes subissent le sort d’Hiroshima.


Contacts parcours :

Jean-Marie Matagne : 06 73 50 76 61 ou Eric Bastin : 06 80 23 74 79

Contacts départementaux :

- Charente Maritime : 06 73 50 76 61

- Gironde : “La paix en marche” 06 31 96 42 60

- Lot et Garonne : 05 53 87 84 58

- Lot : “Désarmer pour vivre en paix ” 06 46 41 08 11

- Haute Garonne : “Ça marche” 06 62 25 04 69

- Pyrénées Orientales : “2 octobre” 06 82 21 18 53

- Aude : 06 64 44 76 57

- Hérault : 06 84 93 83 17


Plaquette de présentation de la MM et de la Flamme

L'argent est le nerf de la paix ! ACDN vous remercie de lui

Autres versions
print Version à imprimer
pdfVersion PDF


Partager via les réseaux sociaux

Dans la même rubrique

Manifeste pour un Référendum sur la participation de la France à l’abolition des armes nucléaires
Le président Sarkozy prêt à soutenir "le bombardement de l’Iran"...
L’ASN exige la suspension des travaux sur le réacteur EPR...
Le Brésil reprend-il la route de la bombe ?
Pour une candidature écologiste à la primaire de gauche
Vote du Sénat des Etats-Unis : une victoire à la Pyrrhus ?
Coup de soleil dans un ciel d’orage : l’ONU convoque en 2017 des négociations pour interdire les armes nucléaires
En direct de New York : Conférence de l’ONU pour un traité d’interdiction des armes nucléaires
Nucléaire : François Hollande, le triple C.
Saintes, ville abolitionniste, va jeûner à partir du 6 août

navigation motscles

Marche Mondiale
La Flamme de l’Abolition Nucléaire a donné le départ de la Marche Mondiale

visites :  816869

Accueil | Contact | Plan du site | Admin |

Site réalisé avec SPIP
design et fonction Easter-Eggs