ACDN - Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire
logo ACDN banniere ACDNVisiter ACDN
Accueil-Home ACDN Contact ACDN Consulter le plan du site - SiteMap Other Version
vous etes ici Militants pacifistes molestés : L’ordre selon Nicolas Sarkozy.
Qui sommes-nous ?

Comment nous aider
Diffuser l’information
Faire un don

Actualités
Les lettres d’ACDN
Communiqués
Autres sources
Articles d’actualité
Elections 2017

Actions
2e RID-NBC
3e RID-NBC (9-11 mai 2008)
Campagne "Ultime Atome !"
Grève de la faim pour un référendum
Pour un Monde Vivable

Dossiers
Big Brother

Pétitions

Correspondance
France
International

Médias

Albums

Varia
Liens
Quiz

Elections
Elections 2007
Elections 2012

Vidéos

Militants pacifistes molestés : L’ordre selon Nicolas Sarkozy.
dimanche 8 octobre 2006

COMMUNIQUE d’ACDN, 8 octobre 2006

Ce vendredi 6 octobre, le ministre de l’Intérieur Nicolas Sarkozy était en déplacement dans le Finistère et visitait une ferme à Saint Goazec. Trois militants bretons du Mouvement de la Paix, préparant le Forum pour la Paix qui aura lieu à CARHAIX dimanche 15 octobre, sont venus dire que « la France viole le TNP » en construisant des missiles M51. Alors que les gendarmes les avaient autorisés à stationner leur véhicule portant un missile symbolique sur son toit, une escouade de CRS est venue arracher le symbole et brutaliser les trois militants pacifistes. L’un d’eux a dû être hospitalisé.

L’Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire (ACDN) se joint au Mouvement de la Paix pour protester contre ces méthodes inqualifiables. Si les CRS ont agi sur ordre du ministre de l’Intérieur, sa conception de la démocratie est inquiétante ; s’ils l’ont fait de leur propre chef, c’est son contrôle sur les forces dites de l’ordre qui fait problème. Dans les deux cas, Nicolas Sarkozy ne paraît pas à la hauteur de la fonction présidentielle à laquelle il prétend.

Par ailleurs, ce ne sont pas les missiles en carton qu’il faut démanteler, ce sont les vrais. M. Sarkozy vient de prendre position pour le maintien de la force de frappe, tout en disant que la dissuasion nucléaire devrait être discutée. Sur quoi portera donc la discussion ? Sur la couleur des missiles ? Et devra-t-elle se faire sous le contrôle musclé des CRS ?

Le discours sécuritaire de Nicolas Sarkozy, tant à l’Intérieur qu’à l’extérieur, ne doit pas faire illusion. Les fauteurs d’insécurité ne sont pas forcément ceux que désigne un ministre habile à provoquer le désordre, pour ensuite rétablir l’ordre et poser en sauveur de la République. Ces méthodes ne vont pas sans rappeler celles d’un dangereux agitateur des années trente. On en connaît la suite. L’ascension d’un ambitieux liberticide est résistible, mais surtout au début.


Suite des événements, d’après le témoignage d’un Quimpérois s’exprimant sur le site de Bellaciao :

"Quimper, ce vendredi 6 octobre était en état de siège. Sarkozy était en ballade. Le centre-ville totalement bouclé, les passants fouillés et les manifestants violemment réprimés.

"Après les militants du mouvement de la paix, ce furent des citoyens, membres du collectif "droit d’asile" qui furent jetés à terre, brutalisés et pour l’un d’eux embarqué et menotté. A ce jour on ne sait toujours pas si Sarkozy était là en tant que ministre de l’intérieur ou candidat à la présidentielle venu rendre visite aux édiles UMP de la ville.

"Plus de 300 policiers harnachés pour "le combat de rue" ont protégé (mais contre qui ?) le déjeuner de N. Sarkozy dans une brasserie chic des bords de l’Odet..."


L'argent est le nerf de la paix ! ACDN vous remercie de lui
print Version à imprimer

Partager via les réseaux sociaux

Autres brèves

7 mai 2020 : Appel : Construire la paix et la sécurité
24 mars 2020 : AFFAIRE COMMUNE DE DOLUS D’OLERON c/ McDONALD’S & SCI NICOVAL
17 février 2020 : Graeme Allwright nous a quittés
7 décembre 2019 : L’Autriche et le Luxembourg font barrage à un accord sur le programme Euratom
28 novembre 2019 : Fukushima : l’énergie nucléaire suscite la "préoccupation", dit le pape
16 octobre 2019 : Saintes, le 18 octobre : RIP et RIC, le référendum comme outil démocratique
29 septembre 2019 : Nucléaire : Le Maire juge "inacceptables" les surcoûts et retards des chantiers EPR
29 septembre 2019 : Plus de 1500 personnes pour la manifestation antinucléaire de Nancy, 3000 selon les organisateurs
28 septembre 2019 : Vent de Bure : c’est ce week-end !
12 août 2019 : Le chemin est long de la mer des Caraïbes, de...
visites :  954500

Accueil | Contact | Plan du site | Admin |

Site réalisé avec SPIP
design et fonction Easter-Eggs