ACDN - Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire
logo ACDN banniere ACDNVisiter ACDN
Accueil-Home ACDN Contact ACDN Consulter le plan du site - SiteMap Other Version
vous etes ici Accueil > Actualités > Articles d’actualité > Messages des maires d’Hiroshima et de Nagasaki 71 ans après les bombardements atomiques de leurs villes
Qui sommes-nous ?

Comment nous aider
Diffuser l’information
Faire un don

Actualités
Les lettres d’ACDN
Communiqués
Autres sources
Articles d’actualité
Elections 2017

Actions
2e RID-NBC
3e RID-NBC (9-11 mai 2008)
Campagne "Ultime Atome !"
Grève de la faim pour un référendum
Pour un Monde Vivable

Dossiers
Big Brother

Pétitions

Correspondance
France
International

Médias

Albums

Varia
Liens
Quiz

Elections
Elections 2007
Elections 2012

Vidéos

Messages des maires d’Hiroshima et de Nagasaki 71 ans après les bombardements atomiques de leurs villes


Publié le 10 août 2016

Messages adressés à l’Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire et à la Ville de Saintes à l’occasion des cérémonies organisées au monument aux morts de cette ville les 6 et 9 août 2016, pour commémorer les victimes des bombardements atomiques de 1945.


Message du maire d’Hiroshima, M. Kazumi Matsui

C’est à la fois un honneur et un plaisir pour moi que de vous faire parvenir ce message à l’occasion de la commémoration des bombardements d’Hiroshima et Nagasaki, du 6 et du 9 Août 1945.

Le 6 Août 1945, une seule bombe atomique a transformé Hiroshima en une vaste plaine brûlée et des dizaines de milliers de victimes périrent dans les flammes. A la fin de l’année 1945, 140 000 êtres irremplaçables avaient disparu. Pour ceux qui survécurent, leurs vies grotesquement déformées, ce ne fut que souffrances physiques et morales, séquelles de la bombe et de la discrimination et des préjugés.

Les armes nucléaires sont le mal absolu et le parfait modèle de l’inhumanité.
Ce mal absolu perdure sous la forme de plus de 15 000 armes nucléaires disséminées à travers le monde, faisant ainsi peser une lourde menace quant à la survie de l’humanité. Aussi longtemps que de telles armes existeront, chacun de nous pourra devenir un hibakusha (survivant des bombardements atomiques de Hiroshima et Nagasaki).

Les êtres humains, quelles que soient leur nationalité, race, religion et langue, partagent cette planète le temps de leur passage sur terre. Afin de coexister, au lieu d’avoir recours à la menace inhumaine que posent les armes nucléaires, nous devons privilégier les relations humaines individuelles et bâtir un monde qui permette de construire un dialogue de progrès.

Dans ce but, nous en appelons à tous à travers le monde : partagez le message sincère de nos hibakusha, « personne d’autre ne devrait jamais avoir à souffrir ce que nous avons souffert » et agissez avec nous. Ce message déchirant, expression de la souffrance et du chagrin, mais qui transcende la colère et la haine et qui nous fait nous tourner vers l’avenir, peut être le moyen d’unir les gens au-delà de toutes leurs différences. Les Maires pour la Paix, qui comptent maintenant plus de 7 000 membres dans 161 pays et régions, partagent le message des hibakusha et consacrent leur énergie à mobiliser les peuples au-delà des frontières et à développer le mouvement international pour des négociations en vue d’une convention sur les armes nucléaires. Notre but est l’abolition totale en 2020.

Actuellement, le besoin d’un cadre légal pour abolir les armes nucléaires est de plus en plus reconnu par la communauté internationale. Il est maintenant nécessaire d’amener les décideurs politiques du monde à partager la pensée des hibakusha et à s’engager sans relâche dans le dialogue. Le rôle des villes, des ONG et des citoyens, qui peuvent tous démultiplier cet effort, est plus important que jamais. En ce sens, la démarche conjointe de l’Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire (ACDN) et de la Ville de Saintes prend tout son poids et je vous fais part de mon plus profond respect pour vos efforts.

Je voudrais vous demander à tous de continuer à agir avec nous en saisissant cette opportunité de renouveler votre engagement pour l’élimination de mal absolu que représentent les armes nucléaires et pour l’établissement de la paix mondiale.

Pour conclure, je vous adresse mes souhaits les plus sincères de réussite de cette commémoration et mes vœux de santé et de joie pour tous ceux qui y prennent part.

6 Août 2016
Kazumi Matsui
Maire de la ville d’Hiroshima
Président des Maires pour la Paix

***
Message du maire de Nagasaki

VILLE DE NAGASAKI
Message du Maire

Au nom des citoyens de Nagasaki, j’aimerais vous adresser ce message pour la Commémoration des bombardements d’Hiroshima et de Nagasaki, les 6 et 9 août 2016.

A 11h 02 le 9 août 1945, Nagasaki a été dévastée par une seule et unique bombe atomique. 74 000 vies précieuses furent perdues et 75 000 autres citoyens furent blessés. Ceux qui survécurent de justesse en gardent des blessures mentales et physiques qui ne guériront jamais. Même maintenant, 71 ans après le bombardement, bien des gens souffrent des effets à retardement des radiations.

Afin d’empêcher que la tragédie provoquée par les armes nucléaires ne se reproduise, les citoyens de Nagasaki n’ont cessé de transmettre la réalité du bombardement atomique et ont appelé à l’abolition des armes nucléaires.

La prise de conscience de l’inhumanité des armes nucléaires grandit au sein de la communauté internationale. En avril 2015, j’ai participé à la « Conférence d’examen des parties au Traité sur la Non-Prolifération des armes nucléaires (TNP) », qui s’est tenue au quartier général des Nations Unies, à New York. Là, j’ai lancé un appel aux représentants des gouvernements du monde entier, les pressant de faire de la conférence une étape décisive vers un monde nouveau où les armes nucléaires seraient privées de toute valeur. En même temps, j’ai prié les chefs d’Etats et les dirigeants impliqués dans le problème nucléaire de visiter Hiroshima et Nagasaki. A la suite de cela, un Groupe de Travail à composition non-limitée, chargé de débattre d’un cadre légal pour l’abolition des armes nucléaires, a été créé par l’Assemblée générale de l’ONU. Le débat a commencé en février à l’Office des Nations Unies de Genève, un rapport et des recommandations doivent être publiés à l’automne.

La menace que représentent les armes nucléaires ne se limite pas au passé d’Hiroshima et de Nagasaki. Les armes nucléaires sont un problème menaçant à la fois notre présent et notre avenir. Nagasaki continuera à travailler avec vous pour l’abolition des armes nucléaires et la réalisation d’une paix durable dans le monde.

A travers la Commémoration des bombardements d’Hiroshima et de Nagasaki les 6 et 9 août 1945, j’espère que ACDN et les citoyens de Saintes partageront le vœu de paix de Nagasaki et diffuseront l’appel à l’abolition des armes nucléaires.

Pour conclure, je vous prie d’agréer mes meilleurs vue de bonne santé et de bonheur à l’adresse de tous les présents.

Tomihisa Taue
Maire de Nagasaki
Août 2016

****

Voir le compte-rendu des cérémonies


L'argent est le nerf de la paix ! ACDN vous remercie de lui faire un DON

Autres versions
print Version à imprimer
pdfVersion PDF


Partager via les réseaux sociaux

Dans la même rubrique

La France envoie un navire-espion en Mer Noire, les Etats-Unis un destroyer lance-missiles
La solution existe : il suffit de la saisir !
Echapper au double jeu du TNP
Appel international pour une enquête indépendante sur le crash du MH17 en Ukraine et ses conséquences catastrophiques
Sortie du nucléaire ? Poisson d’avril !
Le Japon après le séisme, le tsunami et Fukushima : témoignages
Ban Ki-moon relance l’objectif d’un monde sans armes nucléaires
Agent Orange Vietnam : les juges de la Cour suprême des États-Unis d’Amérique ont fui leur responsabilité
Grève de la faim et Jeûnes tournants pour un Référendum et l’Abolition Historique des Armes Nucléaires (Collectif RAHAN)
Le traité d’interdiction des armes nucléaires. Et après ?

visites :  881571

Accueil | Contact | Plan du site | Admin |

Site réalisé avec SPIP
design et fonction Easter-Eggs