ACDN - Action of Citizens for Nuclear Disarmament
logo ACDN banniere ACDNVisiter ACDN
Accueil-Home ACDN Contact ACDN Consulter le plan du site - SiteMap Other Version
vous etes ici Accueil > Actualités > Articles d’actualité > A 100 secondes de l’Apocalypse. Réveillez-vous !
Qui sommes-nous ?

Comment nous aider
Diffuser l’information
Faire un don

Actualités
Les lettres d’ACDN
Communiqués
Autres sources
Articles d’actualité
Elections 2017

Actions
2e RID-NBC
3e RID-NBC (9-11 mai 2008)
Campagne "Ultime Atome !"
Grève de la faim pour un référendum
Pour un Monde Vivable

Dossiers
Big Brother

Pétitions

Correspondance
France
International

Médias

Albums

Varia
Liens
Quiz

Elections
Elections 2007
Elections 2012

Vidéos

De pire en pire, du jamais vu.
A 100 secondes de l’Apocalypse. Réveillez-vous !


Publié le 23 janvier 2020

Depuis sa création en 1947 à l’Université de Chicago par les responsables du Bulletin of the Atomic Scientists, l’Horloge de l’Apocalypse (Doomsday Clock) situe symboliquement la fin du monde à minuit. Nous nous en rapprochons ou nous en éloignons au gré des risques nucléaires, écologiques, technologiques, et des tensions internationales.

Au début des années 1990, après la chute du mur de Berlin et la détente qui suivit la fin de la Guerre froide, la grande aiguille recula jusqu’à 17 minutes de minuit (1991).

Mais depuis la fin de la décennie (1998), à une exception près (2010), elle n’a cessé de s’en rapprocher, particulièrement depuis 2015 (minuit moins 3).

Le 25 janvier 2018, l’horloge affichait minuit moins deux (23 h 58) en raison de l’« incapacité des dirigeants mondiaux à faire face aux menaces imminentes d’une guerre nucléaire et du changement climatique ».

Cette position fut maintenue le 19 janvier 2019.

Ce 23 janvier 2020, à 10h à Chicago,16h à Paris, les responsables du Bulletin ont encore avancé de 20 secondes la grande aiguille de l’Horloge.

Selon eux, l’humanité n’est plus qu’à 100 secondes de la fin du monde.

Nous n’avons jamais été aussi près de l’apocalypse atomique depuis les bombardements d’Hiroshima et de Nagasaki et la fin de la 2e Guerre mondiale, même pendant la guerre de Corée en 1953 et au plus fort de la Guerre froide.

Qu’on se le dise sur les bancs de l’Assemblée nationale, du Sénat, du gouvernement. Qu’on le dise dans les médias et les journaux.

*******************************************************************

Les responsables intervenant cette année pour annoncer la nouvelle et en expliquer les motifs étaient :

Jerry Brown, executive chair, Bulletin of the Atomic Scientists ; former Governor, State of California

Mary Robinson, chair, The Elders ; former president of Ireland ; former UN High Commissioner for Human Rights

Ban Ki-moon, deputy chair, The Elders ; former UN Secretary-General former South Korean Foreign Minister

Rachel Bronson, president and CEO ; Bulletin of the Atomic Scientists

Sivan Kartha, Science and Security Board, Bulletin of the Atomic Scientists ; senior scientist at the Stockholm Environmental Institute ; author of the Fifth and Sixth Assessment Reports of the Intergovernmental Panel on Climate Change

Robert Latiff, Science and Security Board, Bulletin of the Atomic Scientists ; Fellow, University of Notre Dame Institute for Advanced Study ; member, Intelligence Community Studies Board, and the Committee on International Security and Arms Control of the National Academies of Sciences, Engineering, and Medicine

Robert Rosner, chair, Science and Security Board, Bulletin of the Atomic Scientists ; William E. Wrather Distinguished Service Professor in the Departments of Astronomy & Astrophysics and Physics, and the Harris School of Public Policy at the University of Chicago. Rosner served as Director of Argonne National Laboratory, where he had also served as Chief Scientist

Sharon Squassoni, Science and Security Board, Bulletin of the Atomic Scientists ; Research Professor at the Institute for International Science and Technology Policy, Elliott School of International Affairs, The George Washington University

***
Déplacements de la grande aiguille en fonction des risques internationaux :

2020 : Moins 100 secondes
2019 : Moins 2
2018 : Moins 2
2017 : Moins 2 minutes et 30 secondes
2016 : Moins 3
2015 : Moins 3

2012 : Moins 5
2010 : Moins 6
2007 : Moins 5
2002 : Moins 7
1998 : Moins 9
1995 : Moins 14
1991 : Moins 17

1990 : Moins 10
1988 : Moins 6
1984 : Moins 3
1981 : Moins 4
1980 : Moins 7
1974 : Moins 9
1972 : Moins 12
1969 : Moins 10
1968 : Moins 7
1963 : Moins 12
1960 : Moins 2
1953 : Moins 2

1949 : Moins 3
1947 : Minuit moins 7

****************

L’ANTIDOTE : l’engagement de la France pour l’abolition des armes nucléaires et radioactives


Voir en ligne : La fin du monde : pour 2020 ou 2021 ?

L'argent est le nerf de la paix ! ACDN vous remercie de lui faire un DON

Autres versions
print Version à imprimer
pdfVersion PDF


Partager via les réseaux sociaux

Dans la même rubrique

Il y a 30 ans : MORT D’UN MANIFESTANT CONTRE SUPERPHENIX
Non à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes ! Tous à Nantes le 22 février !
Pour un Moyen-Orient sans armes de destruction massive
Désarmement nucléaire : "Ce qui freine le plus au niveau des Etats, actuellement, c’est la France"
Saintes : Non à tous les massacres et non aux armes qui les préparent en prétendant les éviter !
La France reconnaît sa responsabilité envers les victimes militaires et civiles de ses essais nucléaires
Grève de la faim et Jeûnes tournants pour un Référendum et l’Abolition Historique des Armes Nucléaires (Collectif RAHAN)
Loi de Programmation Militaire : une loi liberticide et criminelle
RAPPORT Sur l’utilisation d’armes radioactives dans la Bande de Gaza pendant l’opération « Plomb durci » (27 décembre 2008 - 18 janvier 2009)
Bilan israélien de 33 jours de guerre

visites :  924712

Home | Contact | Site Map | Admin |

Site powered by SPIP
design et fonction Easter-Eggs