ACDN - Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire
logo ACDN banniere ACDNVisiter ACDN
Accueil-Home ACDN Contact ACDN Consulter le plan du site - SiteMap Other Version
vous etes ici Accueil > Actualités > Communiqués > Journée Internationale pour la Paix
Qui sommes-nous ?

Comment nous aider
Diffuser l’information
Faire un don

Actualités
Les lettres d’ACDN
Communiqués
Autres sources
Articles d’actualité
Elections 2017

Actions
2e RID-NBC
3e RID-NBC (9-11 mai 2008)
Campagne "Ultime Atome !"
Grève de la faim pour un référendum
Pour un Monde Vivable

Dossiers
Big Brother

Pétitions

Correspondance
France
International

Médias

Albums

Varia
Liens
Quiz

Elections
Elections 2007
Elections 2012

Vidéos

21 septembre 2006
Journée Internationale pour la Paix
23 septembre : Rassemblement à Biscarrosse (Landes) pour l’arrêt du Missile M51 et le désarmement nucléaire


Publié le 21 septembre 2006

Les guerres ravagent le monde. Comme on sait, le Liban vient de subir un mois de bombardements meurtriers et destructeurs. Mais sa population continuera à en subir les effets pendant des années. De source militaire israélienne, Tsahal a largué sur le Liban quelque 1800 « bombes à sous-munitions », contenant au total 1,2 million de petites bombes dont beaucoup n’explosent pas sur le coup et tuent bien après l’arrêt des combats. (Voir). Des rapports dignes de foi font état de blessures, d’empoisonnements et de maladies insolites, probablement imputables à l’emploi d’armes secrètes contenant des agents chimiques ou biologiques. D’autres signalent l’emploi de missiles et munitions à Uranium Appauvri (UA), dont les nano-particules (d’une taille infinitésimale et indétectables), une fois dispersées dans l’atmosphère et inhalées ou ingérées, provoquent cancers et naissances monstrueuses.

Ces mêmes armes à UA (balles, obus, missiles) ont été utilisées depuis 1991 en Irak, dans les Balkans (Yougoslavie, Kosovo), et en Afghanistan. Plusieurs milliers de tonnes d’UA (durée de demi-vie radioactive de l’U238 : 4,5 milliards d’années) ont été ainsi dispersées et continuent de l’être en Irak -où la guerre continue- et en Afghanistan - où les talibans ont resurgi, plus combatifs que jamais. Les médecins témoignent que cancers et naissances monstrueuses prolifèrent dans ces pays. Si vous tenez à votre santé, n’y allez pas. Mais c’est tout l’hémisphère nord -France comprise- qui se trouve atteint par les retombées de l’UA. (Signer la Pétition pour l’interdiction de ces armes).

Il y a les conflits qui font la une des journaux, et ceux qu’on tend à oublier, en Tchétchénie par exemple, ou en Afrique. Il y a le terrorisme, qui menace de frapper partout, peut-être avec des engins « non conventionnels », nucléaires, radiologiques, biologiques ou chimiques (Voir). On parle beaucoup moins de la terreur organisée (et pourtant illégale au regard du droit international : article VI du TNP et avis de la Cour internationale de justice du 8 juillet 1996) des Etats nucléaires. C’est pourtant celle-ci qui entretient celui-là, car c’est elle qui perpétue l’idée que seules l’intimidation et la violence armée permettent de trancher les différends entre pays ou civilisations. Ce sont également les sommes fantastiques dépensées pour maintenir et développer les armes nucléaires -et les autres- qui manquent pour résoudre les principaux problèmes de l’humanité. Parmi ceux-ci, la pauvreté, la misère, la famine favorisent les dictatures, les fanatismes nationalistes, religieux ou racistes. C’est donc cette terreur d’Etat, véritable clef de voûte d’un système de domination, d’exploitation et de violence, qu’il faut faire cesser, tout en luttant contre le terrorisme par des moyens classiques et tout en s’efforçant de résoudre par des moyens diplomatiques les conflits en cours ou menaçants.

A cet égard, la « France d’en haut » adopte une attitude contradictoire. Ainsi, dans l’affaire iranienne, elle prône à juste titre une solution diplomatique, mais elle soutient le droit de l’Iran au nucléaire civil, alors qu’on sait par bien des exemples passés (Israël, Inde, Pakistan, Corée du Nord... Irak, qui n’en fut empêché que par la « guerre du Golfe ») que le nucléaire civil est le cheval de Troie du militaire. Et d’autre part, la possession d’armes nucléaires que la France interdit aux autres, elle se l’autorise. Elle pratique même, en infraction au TNP, la « prolifération verticale » : elle « modernise » son arsenal. Est-ce logique ?

C’est donc à la « France d’en bas » de s’emparer de ces questions à l’occasion des prochaines campagnes électorales. Il faut interpeller les candidats, exiger qu’ils fassent connaître leurs positions, et voter en conséquence. La paix et le désarmement doivent devenir l’affaire du peuple. C’est possible, puisque la constitution française permet d’organiser un référendum sur cette question. Il suffit de le vouloir et d’obtenir, sous peine de ne pas voter pour eux, que les futurs élus à la présidence et à l’Assemblée Nationale s’engagent à l’organiser.

Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire

31 Rue du Cormier, 17100 - SAINTES.

contact@acdn.net


L'argent est le nerf de la paix ! ACDN vous remercie de lui faire un DON

Autres versions
print Version à imprimer
pdfVersion PDF


Partager via les réseaux sociaux

Dans la même rubrique

Bure à la veille du 16 juin 2018
A Saintes, des arbres et des fleurs pour affirmer la vie contre les bombes atomiques
Mordechai Vanunu libéré de prison
Explosion atomique dans une base US de Bagdad ?
FUKUSHIMA : un drame et un avertissement
Français, pendant que nous faisons la fête, le gouvernement assassine nos libertés.
La 8e Conférence de révision du TNP adopte à l’unanimité une déclaration finale
Vers une enquête de l’ONU sur l’Uranium Appauvri à Gaza
Le nouveau traité START entre en vigueur... Et après ?
Entre la bombe atomique et la lutte contre le terrorisme, il faut choisir.

navigation motscles

Désarmement nucléaire
Eva Joly aux EGMV : "La France doit sortir du nucléaire civil et prendre le leadership du désarmement nucléaire."
Vanunu et la question des armes nucléaires au coeur des problèmes du Moyen-Orient
Nucléaire iranien : Ségolène Royal a raison
Lettre à François Hollande, Eva Joly, et aux candidats déclarés à la présidentielle de 2012
Question au maire de Paris, Bertrand Delanoë : que doit faire la France ?
Contribution et voeux d’ACDN pour les travaux du Congrès
Depuis New York, des dizaines de responsables d’ONG internationales appellent Nicolas Sarkozy à consulter le peuple français
Déclaration de paix pour le 62e anniversaire du bombardement d’Hiroshima
Surenchère nucléaire : danger
Abolition des armes nucléaires : lettre au Président de la République
Paix
New York, capitale du désarmement nucléaire ?
La Terre est belle. Préservons-la !
IRAN : les Rencontres Internationales de Saintes, dernière chance pour la paix et le désarmement nucléaire ?
QUI MENT ? QUI DESINFORME ? QUI OPPRIME ?
2e Rencontres Internationales pour le Désarmement Nucléaire, Biologique et Chimique
Sir Joseph Rotblat (1908-2005) : un héritage de paix
DECLARATION DE PAIX du 6 août 2005
Si tu veux la paix, ne prépare pas la guerre
La mission Hiroshima pour la paix à Saintes
Vancouver, capitale de la Paix

visites :  900583

Accueil | Contact | Plan du site | Admin |

Site réalisé avec SPIP
design et fonction Easter-Eggs