ACDN - Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire
logo ACDN banniere ACDNVisiter ACDN
Accueil-Home ACDN Contact ACDN Consulter le plan du site - SiteMap Other Version
vous etes ici Accueil > Correspondance > France > Présidence de la République > Lettre au président de la République
Qui sommes-nous ?

Comment nous aider
Diffuser l’information
Faire un don

Actualités
Les lettres d’ACDN
Communiqués
Autres sources
Articles d’actualité
Elections 2017

Actions
2e RID-NBC
3e RID-NBC (9-11 mai 2008)
Campagne "Ultime Atome !"
Grève de la faim pour un référendum
Pour un Monde Vivable

Dossiers
Big Brother

Pétitions

Correspondance
France
International

Médias

Albums

Varia
Liens
Quiz

Elections
Elections 2007
Elections 2012

Lettre au président de la République
Demande d’intervention en faveur de Mordechai Vanunu


Publié le 11 novembre 2006

Saintes, le 11 novembre 2004

Par FAX

Monsieur le Président de la République,
Palais de l’Elysée

Copies :

- M. le Premier ministre, Hôtel Matignon
- M. le ministre des Affaires Etrangères, Quai d’Orsay

Monsieur le Président,

Le 17 octobre dernier, nous vous avons fait parvenir une lettre de M. Mordechai Vanunu sollicitant la nationalité française et l’aide de la France pour lui permettre de quitter Israel.

Nous apprenons par les dépêches d’agence que M. Vanunu, qui avait reçu asile dans les locaux de la cathédrale Saint Georges de Jérusalem, vient d’être à nouveau arrêté ce matin par une trentaine d’hommes armés ayant fait irruption dans la cathédrale. Aux dires de Mgr Riah, ces hommes, non contents d’enfreindre le caractère sacré du lieu, ont menacé de leurs armes les fidèles et le clergé avant de pénétrer dans la chambre de M. Vanunu, de l’arrêter et de l’emmener dans la prison Petach-Tikwa.

Il est question que M. Vanunu soit jugé dès demain, pour non-respect des restrictions dont il était frappé depuis sa sortie de prison le 21 avril 2004. Ces restrictions contreviennent à la déclaration universelle des droits de l’homme qui doit être respectée par tous les Etats membres de l’ONU, donc par Israel comme par la France. Si, au terme de cette justice d’exception, M. Vanunu est à nouveau jeté en prison, il risque de n’en jamais sortir.

C’est pourquoi nous vous prions instamment, ainsi que Monsieur le Premier ministre et M. le ministre des Affaires Etrangères, de bien vouloir intervenir d’urgence en sa faveur. Vous pouvez également, en tant que président de la République, faire attribuer à M. Vanunu, en procédure d’urgence, la nationalité française qui devrait favoriser le respect de ses droits civiques et humains.

Veuillez agréer, Monsieur le président, l’expression de notre respectueuse considération.

Pour ACDN
— 
Jean-Marie Matagne, président


L'argent est le nerf de la paix ! ACDN vous remercie de lui faire un DON

Autres versions
print Version à imprimer
pdfVersion PDF


Partager via les réseaux sociaux

Dans la même rubrique

Lettre au Président de la République, au Premier ministre et au gouvernement
LETTRE OUVERTE AU PRESIDENT CHIRAC
La France va-t-elle soutenir la création d’un Comité spécial de l’ONU pour le désarmement et la non-prolifération nucléaires ?
Courrier du 28 août 2002 adressé au Président de la République
La France doit faire cesser ce crime contre l’humanité

visites :  875998

Accueil | Contact | Plan du site | Admin |

Site réalisé avec SPIP
design et fonction Easter-Eggs