ACDN - Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire
logo ACDN banniere ACDNVisiter ACDN
Accueil-Home ACDN Contact ACDN Consulter le plan du site - SiteMap Other Version
vous etes ici Accueil > Actualités > Communiqués > Le peuple birman est victime d’un ordre mondial violent.
Qui sommes-nous ?

Comment nous aider
Diffuser l’information
Faire un don

Actualités
Les lettres d’ACDN
Communiqués
Autres sources
Articles d’actualité
Elections 2017

Actions
2e RID-NBC
3e RID-NBC (9-11 mai 2008)
Campagne "Ultime Atome !"
Grève de la faim pour un référendum
Pour un Monde Vivable

Dossiers
Big Brother

Pétitions

Correspondance
France
International

Médias

Albums

Varia
Liens
Quiz

Elections
Elections 2007
Elections 2012

Non à la violence
Le peuple birman est victime d’un ordre mondial violent.
La justice, la démocratie et la paix passent par le désarmement, en Birmanie et ailleurs.


Publié le 29 septembre 2007

ACDN exprime sa solidarité avec le peuple birman, les manifestants et l’opposition démocratique à la junte au pouvoir. ACDN ne fait pas partie de l’Internationale humaniste mais rejoint et fait siennes ses demandes :

A la junte birmane :

- d’arrêter immédiatement toute répression des manifestations pacifiques ;

- d’annoncer et mettre en oeuvre dans les plus brefs délais un processus de restauration de la démocratie en Birmanie ;

- de relâcher immédiatement tous les prisonniers politiques, en particulier Aun Sang Suu Kyi, prix Nobel de la paix, qui était assignée à résidence depuis des années et se retrouve aujourd’hui dans une prison de haute sécurité.

Aux Nations-Unies :

- de prendre toutes les mesures nécessaires pour faire pression sur le régime birman afin qu’il cède le pouvoir.

Aux gouvernements de Chine et de Russie :

- d’arrêter de soutenir, par intérêt économique et politique, le régime militaire birman en empêchant le conseil de sécurité de l’ONU de prendre des résolutions contre lui.

ACDN demande en outre

Au gouvernement chinois :

- de cesser sa propre oppression du peuple tibétain

- de retirer du Tibet ses troupes et ses missiles nucléaires

Au gouvernement français :

- de continuer à soutenir, comme il le fait depuis peu, le mouvement démocratique birman ; mais aussi :

- de cesser ses ventes d’armes à travers le monde,

- de contribuer à instaurer un ordre mondial juste et non-violent, en respectant l’article VI du Traité de Non Prolifération qui exige des Etats nucléaires l’élimination de leurs arsenaux nucléaires.

Aucun chef d’Etat ne peut donner de leçons de démocratie, de non-violence ou d’humanisme à aucun autre gouvernement, s’il s’arroge le droit de massacrer d’un seul geste des millions de personnes.

Cette remarque vaut pour les 9 chefs d’Etats actuellement dotés d’armes nucléaires : Etats-Unis, Russie, Royaume-Uni, France, Chine, Israël, Inde, Pakistan, Corée du Nord.


L'argent est le nerf de la paix ! ACDN vous remercie de lui faire un DON

Autres versions
print Version à imprimer
pdfVersion PDF


Partager via les réseaux sociaux

Dans la même rubrique

Terrorisme et terreur d’Etat
A Saintes, des arbres et des fleurs pour affirmer la vie contre les bombes atomiques
Halte à la guerre nucléaire !
APOCALYPSE NUCLEAIRE : MINUIT MOINS CINQ
NON à L’EPR ! NON au nucléaire civil et militaire !
26 septembre : Journée mondiale de l’ONU pour l’élimination totale des armes nucléaires
Le nouveau traité START entre en vigueur... Et après ?
Mordechai Vanunu libéré de prison
De New York à Bure (Champagne), la France s’enfonce dans la folie nucléaire
En marche vers le crime nucléaire

visites :  881299

Accueil | Contact | Plan du site | Admin |

Site réalisé avec SPIP
design et fonction Easter-Eggs