ACDN - Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire
logo ACDN banniere ACDNVisiter ACDN
Accueil-Home ACDN Contact ACDN Consulter le plan du site - SiteMap Other Version
vous etes ici Accueil > Actions > A Saintes, le désarmement nucléaire fait l’unanimité
Qui sommes-nous ?

Comment nous aider
Diffuser l’information
Faire un don

Actualités
Les lettres d’ACDN
Communiqués
Autres sources
Articles d’actualité
Elections 2017

Actions
2e RID-NBC
3e RID-NBC (9-11 mai 2008)
Campagne "Ultime Atome !"
Grève de la faim pour un référendum
Pour un Monde Vivable

Dossiers
Big Brother

Pétitions

Correspondance
France
International

Médias

Albums

Varia
Liens
Quiz

Elections
Elections 2007
Elections 2012

Vidéos

Du Conseil municipal aux candidats à la mairie
A Saintes, le désarmement nucléaire fait l’unanimité
La Ville adhère aux "Maires pour la Paix" et prépare ses 3e Rencontres internationales pour le désarmement NBC en mai


Publié le 10 mars 2008

Le 5 mars 2008, à l’occasion de sa dernière réunion pour le mandat qui s’achève, le Conseil municipal de Saintes (Charente-Maritime, Poitou-Charentes) a confirmé le rôle de cette ville à l’avant-garde du désarmement nucléaire en France.

Le Conseil municipal a adopté à l’unanimité une résolution faisant adhérer Saintes au réseau international des « Maires pour la Paix », réseau que préside le maire d’Hiroshima, M. Tadatoshi Akiba, et qui comptait au 28 janvier 2008, 2028 villes réparties dans 127 pays. Pour la circonstance de ce vote, M. Akiba avait écrit personnellement et exceptionnellement, en français, au maire et au Conseil municipal pour les remercier du travail déjà effectué par la ville.

Saintes est ainsi la 90e ville ou collectivité française à rejoindre les « Maires pour la Paix », aux côtés de villes comme Paris, Poitiers ou La Rochelle. Mais Saintes est aussi la première ville française à avoir rejoint, dès juin 2000, sous une municipalité d’une autre couleur politique et par une décision également unanime de son Conseil municipal, le réseau « Abolition 2000 ». Ce réseau réunit à travers le monde plus de 2000 associations ou collectivités et travaille en liaison étroite avec les « Maires pour la Paix », pour exiger l’abolition de toutes les armes nucléaires et l’obtenir le plus vite possible, soit d’ici à 2020.

Symboliquement, le Conseil municipal de Saintes a voté à l’unanimité une aide de la ville aux 3e Rencontres Internationales pour le Désarmement nucléaire, biologique et chimique (3e RID-NBC) organisées du 9 au 11 mai 2008 par l’Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire (ACDN), association nationale ayant son siège à Saintes, avec le soutien d’autres associations nationales.

Par ailleurs, les sept têtes de listes aux élections municipales des 9 et 16 mars ont répondu aux trois questions posées par ACDN. Tous ont exprimé, avec souvent beaucoup de vigueur, leur soutien à la cause du désarmement nucléaire, n’hésitant pas dans certains cas à souligner le rôle proliférateur que joue la France, tant par son refus d’appliquer l’article VI du TNP (qui lui fait obligation de négocier avec les autres Etats nucléaires l’élimination de leurs arsenaux) que par sa diffusion des technologies et matériaux nucléaires.


Le 28 février 2008, ACDN avait écrit aux 7 listes de candidats briguant la mairie de Saintes :

Comme vous le savez sans doute, l’article 6 du Traité de Non Prolifération (TNP) dont la France est partie prenante prévoit l’interdiction de toutes les armes nucléaires et leur élimination sous un contrôle international strict et efficace.

C’est pourquoi nous souhaitons vous poser, de même qu’aux autres candidats à l’élection municipale de 2008, les questions suivantes, en lien direct avec l’objet de notre association :

1°) A titre personnel, voulez-vous que la France s’engage, comme la Grande-Bretagne vient de le déclarer pour sa part, dans un processus de négociation avec les autres Etats nucléaires, signataires ou non du TNP, afin d’éliminer la totalité des armes nucléaires ?

2°) En tant que tête de liste aux élections municipales, approuvez-vous le fait que la ville de Saintes soit depuis juin 2000 adhérente au réseau mondial « Abolition 2000 », qui réclame l’abolition des armes nucléaires, et qu’elle rejoigne également l’association des « Maires pour la Paix », qui poursuit le même objectif ?

3°) Si vous devenez maire de Saintes, quel soutien entendez-vous apporter à la cause que nous défendons, au-delà du fait d’ouvrir officiellement les 3e Rencontres internationales pour le désarmement nucléaire, biologique et chimique, qui se tiendront à Saintes du 9 au 11 mai prochain ?

(...)

Voici les réponses des candidats.


Pierre Maudoux (Saintes en mouvement)

Madame, Messieurs,

Je vous remercie pour votre questionnaire et voici mes réponses d’être humain, d’humaniste, de démocrate... et bien sûr de candidat.

1°) En d’autre temps, du temps de la guerre froide dont on peut aujourd’hui se réjouir qu’elle n’ai pas donné lieu à un conflit majeur, il faut reconnaître que la dissuasion nucléaire a épargné bien des victimes .

Aujourd’hui, on le voit bien avec la résurgence ou la continuation des conflits sur la planète, la dissuasion nucléaire est devenue non seulement inutile mais dangereuse. Elle n’a pas protégé les USA contre le terrorisme. Elle n’a pas empêché le conflit Irakien ni les guerres africaines et leurs massacres. Cautionner aujourd’hui le recours à l’arme nucléaire pour quelques puissances pousse de plus celles qui ne l’ont pas à se la procurer avec les risques que cela comporte pour toute l’humanité...

Si le désarmement est complet, et sécurisé, je réponds OUI à votre question !

2°) J’approuve cette adhésion et la prolongerait (sauf avis contraire et majoritaire du conseil municipal)

Rejoindre l’association des maires pour la paix est dans la même intention, donc cette adhésion supplémentaire parait logique et souhaitable.

Je ne vois pas pourquoi le conseil municipal issu des urnes voterait contre !

3°) Je vous apporterai le soutien logistique du service de communication de la ville. Même, si par hasard, le conseil municipal ne souhaitait pas(dans sa complexité issue des urnes) l’adhésion de la ville aux associations citées ci-avant, je ferai mon possible pour soutenir la communication de vos rencontres qui favorisent, à mon avis, le rayonnement culturel et humaniste de notre cité, et peuvent de plus avoir un impact positif pour l’activité en centre-ville. Nous rechercherons, ensemble, les meilleurs moyens de communication et d’organisation, pour que vos rencontres soient un réel succès !

Recevez mes meilleures salutations

Pierre Maudoux

— -

Jean Rouger (Saintes en harmonie) (PS, PCF, Verts)

Puisque vous nous enfermez dans une perspective où la contrainte électoraliste ne peut être absente de l’objectivité des réponses, voici les éléments, les bribes seulement, que nous nous sentons autorisés à vous adresser à la date du 01 mars.

1= à titre personnel, et si j’étais encore parlementaire (c’est une des compétences du parlement), je militerai pour l’élimination des armes nucléaires dans la monde.

2= oui pour la première partie de la question. Je ne connais pas « les maires pour la paix » ! A voir en temps utile !

3= devinez ! il n’est pas impossible que vous trouviez la solution en relisant les réponses précédentes !

A bientôt.

Maintenant, il faut que chacun vote !

Jean Rouger.

— -

Daniel Métraud (Gauche alternative)

Suite à votre courrier du 28 février 2008, nous tenons tout d’abord à vous faire savoir que nous partageons totalement vos combats pour la paix et l’élimination des armes nucléaires dans le monde.

Pour nous, il est évident que la France doit s’engager avec tous les Etats -signataires ou non du TNP - pour éliminer les armes nucléaires.

Nous nous engageons à ce que Saintes continue d’adhérer au réseau mondial Abolition 2000. Nous sommes tout à fait favorables à ce qu’elle prenne une adhésion à l’Association des maires pour la paix.

Nous soutiendrons et participerons aux 3° rencontres internationales pour le désarmement nucléaire, biologique et chimique des 9, 10 et 11 mai 2008 que vous organisez, selon des modalités à définir ensemble.

— -

Philippe Callaud (Saintes citoyenne 2008)(PRG)

L’abondance de courrier explique le retard de notre réponse et je vous prie de bien vouloir m’en excuser, mais je vous confirme avoir bien reçu votre lettre qui a retenu toute mon attention.

La problématique des armements nucléaires est en effet depuis longtemps relayé par des Organisations Non gouvernementales et certains élus emblématique comme Tadatoshi AKIBA. Il est grand temps que tous les élus, y compris les chefs d’Etat, représentants des peuples, soutiennent cette démarche, vitale pour l’avenir et la bonne tenue des relations internationales.

Abolition 2000 fait un travail de lobbying efficace, je retiens les différentes actions d’Abolition 2000 Belgique qui fédère aujourd’hui un grand nombre d’associations et plus de 200 Maires Belges.

L’Association Française des Communes, Départements et Régions pour la Paix (A.F.C.D.R.P.) créée depuis 1997, qui regroupe les villes françaises membres du réseau « Mayors for peace » à déjà le soutien de quelques ville françaises comme Malakoff ou Harfleur. De longue tradition de partage et d’ouverture, la commune de Saintes se doit de rejoindre l’Association française des Communes, Départements et Régions pour la Paix.

D’autre part, je considère essentiel de promouvoir la résolution de l’ONU faisant du 21 septembre la Journée Internationale de la Paix. L’enjeu de cette journée symbolique est, comme vous le savez, de promouvoir une culture de la non-violence et de la paix au profit des enfants du monde. L’inscription durable de cette journée dans l’action municipale est primordiale pour les générations à venir.

Je me tiens à votre disposition pour une rencontre éventuelle afin de préciser le sens de cette action durable,

Sincères salutations citoyennes,

Philippe Callaud

— -

Jean-Philippe Ardouin (Mieux vivre à Saintes)

Question 1

Cela me paraît nécessaire.

Question 2

Oui.

Question 3

Le désarmement général est un bien, mais il faut veiller à ce que tous les pays le respectent.

— -

Bernadette Schmitt (Saintes en mouvement), maire sortant

1°) À la suite de mon prédécesseur, j’ai voulu m’engager personnellement dans une action pour un monde sans armes nucléaires. Malheureusement, la France a été et demeure aujourd’hui l’un des principaux proliférateurs au monde, y compris à travers la commercialisation du nucléaire civil. En effet, pour beaucoup de pays en développement, la construction de centrales nucléaires représente une étape essentielle en vue d’acquérir la technologie et les matériaux nécessaires au développement de l’arme nucléaire. Que la France cherche aujourd’hui à vendre des réacteurs nucléaires à ces pays représente un danger pour la stabilité du globe et notre propre sécurité. Je souhaite par conséquent que Gordon BROWN soit suivi par le plus grand nombre de chefs d’Etats, dont Nicolas SARKOZY, dans sa volonté de s’engager en faveur d’un désarmement nucléaire global. Patrie des Droits de l’Homme, la France ne peut négliger le danger que font peser les armes nucléaires sur les populations civiles du monde entier. Elle doit engager des négociations pour un désarmement multilatéral et le renforcement des poursuites engagées contre les signataires du TNP qui ne respectent pas ses dispositions.

2°) Force est de constater que le débat autour de l’avenir du nucléaire militaire est un débat marginalisé, auquel les Etats échappent souvent en opposant un silence assourdissant à ceux qui les interpellent. L’adhésion de la Ville de Saintes au réseau Abolition 2000 et à l’organisation des Maires pour la Paix a pour but de faire corps avec les villes du monde entier qui oeuvrent pour que les Etats constatent la dangerosité et l’inutilité des armes de destruction massive. Nous espérons ainsi donner plus de crédibilité aux citoyens qui militent pour le désarmement, en obligeant les Etats à prêter l’oreille à leurs inquiétudes et leurs préconisations. Je regrette que la politique en matière d’armement et de stratégie militaire n’ait pas fait l’objet d’un débat public suffisant lors des dernières élections présidentielles. Il me semblerait essentiel que les citoyens puissent donner leur avis sur cette question.

3°) Vous le savez, nous nous sommes engagés fermement depuis 7 ans pour que les Rencontres internationales pour le désarmement (RID-NBC) aient lieu à Saintes. Les RID permettent de réunir autour de la question du désarmement des personnalités venues du monde entier, et ce tous les deux ans. Elles donnent lieu à des échanges qui portent sur l’état des lieux de la prolifération nucléaire, la position des différents Etats et l’action que peuvent mener les citoyens en faveur du désarmement. En ce sens, elles sont essentielles pour donner une dimension nouvelle au débat autour des armes nucléaires. Nous continuerons donc à apporter un soutien matériel et un soutien financier - certes modeste, mais hautement symbolique - à cette manifestation.

— -

Bernard Chrétien (Liste Alternative et Citoyenne) : nous a assurés verbalement de son soutien.


Lettre de Tadatoshi Akiba, maire d’Hiroshima, au Conseil municipal de Saintes :


L'argent est le nerf de la paix ! ACDN vous remercie de lui faire un DON

Autres versions
print Version à imprimer
pdfVersion PDF


Partager via les réseaux sociaux

Dans la même rubrique

Conférence-Débat "Energie nucléaire, ouverture des marchés, sauvegarde de la planète : d’autres choix sont-ils possibles ?"
Le nucléaire (civil et militaire), l’Inde, la France, AREVA et nous…
Paris 17 Janvier 2004, un grand moment de mobilisation
Commission préparatoire à la révision quinquennale du Traité de Non-Prolifération
La mission Hiroshima pour la paix à Saintes
Graeme Allwright chante pour ACDN
30 ans après, l’Agent Orange continue à faire des victimes au Vietnam
Rassemblement à Gramat (Lot) les 8 et 9 août 2009
Assemblée Générale annuelle du réseau international "Abolition 2000"
la Flamme du Désarmement Nucléaire brûle à nouveau à Saintes

visites :  898163

Accueil | Contact | Plan du site | Admin |

Site réalisé avec SPIP
design et fonction Easter-Eggs