ACDN - Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire
logo ACDN banniere ACDNVisiter ACDN
Accueil-Home ACDN Contact ACDN Consulter le plan du site - SiteMap Other Version
vous etes ici Accueil > Actualités > Articles d’actualité > Lettre à François Hollande : "Le Far West atomique, ça suffit !"
Qui sommes-nous ?

Comment nous aider
Diffuser l’information
Faire un don

Actualités
Les lettres d’ACDN
Communiqués
Autres sources
Articles d’actualité
Elections 2017

Actions
2e RID-NBC
3e RID-NBC (9-11 mai 2008)
Campagne "Ultime Atome !"
Grève de la faim pour un référendum
Pour un Monde Vivable

Dossiers
Big Brother

Pétitions

Correspondance
France
International

Médias

Albums

Varia
Liens
Quiz

Elections
Elections 2007
Elections 2012

Vidéos

Pour Nicolas Sarkozy, "pas question de remettre en cause notre dissuasion"
Lettre à François Hollande : "Le Far West atomique, ça suffit !"
par Jean-Marie Matagne


Publié le 19 avril 2012

Le 12 avril 2012, Guillaume Lambert, Directeur de campagne de Nicolas Sarkozy, a écrit au nom du président-candidat au président de l’Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire.

Le 19 avril, le président d’ACDN a écrit à François Hollande. La lettre lui a été remise personnellement au meeting de Bordeaux. Elle lui demande de laisser une chance au désarmement nucléaire en promettant de tenir, s’il est présent au 2e tour et s’il en sort vainqueur, un référendum sur la participation de la France au processus d’abolition des armes nucléaires.

Ce référendum devrait avoir lieu avant les élections américaines de novembre 2012 et avant la conférence internationale, prévue à Helsinki en décembre prochain, sur un Moyen-Orient sans armes de destruction massive.

Le 22 avril, les Français voteront. ACDN les appelle à réserver leur voix aux seuls candidats -ils sont trois- ayant clairement exprimé leur volonté de vivre dans un monde sans armes nucléaires. Ce sera un clair message adressé aux candidats favoris des sondages et un avertissement aux finalistes du second tour.


Dans la lettre de Guillaume Lambert, il est notamment dit : "je tiens à rappeler que la dissuasion nucléaire de la France est un atout stratégique majeur pour notre Nation. Elle est l’assurance-vie de la France et garantit le rayonnement du pays, son indépendance et la protection des Français. Pour ces raisons, il n’est pas question de remettre en cause notre dissuasion parce que Nicolas SARKOZY tient à ce que la France participe à la préservation de la paix et qu’elle soit crédible et écoutée dans le monde".

L’Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire pense avoir suffisamment démontré que toutes ces assertions sont inconsistantes, mais d’une inconsistance coûteuse, dangereuse et criminelle. L’escroquerie à l’assurance-vie de la Nation relève de la posture du matamore et de la ligne Maginot. Il n’y a pourtant pas de quoi en rire, car, outre son coût exorbitant, elle ferme la porte à toute négociation en vue d’abolir les armes nucléaires, permettant ainsi aux huit autres Etats dotés d’armes nucléaires de les conserver, et incitant ceux qui n’en ont pas encore à s’en doter. (1)

Pour ce motif, ACDN appelle à ne voter en aucun cas pour Nicolas Sarkozy, ni au premier, ni au second tour de la présidentielle, comme l’association l’avait déjà fait en 2007.

Cependant, la position de François Hollande en la matière se calque jusqu’à présent sur celle de Nicolas Sarkozy. On ne peut pas lui accorder ce que l’on refuse à d’autres. Le président d’ACDN vient de lui écrire pour l’inviter à consulter les Français par référendum sur le sujet. A défaut d’une telle ouverture, il nous serait difficile, pour ne pas dire impossible, de souscrire à une politique qui revient à légitimer la prolifération nucléaire, qui rend chaque Français complice de la préparation d’un crime contre l’humanité, et qui fait vivre les hommes sur une poudrière quand ils devraient au contraire unir toutes leurs énergies pour la survie, la vie et le mieux-vivre de tous.

Nous ne voulons pas élire un porte-flingue atomique. Nous voulons un président qui soit d’abord et avant tout un être humain, normalement constitué.


Saintes, le 19 avril 2012

A François Hollande, Candidat à la Présidence de la République

Monsieur le candidat,

Camarade citoyen,

Vous avez laissé sans réponse les divers courriers d’ACDN et d’autres associations qui vous ont, depuis novembre 2011, invité à vous engager en faveur du désarmement nucléaire. Vous avez au contraire pris position pour la soi-disant « dissuasion nucléaire », affirmant que vous n’y changeriez rien.

Contrairement à trois autres candidats de gauche - Eva Joly, Jean-Luc Mélenchon, Philippe Poutou - qui se sont exprimés en faveur de la sortie du nucléaire tant civil que militaire, vous n’avez pas signé la Charte pour un Monde Vivable, ni même jugé utile de vous en expliquer.

Mais êtes-vous de gauche ? Pour moi, cela consisterait à prendre au sérieux et à traduire en mesures sociales et politiques concrètes les valeurs de la République : « Liberté, Egalité, Fraternité ». J’admets volontiers que la liberté et l’égalité inspirent une partie de votre programme. Mais pour ce qui est de la fraternité, vous êtes loin du compte, et ce n’est pas le vote des non-nationaux aux élections locales qui y changera quoi que ce soit.

Vous n’êtes pas sans savoir que la dissuasion nucléaire repose sur la menace d’employer des armes nucléaires, c’est-à-dire de massacrer des centaines de milliers ou des millions de personnes, la plupart civiles. Si vous êtes placé un jour devant ce choix, que ferez-vous ? Est-ce en les massacrant que vous témoignerez de votre « amour des gens » ?

A titre personnel, j’aimerais pouvoir voter pour vous comme je l’ai fait pour François Mitterrand en 1965, 1974, 1981 et 1988. (2) Si le vote des Français confirme les sondages, j’aimerais pouvoir fêter votre élection le soir du 6 mai. Hélas, votre 60e et dernier « engagement pour la France » : « Je fixerai un cap à nos forces armées, en conservant les deux composantes de notre dissuasion nucléaire » me l’interdit absolument. Luttant depuis plus de 40 ans contre le danger nucléaire en général, depuis 26 ans pour l’abolition des armes nucléaires, je refuse d’être complice, et peut-être victime par mesure de rétorsion, de la préparation d’un crime nucléaire contre l’humanité.

Il vous reste un moyen, un seul, de revenir sur votre 60e engagement sans pour autant vous contredire. C’est de confier au peuple français le soin de trancher la question par référendum : « Approuvez-vous que la France participe avec les autres Etats concernés à l’élimination complète des armes nucléaires, sous un contrôle mutuel et international strict et efficace ? »

Nous sommes très nombreux à partager cette exigence démocratique élémentaire. Offrez-nous l’occasion de prouver que le peuple français est résolu à abolir la peine de mort collective, délivrée sans procès ni appel par un seul homme ou par une poignée d’individus. Faites-nous vite savoir que « le changement, c’est maintenant », et que ça commence aussi par là.

Jean-Marie Matagne
- Président de l’Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire
- Docteur en philosophie

Pièces jointes :

- Pétition : demande de référendum (3300 signatures)
- Charte pour un Monde Vivable
- "Désarmer pour vivre sur une planète sans armes ni centrales nucléaires"
- Recours du 19 mars 2012 auprès du Conseil constitutionnel (3)
- "Présidentielle : Voici venu le temps des assassins"


NOTES

(1) Armes nucléaires : entre abolition et prolifération, il va falloir choisir

(2) Au moins au 2e tour.

(3) Demande d’invalidation des candidatures de MM. Nicolas Sarkozy et François Hollande, pour préparation de crime contre l’humanité, non respect des traités, non respect de la Constitution.

Les candidats à la présidentielle et la Charte pour un Monde Vivable


L'argent est le nerf de la paix ! ACDN vous remercie de lui faire un DON

Autres versions
print Version à imprimer
pdfVersion PDF


Partager via les réseaux sociaux

Dans la même rubrique

Nucléaire civil : le Président de la République répond au Président d’ACDN
Ségolène Royal : "la dénucléarisation de la planète, une vision que je partage".
Cinq questions à Alain Juppé, « droit dans ses bottes » à la Défense
Le traité d’interdiction des armes nucléaires. Et après ?
Nucléaire iranien : solution en vue... et personne n’en parle !
Saintes, ville abolitionniste, va jeûner à partir du 6 août
Ban Ki-moon relance l’objectif d’un monde sans armes nucléaires
David contre Goliath : 9 Etats nucléaires traduits en justice pour la première fois, menacés de devoir liquider leurs arsenaux
L’Arabie saoudite, 10e puissance nucléaire ?
Loi de Programmation Militaire : une loi liberticide et criminelle

visites :  893590

Accueil | Contact | Plan du site | Admin |

Site réalisé avec SPIP
design et fonction Easter-Eggs