ACDN - Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire
logo ACDN banniere ACDNVisiter ACDN
Accueil-Home ACDN Contact ACDN Consulter le plan du site - SiteMap Other Version
vous etes ici Accueil > Actualités > Articles d’actualité > Non à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes ! Tous à Nantes le 22 février !
Qui sommes-nous ?

Comment nous aider
Diffuser l’information
Faire un don

Actualités
Les lettres d’ACDN
Communiqués
Autres sources
Articles d’actualité
Elections 2017

Actions
2e RID-NBC
3e RID-NBC (9-11 mai 2008)
Campagne "Ultime Atome !"
Grève de la faim pour un référendum
Pour un Monde Vivable

Dossiers
Big Brother

Pétitions

Correspondance
France
International

Médias

Albums

Varia
Liens
Quiz

Elections
Elections 2007
Elections 2012

Vidéos

Non à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes ! Tous à Nantes le 22 février !


Publié le 22 février 2014

- Non aux grands projets nuisibles et imposés
- Non à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes
- NON aux bombes atomiques, OUI à la vie !


Depuis 1996, l’Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire (ACDN) lutte pour l’abolition des armes nucléaires, armes de crime contre l’humanité, et réclame un référendum sur la question :

"Approuvez-vous que la France participe avec les autres États concernés à l’élimination complète des armes nucléaires, sous un contrôle mutuel et international strict et efficace ? "

Sur cette question comme sur bien d’autres, le peuple français n’a jamais été consulté, ni même le Parlement - sauf pour voter des dépenses faramineuses : à ce jour, plus de 300 milliards d’Euros.

Le projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes fait partie de ces projets d’intérêt collectif plus que douteux, que les pouvoirs en place tentent d’imposer aux populations par un passage en force. Leurs motivations inavouées, ce sont les rêves de grandeur de certains personnels politiques et la voracité de firmes tant publiques que privées. Au sommet du système, les bombes et les réacteurs nucléaires : "Tais-toi et meurs !"

C’est pourquoi ACDN soutient le combat des opposants à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes et appelle chacun à se rendre à Nantes samedi 22 février pour participer au rassemblement devant la préfecture à 13h et à la manifestation qui en partira.

Nous devons gagner ce combat comme celui du Larzac.

Et en gagner d’urgence un autre pour l’abolition des armes nucléaires et l’arrêt du nucléaire civil.

Pour une France, une Europe, un monde sans armes ni centrales nucléaires

ACDN et le collectif RAHAN pour un Référendum et l’Abolition Historique des Armes Nucléaires


Communiqué des organisateurs de la manifestation anti-aéroport du 22 février.

La manifestation d’aujourd’hui a connu une mobilisation inégalée.

520 tracteurs, venus de tous les départements limitrophes ont été comptés, deux fois plus que le 24 mars 2012 à Nantes. Cela marque une implication massive du monde paysan. Les tracteurs vigilants sont prêts à intervenir
sur la zad.

Il y avait 63 bus venus de toutes les régions de France, deux fois plus encore que lors de la chaîne humaine. C’est le signe d’une mobilisation nationale et de la connexion entre Notre Dame des Landes et d’autres luttes contre les grands projets inutiles et imposés.

Il y avait entre 50 et 60 000 personnes, plus encore que lors de la manifestation de réoccupation du 17 novembre 2012. Il s’agit de la plus grosse mobilisation du mouvement.

Le défilé a été festif, créatif et déterminé, avec des batukadas, salamandres, tritons géants, masques d’animaux marquant le refus de la destruction des espèces protégées et des mesures dites de compensation.

Des prises de paroles et animations ont eu lieu jusqu’à 18h square Daviais.

La préfecture avait choisi de mettre Nantes en état de siège et de nous empêcher d’être visible dans le centre ville. C’est la première fois qu’on interdit à une manifestation d’emprunter le Cours des 50 Otages. Une
partie du cortège est passée par l’île Beaulieu. Une autre a essayé de passer par le trajet initialement prévu et a fait face à une répression policière violente avec tir de flashball, gaz lacrymogènes et grenades assourdissantes. Cela n’a pas empêché les manifestants de rester en masse
dans les rues de Nantes jusqu’à la fin.

Il existe différentes manières de s’exprimer dans ce mouvement. Le gouvernement est sourd à la contestation anti-aéroport, il n’est pas étonnant qu’une certaine colère s’exprime. Que pourrait-il se passer en cas de nouvelle intervention sur la zad ?

Cette journée est un succès et les différentes composantes de la lutte restent unies sur le terrain. L’opposition ne fait que croître depuis 30 ans. Le gouvernement n’a pas d’autre choix que d’abandonner le projet d’aéroport !

Contacts presse :
- COPAIN : Jean-François Guitton : 06 78 90 46 04
- Coordination : Julien Durand : 06 33 51 01 35
- ZAD : Camille : 06 32 98 78 36


COMMUNIQUÉ EELV, Nantes, le 23 février 2014

Violences et saccages à Nantes : Refusons la violence
et le détournement d’une cause juste

La cause de l’opposition au projet d’aéroport de Notre-Dame des Landes, projet aussi inutile que nuisible, est une juste cause. Elle ne justifie en rien les destructions commises à Nantes et nous exprimons notre solidarité avec ceux qui en ont été victimes. Nous considérons particulièrement intolérable de s’en prendre aux outils du service public, alors que nous défendons comme écologistes son renforcement.

Depuis plus de 15 ans que ce projet d’aéroport a été ressorti des cartons, les écologistes s’y opposent à l’échelle locale, régionale et nationale. Chaque jour qui passe ajoute une raison supplémentaire d’abandonner ce projet : contrainte budgétaire de plus en plus lourde pour l’État et les collectivités, protection des terres agricoles contre l’étalement urbain, lutte contre le dérèglement climatique, inventaire de biodiversité des espaces concernés...

Lorsqu’il est apparu que des casseurs parasitaient et détournaient la manifestation de samedi 22 février, tous les responsables écologistes ont immédiatement condamné ces agissements inacceptables. Les casseurs et autres black blocks, selon les propres mots du ministre de l’Intérieur, ne se battent pas pour l’écologie ni même contre le projet d’aéroport, mais contre l’État et le capitalisme, comme leurs slogans taggués le montrent. Il y a eu d’autres manifestations de toute obédience, qui ont dérapé violemment. Là aussi, certains ont protesté contre les amalgames. Il est dommage que les condamnations soient à géométrie variable. Pour les écologistes, elles sont constantes et systématiques, quels que soient les sujets ou les organisateurs.

Nous, écologistes, laissons les uns et les autres à leurs contradictions. Nous, écologistes, prenons nos responsabilités et disons "plus jamais ça". Nous ne voulons pas donner à ces violents l’occasion de mener leur guérilla urbaine, à Nantes ou ailleurs, nous demandons aux associations porteuses de cette lutte légitime de mener une réflexion approfondie sur les moyens d’éviter que nos mobilisations collectives ne soient détournées par des groupes radicaux.

Europe Écologie - Les Verts continuera inlassablement son combat contre ce projet. Faute d’un abandon à brève échéance du projet par l’État - solution la plus simple pour sortir de l’ambigüité, les préconisations de la commission de dialogue et des experts scientifiques doivent être mises en œuvre ce qui n’est toujours pas le cas et rien ne doit être entrepris tant que les recours sur les derniers arrêtés n’auront pas été jugés.

Signataires :

Emmanuelle Cosse, secrétaire nationale d’Europe Écologie - Les Verts

Elen Debost, secrétaire régionale d’Europe Ecologie - Les Verts

Cécile Bir et Nicolas Martin, co-secrétaires du groupe local de Nantes d’EELV

Pascale Chiron, tête de liste écologiste et citoyenne à Nantes

Jean-Philippe Magnen, président du groupe EELV au conseil régional

Ronan Dantec, sénateur de Loire-Atlantique

François de Rugy, député de Loire-Atlantique


Sur le site officiel de la zad Lettre ouverte du mouvement armé au préfet de Loire atlantique, M. Christian de Lavernée.

Sur la zad, le lundi 24 février 2014

Cher Christian,

Vous avez déclaré hier, « L’opposition institutionnelle à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes doit cesser d’être la vitrine légale d’un mouvement armé ». Il nous serait facile de vous reprocher, M. Le Préfet, de vouloir à votre tour briser des vitrines. Mais après la manifestation de samedi, autant l’avouer tout net et cesser enfin de nous cacher : nous sommes bel et bien un mouvement armé. Nous sommes un mouvement armé de bon sens remuant et d’idées explosives, de palettes et de vis, de pierres parfois - même s’il y a ici plus de boue et de prairies, de carottes et de poireaux, d’humour et de tracteurs, d’objets hétéroclites prêts à former spontanément des barricades et d’un peu d’essence au cas où, d’aiguilles à coudre et de pieds de biche, de courage et de tendresse, de vélos et caravanes, de fermes et cabanes, de masques à gaz ou pas, de pansements pour nos blessés, de cantines collectives et chansons endiablées, de livres, tracts et journaux, d’éoliennes et de radios pirates, de radeaux et rateaux, de binettes, marteaux, pelles et pioches, de liens indestructibles et d’amitiés féroces, de ruses et de boucliers, d’arcs et de flèches pour faire plaisir à Monsieur Auxiette, de salamandres et tritons géants, de bottes et impers, de bombes de peinture et de lances à purin, de baudriers et de cordes, de grappins et de gratins, et d’un nombre toujours plus important de personnes qui ne vous laisseront pas détruire la zad.

Vous ne nous ferez pas rendre ces armes.

Et vous, M. Le préfet, quand cesserez vous d’être la vitrine légale d’un mouvement armé ?

Les Black Ploucs


Black Ploucs

L'argent est le nerf de la paix ! ACDN vous remercie de lui faire un DON

Autres versions
print Version à imprimer
pdfVersion PDF


Partager via les réseaux sociaux

Dans la même rubrique

Sortie du nucléaire ? Poisson d’avril !
La Flamme d’Hiroshima : un beau parcours en France
Suicidez-vous ? Sûrement pas. Mais n’obéissez plus !
Le désarmement nucléaire, une urgence absolue
Appel pour Abolir les Armes Atomiques
Ceux de Halabja
Vanunu toujours en prison. Ne l’oublions pas !
Ban Ki-moon relance l’objectif d’un monde sans armes nucléaires
Folie nucléaire
Coup de soleil dans un ciel d’orage : l’ONU convoque en 2017 des négociations pour interdire les armes nucléaires

visites :  906260

Accueil | Contact | Plan du site | Admin |

Site réalisé avec SPIP
design et fonction Easter-Eggs