ACDN - Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire
logo ACDN banniere ACDNVisiter ACDN
Accueil-Home ACDN Contact ACDN Consulter le plan du site - SiteMap Other Version
vous etes ici Accueil > Actions > Le nucléaire (civil et militaire), l’Inde, la France, AREVA et nous…
Qui sommes-nous ?

Comment nous aider
Diffuser l’information
Faire un don

Actualités
Les lettres d’ACDN
Communiqués
Autres sources
Articles d’actualité
Elections 2017

Actions
2e RID-NBC
3e RID-NBC (9-11 mai 2008)
Campagne "Ultime Atome !"
Grève de la faim pour un référendum
Pour un Monde Vivable

Dossiers
Big Brother

Pétitions

Correspondance
France
International

Médias

Albums

Varia
Liens
Quiz

Elections
Elections 2007
Elections 2012

Vidéos

Le nucléaire (civil et militaire), l’Inde, la France, AREVA et nous…
Tournée du réalisateur indien Pradeep Indulkar dans l’Ouest de la France


Publié le 4 novembre 2014

Mardi 4 novembre à NIORT (L’alternateur). Mercredi 5 à BIARD (Mairie). Jeudi 6 à SAINT PIERRE D’OLERON (Eldorado). Vendredi 7 à SAINTES (Auditorium Saintonge)... Programme complet et détaillé ci-dessous.

Films sous-titrés en français. Projections suivies d’un débat avec le réalisateur, son traducteur et les représentants des associations organisatrices de la soirée.

RTF - 1.4 Mo

A propos du film “High Power” (“Haute Tension”) (27’)

La centrale nucléaire de Tarapur est le premier et plus ancien projet nucléaire civil indien. Il date déjà de 50 ans et il a nécessité l’évacuation de quelques villages autour de la petite ville de Tarapur.

Un témoin, après 40 ans d’absence, vient revoir ces villages de Dandi, Pofaran, Ghivali, Unbhat et Tarapur. Il vient observer quelle est la situation de ces milliers de gens déplacés. Il se rend compte qu’ils ont perdu leurs activités traditionnelles sans pour autant trouver de nouveaux emplois. Ils ont perdu leurs terres, leurs maisons et leur océan sans obtenir de compensation adéquate. On leur avait promis divers services et infrastructures : routes, eau, électricité, centres de santé, écoles, etc. Ils n’ont rien eu de tout cela. A la place, ils ont eu droit à de nombreuses nouvelles maladies, dont certaines inconnues. Les attaques cardiaques et l’hyper¬tension ont augmenté. Sont apparus les problèmes de rein, les fausses couches, les morts-nés ; et les complications à la naissance sont devenues plus fréquentes. Ainsi que l’infertilité chez les jeunes couples. Les enfants de moins de 5 ans souffrent de désordres mentaux. Leur quotient intellectuel est faible.

Quand ce témoin revient à la maison, il réalise à quel point les gens vivant dans les villes gaspillent l’électricité sans se rendre compte du tout qu’elle est produite en pillant les terres, les maisons, le travail et la liberté de milliers et de milliers de personnes qui ne reçoivent en échange de tout cela que de graves maladies. Ce monsieur tout ¬le ¬monde qui est le consommateur final de cette énergie reste tout à fait inconscient de la condition misérable des victimes de cette énergie. Notre témoin se rend maintenant compte qu’il ne fait que payer la facture pour l’énergie utilisée chez lui ; mais que le coût réel est payé par ces gens innocents dont personne ne connait l’existence. C’est à ce moment là que le carillon de son téléphone portable retentit et lui percute l’esprit, comme si on lui ouvrait soudainement les yeux.
Incidemment, ce carillon reprenait une chanson hindi très connue qui dit : “...Tes yeux superbes ont emporté mon coeur très très loin”.

Le réalisateur Pradeep Indulkar a obtenu le prix Uranium à Rio de Janeiro en Mai 2013 pour ce film et il sera présent à l’issue de la projection pour parler de son expérience.

A propos de « Jaitapur en direct » (21’)

Jaitapur est une petite ville sur la côte ouest de l’Inde dans l’état de Maharashtra à peu près à 450 km au sud de Mumbai (Bombay) par la route. Près de cette petite ville se trouve un très beau village appelé Madban. A peu près 450 familles y résident dans un environnement paisible et harmonieux. Il se situe sur un plateau de quelques km carrés où les paysans cultivent l’une des meilleures terres à graminées. Il s’y trouve 36 sortes de graminées dont certaines spécifiques à cet endroit. Les rivages maritimes sont aussi très riches. Et dans le village voisin de Nate, de nombreux pêcheurs vivent exclusivement de cette ressource.

Depuis 1985, le gouvernement indien qui possède le monopole du nucléaire par la compagnie Nuclear Power Corporation of India (NPCIL) a fait des recherches de lieu, dont ce plateau, pour y implanter une grande centrale nucléaire. En 2005, la NPCIL déclare vouloir bâtir sur ce plateau la plus grande centrale nucléaire au monde avec 6 réacteurs EPR de 1650 MW chacun. Ces réacteurs sont supposés être mis en place par la compagnie française AREVA.

En apprenant cette décision, les paysans et pêcheurs ont été profondément choqués. Car en plus de produire l’une des meilleures mangues de l’Inde, une bonne quantité de poissons sont pêchés et vendus à l’exportation. Ces petits paysans et pêcheurs ont commencé à se rassembler et à s’activer contre un tel projet de centrale nucléaire, sachant très bien à l’avance que ce projet délirant ruinera leurs ressources, leur travail et leur style de vie tout en créant d’énormes problèmes environnementaux. Sans parler du fait que la menace d’un accident majeur comme Fukushima les terrorise. Depuis 2005, ce peuple de paysans et de pêcheurs se bat contre ce projet dément de façon déterminée, paisible et non violente, ceci même si un pêcheur a été tué à coup de feu par la police, un autre écrasé sous une voiture de police et un vieux paysan décédé en apprenant qu’il était sous mandat d’arrestation. Malgré tout cela, ils continuent de se battre de manière non violente.


Article de Sud Ouest

Un Indien sensibilise au risque nucléaire
Publié le 07/11/2014 à 06h00 par stéphane durand

Pradeep Indulkar, entouré d’André Larivière et Jean-Marie Matagne. © Photo s. D.
Stéphane Durand s.durand@sudouest.fr

Invité par ACDN (Action des citoyens pour le désarmement nucléaire), le réalisateur indien de documentaires Pradeep Indulkar sera à Saintes ce soir, à 20 h 30, à l’auditorium de la salle Saintonge, pour présenter deux de ses films, « Haute tension » et « Jaitapur en direct. » Un échange aura lieu après les projections grâce à la traduction d’André Larivière.

...Source : Sud Ouest


Programme de la tournée

- à Cahors (46) le dimanche 2 novembre avec Attac Cahors, Droit à la paresse, Pour une Terre vivante et Sortir du nucléaire Lot (stand d’information sur place)
Salle de la Bourse à 20h30
Contact : Philippe Cruzel 05 65 22 91 11 ou 06 42 28 65 36
philippe.cruzel@orange.fr

- à Biars sur Cère (46) le lundi 3 novembre avec Sortir du nucléaire Lot
Cinéma Robert Doisneau de Bretenoux-Biars à 20h30
Contact : Michel Boccara 09 63 45 63 02 / 05 65 11 61 75
michel.boccara0351@orange.fr

- à Niort (79) le mardi 4 novembre à 20 h avec SDN 79.
Projection au Bar alternatif « L’alternateur », Place Denfert-Rochereau
(Rencontre avec la presse entre 17h30 et 18h devant « L’alternateur »)
Contact : Alain Dalibard 06 45 80 24 66
alain.dalibard@numericable.fr ou contact@csdn79.fr

- à Biard près de Poitiers (86) le mercredi 5 novembre à 20h avec les Amis de la Terre – Poitou
Salle des mariages de la mairie de Biard
Contact : Françoise Chanial f.chanial@wanadoo.fr 05 49 58 25 55
ou Benoît 06 31 26 24 85.

- à Saint-Pierre d’Oléron (17) le jeudi 6 novembre à 20h30 avec ACDN
(Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire)
Au Cinéma Eldorado
Contact : Nadine Vacher vacher.nad@laposte.net
Jean-Marie Matagne contact@acdn.net
05 46 74 08 60 ou 06 73 50 76 61

- à Saintes (17) le vendredi 7 novembre à 20h30 avec ACDN
à l’Auditorium Saintonge, 11 Rue Fernand-Chapsal
Contact : Jean-Marie Matagne contact@acdn.net
06 73 50 76 61

- à Montauban (82) le lundi 10 novembre à 19h avec SDN 82
Salle de l’ancien collège, rue du Collège
Contact : Roland Portes rolandrolandportes@orange.fr 09 77 86 45 62

- à Aiguillon, à l’ouest d’Agen (47) le mardi 11 novembre avec Stop Golfech
Soirée indienne au Cinéma Confluent :
+ Film « High Power » à 18h ; et débat jusqu’à 19h45 suivi d’une pause apéro dinatoire.
Ensuite à 20h30, projection du film documentaire « Kumbh Mela, sur les rives du
fleuve sacré », sorti le 30 juillet 2014.
Contact : Monique Guittenit moniqueguittenit47@orange.fr

- à Nantes (44) le mercredi 12 novembre à 20h avec SDN Pays Nantais
à la Maison des Syndicats (salle E), Place de la gare de l’État, longée par le Boulevard de la Prairie aux Ducs sur l’île de Nantes.
Contact : Dominique & Mado Loquais madomi.loquais@laposte.net 02 40 31 72 37 ou
06 49 95 14 50 ou 06 29 78 78 94

- à la ZAD de Notre Dame des Landes le jeudi 13 novembre entre 11 et 14 heures,
rencontre informelle et déjeûner avec des gens vivant sur place

- à Pont-Croix > près de Douarnenez (29) le jeudi 13 novembre à 20h30
avec Alerte à l’Ouest, Mémoire en Plogoff et Sortir du nucléaire Cornouaille
Espace Bolloré à Pont-Croix
Contact : Elisabeth Hascoët elisabeth.hascoet@wanadoo.fr
06 77 62 34 31 ou 02 98 74 31 10

- près de Lannion (22) le vendredi 14 novembre à 20h30 avec SDN Trégor
au Café Théodore à Kerguerwen 22300 Trédrez-Locquémeau
tél : 02 96 35 29 40
À 12 km de Lannion en direction de Morlaix, puis sur la droite en direction de Trédrez Locquémeau, continuez tout droit vers le port, Kerguerwen, Contact : Laurent Lintanf laurent.lintanf@orange.fr 02 96 44 98 36 ou 06-86-22-58-88

- Près de Lannion (22), le SAMEDI 15 NOVEMBRE en matinée, avec SDN-Trégor, participation à une action symbolique : OCCUPE TON ROND-POINT pour protester contre le "rafistolage" des vieilles centrales nucléaires.

- à Brest (29) le lundi17 novembre à 20 h. avec l’association AE2D (Agir pour un
Environnement et un Développement Durables)
Au cinéma d’Art et Essai « Les studios » 136, Rue Jean Jaurès à Brest
Contact : C. Pedel ou A. Le Suavet 02 98 82 05 87 ae2d.eco@gmail.com

- à Fougères (35) le mercredi 19 ou jeudi 20 novembre avec COEDRA
Contacts : Sylvain Guille sylfaux@yahoo.fr et André Robinard
andre.robinard@club-internet.fr


L'argent est le nerf de la paix ! ACDN vous remercie de lui faire un DON

Autres versions
print Version à imprimer
pdfVersion PDF


Partager via les réseaux sociaux

Dans la même rubrique

A Saintes, le désarmement nucléaire fait l’unanimité
Graeme Allwright chante pour ACDN
La mission Hiroshima pour la paix à Saintes
Paris 17 Janvier 2004, un grand moment de mobilisation
Commission préparatoire à la révision quinquennale du Traité de Non-Prolifération
Conférence-Débat "Energie nucléaire, ouverture des marchés, sauvegarde de la planète : d’autres choix sont-ils possibles ?"
Assemblée Générale annuelle du réseau international "Abolition 2000"
la Flamme du Désarmement Nucléaire brûle à nouveau à Saintes
Rassemblement à Gramat (Lot) les 8 et 9 août 2009
30 ans après, l’Agent Orange continue à faire des victimes au Vietnam

visites :  889943

Accueil | Contact | Plan du site | Admin |

Site réalisé avec SPIP
design et fonction Easter-Eggs