ACDN - Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire
logo ACDN banniere ACDNVisiter ACDN
Accueil-Home ACDN Contact ACDN Consulter le plan du site - SiteMap Other Version
vous etes ici Blocage d’un transport nucléaire : une militante coupable mais pas condamnée
Qui sommes-nous ?

Comment nous aider
Diffuser l’information
Faire un don

Actualités
Les lettres d’ACDN
Communiqués
Autres sources
Articles d’actualité
Elections 2017

Actions
2e RID-NBC
3e RID-NBC (9-11 mai 2008)
Campagne "Ultime Atome !"
Grève de la faim pour un référendum
Pour un Monde Vivable

Dossiers
Big Brother

Pétitions

Correspondance
France
International

Médias

Albums

Varia
Liens
Quiz

Elections
Elections 2007
Elections 2012

Vidéos

Blocage d’un transport nucléaire : une militante coupable mais pas condamnée
vendredi 21 février 2014

Narbonne (AFP), 21/02/2012 - Le tribunal correctionnel de Narbonne (Aude) a reconnu jeudi une militante antinucléaire coupable d’avoir bloqué un transport de tétrafluorure d’uranium destiné au site nucléaire du Tricastin (Drôme), mais l’a dispensée de peine.

Terry Morantin a été jugée coupable d’infraction au code de la route pour avoir participé au barrage d’un camion chargé d’UF4 à sa sortie de l’usine Comurhex de Malvési, près de Narbonne, le 12 septembre 2013.

Comurhex, filiale d’Areva, procède sur le site de Malvési à la conversion de minerai d’uranium naturel en tétrafluorure d’uranium, première étape de la transformation menant à terme à la production de combustible pour les centrales civiles. L’uranium continue à être transformé à l’usine Comurhex du Tricastin.

L’action du 12 septembre, destinée à alerter l’opinion sur la dangerosité de tels transports, était collective. Mais Terry Morantin était seule poursuivie pour entrave à la circulation en tant que propriétaire et conductrice du véhicule qui avait barré la route au camion de transport nucléaire.

Vingt-deux autres activistes réclamaient d’être jugés avec elle, pour montrer qu’ils étaient solidaires et qu’il s’agissait bien d’une action de groupe. Cette demande avait conduit le juge à renvoyer une première audience le 7 janvier.

La plupart d’entre eux étaient à nouveau présents jeudi au procès, ainsi que plusieurs dizaines de sympathisants de leur cause.

Le juge a finalement décidé de rejeter leur demande de comparution volontaire.

Le procureur David Charmatz a requis que Terry Morantin soit reconnue coupable puisque l’infraction était selon lui constituée, mais qu’elle soit dispensée de peine. L’avocat de Terry Morantin, Me Jean-Jacques Gandini, a plaidé la relaxe en invoquant un état de nécessité, en l’occurrence celui de lancer l’alerte, qui permettait d’aller au-delà de la loi.

Les manifestants appartenant au collectif Stop Uranium et à d’autres organisations antinucléaires entendaient alerter l’opinion sur le fait que, selon eux, plusieurs camions transportant du tétrafluorure d’uranium empruntaient quotidiennement les autoroutes A7 et A9 sans protection particulière et dans une totale opacité. Ils réclamaient la fermeture au plus vite de l’usine de Malvési.

Le réseau Sortir du nucléaire, qui revendique de fédérer 930 associations et 59.000 personnes, s’est réjoui dans un communiqué d’une absence de condamnation qui "revient à reconnaître (la) légitimité" de l’action du 12 septembre, même s’il déplore qu’en réduisant les faits à une simple infraction routière, le tribunal ait "occulté (leur) caractère collectif et politique".

La direction du site objecte aux antinucléaires que l’activité de Malvési, ainsi que le transport d’uranium, sont soumis à des réglementations spécifiques et strictes et font l’objet d’une communication active et transparente en direction de l’opinion.

Terry Morantin risque à présent d’être sanctionnée par l’administration d’une perte de points sur son permis.


L'argent est le nerf de la paix ! ACDN vous remercie de lui
print Version à imprimer

Partager via les réseaux sociaux

Autres brèves

20 juin 2019 : Nouveau retard pour le réacteur nucléaire EPR : l’autorisation de mise en service est (encore) caduque !
27 mai 2019 : Feu vert pour la planète
24 mai 2019 : Affaire Benalla, armes françaises au Yémen : solidarité avec les journalistes convoqués par la DGSI
21 avril 2019 : Comment résister à la barbarie en cravate ?
8 avril 2019 : Les Gilets Jaunes se structurent
28 mars 2019 : Il y a 40 ans, l’effrayant accident nucléaire de Three Mile Island
17 mars 2019 : Roland Oldham nous a quittés
7 mars 2019 : L’Atomik Tour en Charente Maritime, à Saintes et à Rochefort, du 13 au 15 mars
16 février 2019 : L’abolition des armes nucléaires et radioactives à l’agenda des Français et de certains Gilets Jaunes
15 février 2019 : Séisme majeur imminent au Japon, selon les scientifiques, avec risque d’accident nucléaire
visites :  881511

Accueil | Contact | Plan du site | Admin |

Site réalisé avec SPIP
design et fonction Easter-Eggs