ACDN - Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire
logo ACDN banniere ACDNVisiter ACDN
Accueil-Home ACDN Contact ACDN Consulter le plan du site - SiteMap Other Version
vous etes ici Retour de Blaye
Qui sommes-nous ?

Comment nous aider
Diffuser l’information
Faire un don

Actualités
Les lettres d’ACDN
Communiqués
Autres sources
Articles d’actualité
Elections 2017

Actions
2e RID-NBC
3e RID-NBC (9-11 mai 2008)
Campagne "Ultime Atome !"
Grève de la faim pour un référendum
Pour un Monde Vivable

Dossiers
Big Brother

Pétitions

Correspondance
France
International

Médias

Albums

Varia
Liens
Quiz

Elections
Elections 2007
Elections 2012

Vidéos

Retour de Blaye
samedi 7 mars 2015

7 mars 2015

Entre 127 (chiffre de la police) et 149 (chiffre des organisateurs) manifestants, venus de Charente maritime, de Gironde, des Deux-Sèvres. Pour commémorer avec quatre jours d’avance le 4e anniversaire de la catastrophe de Fukushima. Et tenter d’exorciser celle à venir de Tchernoblaye-sur-Gironde.

Brèves prises de parole pour commencer, au bout des Allées, non loin de la citadelle de Vauban qui, en cas d’accident majeur ou même mineur à la centrale, ne protègera pas la ville des retombées radioactives. Stéphane Lhomme, de Tchernoblaye, a évoqué cette énergie nucléaire mortifère qui menace l’avenir de nos enfants et petits-enfants, et qui est elle-même sans avenir, mondialement en faillite, à l’image de notre glorieuse AREVA nationale en pleine déconfiture. Jean-Marie Matagne, d’ACDN, a rappelé la tempête de décembre 99 qui faillit provoquer dans la centrale voisine un équivalent de Fukushima, le danger permanent de ses quatre réacteurs MOXés, mais aussi celui des 300 « têtes nucléaires » françaises qui pourraient faire près d’un milliard de morts… Français compris.

Puis un cortège folklorique et baroque s’est formé pour défiler derrière une charrette pleine de poésie et de fûts de déchets radioactifs. Ah, la poésie du déchet radioactif, incolore, inodore et sans saveur ! Une manif bon enfant. Trois gendarmes visibles. On longe le marché. On distribue des tracts aux acheteurs et aux vendeurs. Pas mal d’échanges sympathiques, d’autres plus animés. Par exemple avec un ex-militaire cinq barrettes, embarqué une bonne partie de sa vie sur un SNLE. Finalement, il a fui. Le nucléaire, c’est comme l’armée : indiscutable.

On ne regrette pas d’être venus. Certes un peu déçus de ne pas être plus nombreux. Contents de l’être quand même assez, dans un contexte qui pousserait, soyons francs, au désespoir. Contents de retrouver les mêmes bonnes « vieilles têtes », toujours aussi déterminées à sonner le tocsin. Allez, allez, « ce n’est qu’un début, le com-bat con-ti-nue ! »

Anonyme


L'argent est le nerf de la paix ! ACDN vous remercie de lui
print Version à imprimer

Partager via les réseaux sociaux

Autres brèves

16 octobre 2019 : Saintes, le 18 octobre : RIP et RIC, le référendum comme outil démocratique
29 septembre 2019 : Nucléaire : Le Maire juge "inacceptables" les surcoûts et retards des chantiers EPR
29 septembre 2019 : Plus de 1500 personnes pour la manifestation antinucléaire de Nancy, 3000 selon les organisateurs
28 septembre 2019 : Vent de Bure : c’est ce week-end !
12 août 2019 : Le chemin est long de la mer des Caraïbes, de...
5 août 2019 : JAPON : Un fort séisme enregistré au large de Fukushima
3 août 2019 : Saintes : 20 ans d’action pour abolir les armes nucléaires
27 juillet 2019 : Du 6 au 9 août, Saintes commémore les bombardements d’Hiroshima et de Nagasaki
26 juillet 2019 : EDF officialise un nouveau retard d’au moins trois ans pour Flamanville
20 juin 2019 : Nouveau retard pour le réacteur nucléaire EPR : l’autorisation de mise en service est (encore) caduque !
visites :  900935

Accueil | Contact | Plan du site | Admin |

Site réalisé avec SPIP
design et fonction Easter-Eggs