logo ACDN banniere ACDNVisiter ACDN
Accueil-Home ACDN Contact ACDN Consulter le plan du site - SiteMap Other Version
vous etes ici Brest : plus de 300 manifestants anti-armes nucléaires défilent avant un sommet européen dans la ville

Qui sommes-nous ?

Comment nous aider
Diffuser l’information
Faire un don

Actualités
Les lettres d’ACDN
Communiqués
Autres sources
Articles d’actualité
Elections 2017

Actions
2e RID-NBC
3e RID-NBC (9-11 mai 2008)
Campagne "Ultime Atome !"
Grève de la faim pour un référendum
Pour un Monde Vivable

Dossiers
Big Brother

Pétitions

Correspondance
France
International

Médias

Albums

Varia
Liens
Quiz

Elections
Elections 2007
Elections 2012

Vidéos

Brest : plus de 300 manifestants anti-armes nucléaires défilent avant un sommet européen dans la ville
lundi 10 janvier 2022

Dimanche 9 janvier 2022 à 20:32 - Par Thibault Lecoq, France Bleu Breizh Izel
Brest

Plus de 300 personnes ont manifesté ce dimanche 9 janvier dans les rues de Brest. Ils dénoncent le sommet européen réunissant les 54 ministres de la défense et des affaires étrangères qui aura lieu dans la ville du 12 au 14 janvier. Les manifestants souhaitent l’abandon de la dissuasion nucléaire.
Les manifestants de plusieurs organisations ont déambulé dans Brest ce dimanche 9 janvier.

Un peu plus de 300 manifestants se sont rassemblés ce dimanche place de la liberté à Brest pour dénoncer les armes nucléaires. Ce défilé, à cette date, n’est pas un hasard, c’est quatre jours avant le sommet réunissant les ministres de la Défense et des Affaires étrangères des 27 pays de l’Union européenne. Les ministres se retrouveront du 12 au 14 janvier à Brest. L’objectif des participants est de faire pression sur les élus. Ils souhaitent que l’Europe quitte la dissuasion nucléaire comme principe de défense et de paix.

Le cortège est parsemé de drapeaux des différentes organisations contre l’armement nucléaire : PCF, CGT, Europe-Ecologie Les Verts, mais aussi Le mouvement pour la paix ou le Cian 29, le collectif finistérien pour l’interdiction des armes nucléaires, à l’origine de la mobilisation. Des représentants Belges et Portugais pour la fin des armes nucléaires sont même venus faire des discours. "Les guerres, il y en a eu assez, il faut peut-être penser un peu différemment", estime Annie. Elle ne veut pas que la France continue de suivre l’OTAN et les États-Unis, ou crée une Europe de la défense. "Je ne vois pas en quoi l’on peut aller soutenir les décisions guerrières des Etats-Unis. Avoir une Europe aussi de la défense, je crois qu’il vaut mieux penser à négocier, à la diplomatie", ajoute-t-elle.


L'argent est le nerf de la paix ! ACDN vous remercie de lui
print Version à imprimer

Partager via les réseaux sociaux

Autres brèves

7 janvier 2022 : Encore un réacteur arrêté, la France privée de 10 % de sa capacité nucléaire
29 décembre 2021 : Covid-19 : quand l’Assemblée interdit aux députés de l’opposition de voter !
20 décembre 2021 : Décès de Jean-Marie Muller
19 décembre 2021 : Taiwan rejette par un référendum la réouverture d’une centrale nucléaire et conforte sa sortie du nucléaire en 2025
8 décembre 2021 : Pollution radioactive des eaux à la centrale nucléaire du Bugey : condamnation confirmée pour EDF !
23 novembre 2021 : Tous les sous-marins américains à propulsion nucléaire ont reçu l’ordre d’arrêter immédiatement de naviguer
25 septembre 2021 : Décès de Paul Quilès, ancien ministre de la Défense, militant pour l’abolition des armes nucléaires
30 juillet 2021 : Les maires d’Hiroshima et de Nagasaki apportent leur soutien au Festival de Saintes "Désarmer pour vivre" (6-9 août 2021)
7 février 2021 : Nucléaire iranien : le temps presse pour tous les acteurs
6 février 2021 : Nouvelle politique énergétique de la Pologne jusqu’en 2040 : centrales nucléaires en vue !
visites :  1051888

Accueil | Contact | Plan du site | Admin |

Site réalisé avec SPIP
design et fonction Easter-Eggs