[www.acdn.net] > Le Sénat américain entre en résistance
[ http://www.acdn.net/spip/spip.php?article368 ]

www.acdn.net > Accueil > Actualités > Articles d’actualité >

Etats-Unis / Iran
Le Sénat américain entre en résistance

Une claire mise en garde au président


Publié le 1er novembre 2007

30 sénateurs américains, parmi lesquels Hillary Clinton, font savoir àla Maison Blanche qu’elle doit obtenir l’approbation du Congrès pour une action militaire contre l’Iran.

Ce jeudi 1er novembre, le sénateur de Virginie Jim Webb a envoyé àla Maison Blanche une lettre cosignée par 29 autres sénateurs avertissant le président de n’entreprendre aucune action militaire contre l’Iran sans l’accord exprès du Congrès. Entendant lever toute ambiguïté consécutive àun récent amendement du Sénat qui a placé les Gardes Révolutionnaires Iraniens sur la liste des organisations terroristes, les sénateurs ont dit aussi leur préoccupation du fait que la rhétorique de plus en plus provocatrice de l’administration a miné les efforts diplomatiques en direction de l’Iran.

Toutefois, ces 30 sénateurs n’expriment pas forcément un point de vue majoritaire dans la Chambre haute ni dans l’ensemble du Congrès. Le fait qu’ils estiment nécessaire de l’exprimer en s’adressant directement et solennellement au président peut aussi s’interpréter comme un indice de la gravité du risque qu’ils tentent d’exorciser, voire de son imminence.

Il est urgent que l’Europe, elle aussi, se mobilise contre la guerre. L’Appel aux Européens pour empêcher la guerre contre l’Iran que nous avons lancé s’adresse tout particulièrement aux responsables politiques français et britanniques, invités àrejoindre sans tarder les nombreux responsables d’ONG françaises et étrangères et les élus d’Europe et d’Amérique l’ayant déjàsigné, manifestant ainsi de façon préventive leur opposition àcette guerre, et leur soutien àune solution diplomatique globale du problème nucléaire.

Ci-dessous, le texte de la lettre des sénateurs américains. Traduction ACDN.


Washington, le 1er novembre 2007

Au Président George W. Bush

Maison Blanche

Monsieur le Président,

Nous vous écrivons pour vous exprimer nos sérieuses préoccupations quant aux déclarations et aux actions provocatrices émanant de votre administration àpropos d’une possible action militaire des Etats-Unis en Iran. Ces commentaires sont contreproductifs et minent les efforts pour résoudre par la voie diplomatique les tensions avec l’Iran.

Nous souhaitons souligner qu’il n’existe aucune autorisation du Congrès pour une action militaire unilatérale contre l’Iran. Ceci s’applique également au vote par lequel le Sénat a adopté le 26 septembre 2007 un amendement àla Loi d’Autorisation relative àla Défense Nationale FY 2008. Cet amendement exprimant l’avis du sénat sur l’Iran, de même que la récente inscription de la force Quds de la Garde Révolutionnaire Iranienne comme organisation terroriste internationale, ne sauraient en aucun cas être interprétés comme permettant l’emploi de la force armée en Iran.

Nous sommes prêts àtravailler avec votre administration pour relever les défis présentés par l’Iran, de manière àsauvegarder nos intérêts de sécurité et àpromouvoir une solution diplomatique régionale, mais nous tenons àsouligner qu’une action militaire offensive ne saurait être entreprise contre l’Iran sans le consentement exprès du Congrès.

Avec nos sincères salutations,

1. Webb

2. Akaka

3. Baucus

4. Boxer

5. Brown

6. Byrd

7. Cantwell

8. Carper

9. Casey

10. Clinton

11. Dodd

12. Dorgan

13. Durbin

14. Feinstein

15. Harkin

16. Johnson

17. Kerry

18. Klobuchar

19. Kohl

20. Leahy

21. McCaskill

22. Mikulski

23. Murray

24. Reed

25. Rockefeller

26. Sanders

27. Stabenow

28. Tester

29. Whitehouse

30. Wyden