[www.acdn.net] > L’Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire (ACDN) dans le mouvement mondial pour l’abolition des armes de destruction massive
[ http://www.acdn.net/spip/spip.php?article42 ]

www.acdn.net > Accueil > Qui sommes-nous ? >

Historique
L’Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire (ACDN) dans le mouvement mondial pour l’abolition des armes de destruction massive

Repères chronologiques 1970-2002


Publié le 1er janvier 2003

1970 : Entrée en vigueur, pour les premiers Etats signataires, du Traité de Non-Prolifération nucléaire (TNP) de 1968.

1972 : Convention de Genève sur l’interdiction totale des armes biologiques.

JANVIER 1986 : Mikhaïl Gorbatchev : « Plus aucune arme nucléaire d’ici l’an 2000 ! »
1986 : Robert McNamara : « Plaidoyer. Prévenir la guerre nucléaire. » (Version am. ; trad. frse : 1988)

26 AVRIL 1986 : Catastrophe de TCHERNOBYL

DECEMBRE 1987 : Traité de WASHINGTON sur l’élimination des Forces Nucléaires Intermédiaires (FNI)

MARS 1988 : A Halabja (Kurdistan irakien), massacre de 5000 civils à l’arme chimique.

1989 : JANVIER : Conférence de Paris sur l’interdiction totale des armes chimiques. Traité : 1993.
DECEMBRE : Chute du mur de Berlin.

1991 : "Guerre du Golfe". La France adhère ensuite (1992) au Traité de Non-Prolifération (TNP).

JUIN 1991 : Jean-Marie Matagne soutient une thèse de doctorat d’Etat de philosophie : « Le pouvoir et la puissance.
Enquête sur l’idéologie et la pratique des rapports de puissance. »
Volume 1 : De l’armement, de la paix et de la guerre.
Volume 2 : De « l’équilibre de la terreur » et du désarmement.
Conclusion : Seul un désarmement nucléaire total et contrôlé permettra d’éviter la catastrophe.

1992 : « L’insoutenance. Pouvoir, puissance, nucléaire : l’impossible débat. »

Eté 1995 : Dans le Pacifique, Jacques Chirac reprend les essais nucléaires suspendus par François Mitterrand.
Vaste mouvement de protestation dans le monde.

MAI 1996 : J-M Matagne et quelques amis fondent ACDN (association 1901) à SAINTES (CharenteMaritime).
A LA ROCHELLE, lancement de l’« Appel à référendum pour un désarmement nucléaire, biologique et chimique, intégral, universel et contrôlé » (18 juin)

26 SEPTEMBRE 1996, LA ROCHELLE : « Huit heures pour le Désarmement Nucléaire », avec Claude Piéplu, Yannick Jaulin, la Compagnie « Vive la vie » (« Les Erinyes, ou le Chant des suicideurs ») et du jazz à la clef.

8 MAI 1997 : ACDN dépose une gerbe au monument aux morts de SAINTES : « Ni Oradour, ni Hiroshima ».
« Soirée pour le Désarmement Nucléaire » avec Michel Cibot, représentant l’Institut Hiroshima-Nagasaki.

JUIN 1997 : ACDN adhère à « Stop-Essais ».

1996-2002 : Participation régulière d’ACDN aux manifestations publiques organisées à SAINTES par la FACELS et à plusieurs « Foires Ecologiques » d’AYTRE. Initiatives diverses.

1999 : ACDN adhère au Réseau international « ABOLITION 2000 »

AVRIL 2000, AVRIL 2001 : ACDN participe au Rassemblement annuel contre le Laser Méga-Joule organisé à
LE BARP près de BORDEAUX par l’Appel des Cent et le Mouvement de la Paix de Gironde.

2 MAI 2000 : Envoi de l’ « Appel à référendum » au Président de la République, au Premier Ministre et aux chefs de groupes parlementaires, avec les 1000 premières signatures. Demande d’une initiative de la France en faveur du désarmement, à la Conférence de révision du TNP qui se tient à New York.

19 MAI 2000 : A New York, sous la pression des Etats du « Nouvel Agenda » et des ONG, les cinq Etats nucléaires (Etats-Unis, Russie, Royaume-Uni, France et Chine) parties au TNP prennent « l’engagement sans équivoque de réaliser l’élimination totale de leurs arsenaux nucléaires » (Article VI).

26 JUIN 2000 : Le Conseil Municipal de SAINTES décide, à l’unanimité moins une abstention, l’adhésion de
la Ville de SAINTES au réseau ABOLITION 2000.

JUIN : Participation d’ACDN au Rassemblement de l’Ile Longue (base des sous-marins nucléaires).

JUILLET : La France décide la construction et l’équipement d’un 4e SNLE-NG (coût : 100 milliards de F).

7 OCTOBRE 2000 : Première Journée mondiale contre la militarisation et la nucléarisation de l’espace. Participation d’ACDN.

JANVIER 2001, France : Plus de 3000 citoyens, dont 15 députés, ont signé l’Appel à référendum.
Etats-Unis : l’administration Bush, entrée en fonctions, annonce son intention de déployer un bouclier antimissiles contraire au traité ABM soviéto-américain de 1972.

4-5-6 MAI 2001 : Premières JOURNEES DU DESARMEMENT NUCLEAIRE (JDN), organisées à SAINTES par ACDN. 7 organisations appelantes. Plus de 120 participants français et étrangers venus de 40 villes.
Mme le maire de SAINTES allume la Flamme du Désarmement Nucléaire.

9 MAI 2001 : LES GONDS, près de Saintes, 2e ville française adhérente à ABOLITION 2000.

1er AOUT : Le Bureau élargi d’ACDN envisage d’introduire le désarmement nucléaire dans le débat national à l’occasion de l’élection présidentielle de 2002. Enquête préalable.

11 SEPTEMBRE 2001 : Attentats terroristes aux Etats-Unis.

26 SEPTEMBRE : A PARIS, ACDN s’associe à « l’Appel à l’opinion contre le terrorisme et la logique de guerre », dit du 27 septembre, lancé par une quarantaine d’associations, syndicats et partis.

13 OCTOBRE : 2e Journée mondiale contre la nucléarisation et la militarisation de l’espace.
A SAINTES, réunion publique et manifestation. Préalablement réunie en Assemblée Générale extraordinaire, ACDN mandate son président pour prôner dans la campagne présidentielle de 2002 l’abolition de toutes les armes de destruction massive, la consultation des Français sur cette question, et l’abandon par la France du nucléaire militaire et civil.

TIFF - 105.1 ko
Présidentielle 2002 - Soutien de Maires de Charente-Maritime

13 DECEMBRE 2001 : Le Président George W. Bush annonce la décision des Etats-Unis d’abroger unilatéralement le Traité ABM pour construire un bouclier anti-missile.

JANVIER 2002 : Un nombre croissant de militants antinucléaires soutient la candidature de J-M Matagne.

JANVIER, PARIS : Le 19, au Sénat, Colloque international du CDRPC sur les effets des essais nucléaires.

JANVIER-MARS : J-M Matagne poursuit dans le Sud-Ouest (Saint Céré, Bordeaux, La Rochelle, Saintes, Toulouse...) sa campagne pour la sortie du nucléaire militaire et civil. Les médias régionaux s’en font l’écho, les médias nationaux fort peu. Par accord tacite conclu en juin 2001 entre Jacques Chirac et Lionel Jospin, la question militaire est exclue du débat électoral et citoyen. Les médias et la plupart des candidats n’en soufflent mot.

2 AVRIL : Date limite de dépôt des 500 présentations requises, émanant d’au moins 30 départements différents. Ne les ayant pas obtenues, J-M Matagne déclare qu’ACDN n’arrêtera pas son action pour autant.

En tant que candidat déclaré à l’élection présidentielle, il demande au Conseil constitutionnel l’invalidation des candidatures de MM. Chirac et Jospin, au motif qu’en décidant conjointement la construction d’un quatrième Sous-marin Nucléaire Lanceur d’Engins de Nouvelle Génération (SNLE-NG), ils n’ont pas respecté l’article VI révisé du Traité de Non-Prolifération, donc la Constitution qui leur en faisait obligation. Ils ont également faussé le débat électoral en s’entendant pour en exclure les questions de défense. Le Conseil constitutionnel examine la requête et se déclare incompétent.

21 AVRIL : Premier tour de l’élection présidentielle. Jean-Marie Le Pen passe devant Lionel Jospin, éliminé.

5 MAI : Jacques Chirac réélu président de la République avec 82 % des voix. En juin, les législatives lui donnent une majorité écrasante à l’Assemblée nationale. L’UMP dispose de tous les pouvoirs.

30 JUIN : A l’appel du Réseau « Sortir du nucléaire », 500 personnes manifestent devant l’Ile Longue, base des sous-marins nucléaires français. ACDN y participe.

13 JUILLET, LA ROCHELLE : ACDN et "Sortir du nucléaire" organisent une manifestation et lancent, contre le sponsoring du « Défi français » dans la Coupe de l’Amérique par la holding nucléaire AREVA, une pétition signée pendant l’été par 700 personnes, dont de nombreux gens de mer. A l’automne, le « Défi Areva » est éliminé de la Coupe en baie d’Auckland (Nouvelle-Zélande), là même où fut coulé le Rainbow Warrior.

FIN AOUT 2002 : Peu avant le « Sommet de la Terre » de Johannesburg, ACDN communique au président Chirac l’Appel mondial pour libérer la planète de toutes les armes de destruction massive, avec la liste des signataires, et lui suggère de lier les efforts en faveur du développement durable à ceux en faveur du désarmement, notamment nucléaire.

5-6 OCTOBRE 2002 : ACDN participe au Forum des Associations de Saintes.

11 OCTOBRE 2002, SAINTES : Pour marquer la 2e semaine mondiale contre la nucléarisation et la militarisation de l’espace, ACDN procède à un lâcher de ballons stratosphériques. L’association écrit également :

- à l’ambassadeur d’Israël à Paris pour demander la libération de Mordechaï Vanunu ;

- au Premier ministre J-P Raffarin pour demander une audience.

20 OCTOBRE 2002, NANTES : Une délégation d’ACDN participe à l’une des quatre grandes manifestations régionales organisées par le Réseau "Sortir du nucléaire".

26 OCTOBRE 2002 : Une délégation d’ACDN et de maires de la Charente-Maritime est reçue en audience, en présence du sous-préfet de Saintes, par M. Christian Florek, conseiller du Premier ministre Jean-Pierre Raffarin.

28-30 NOVEMBRE 2002, SAINTES : ACDN participe au Premier Salon du Livre des droits de l’homme et de la solidarité.

14 DECEMBRE 2002 : Première manifestation contre la guerre en Irak, qui se profile à l’horizon. ACDN participera au Collectif national, au Collectif « Pas en notre nom », localement aux « collectifs anti-guerre » et à toutes les manifestations.


2003-2009 : Trop d’activités pour avoir le temps d’en rendre compte. Se reporter au reste du site pour en avoir une idée.