logo ACDN banniere ACDN Visiter ACDN
Accueil-Home ACDN Contact ACDN Consulter le plan du site - SiteMap English version or French Version
Pour l’abandon sans conditions des armes à l’uranium appauvri par la France

Pour l’abandon sans conditions des armes à l’uranium appauvri par la France

et l’interdiction universelle de toutes les armes radioactives

L’uranium appauvri (UA) est un sous-produit de l’industrie nucléaire. En raison de ses capacités de pénétration et de son faible coût, plusieurs pays l’ont « recyclé » dans de nombreuses armes et munitions (missiles, balles, obus, bombes…) dont l’usage sur les champs de bataille, en Irak et dans les Balkans, s’est banalisé depuis 1991. En Irak, quelque 350 tonnes d’uranium furent dispersés pendant la première « guerre du Golfe », et 5 à 6 fois plus selon les experts durant l’offensive américano-britannique de 2003.

Ce déchet radioactif, pyrophorique et toxique provoque une pollution des sols pour des milliards d’années, une dispersion irréversible dans l’atmosphère terrestre de particules microscopiques d’uranium, et une contamination des êtres vivants entraînant cancers, leucémies, mutations génétiques et naissances monstrueuses…

La France est avec les Etats-Unis d’Amérique, la Grande-Bretagne et la Russie l’un des quatre pays connus pour avoir produit des armes à l’UA, aujourd’hui possédées par au moins quinze pays.

Nous demandons au gouvernement français :

  • de renoncer solennellement à l’usage de ce type d’armes, à sa fabrication, son stockage, son achat ou sa vente, et d’entamer sans délai le démantèlement de toutes les armes et munitions dont il dispose ou disposerait, contenant de l’uranium appauvri ;
  • de soutenir la demande faite par le Programme des Nations Unies pour l’Environnement de procéder à une libre enquête sur l’usage d’uranium appauvri en Irak et ses effets sanitaires et environnementaux ;
  • de négocier avec tous les pays producteurs ou détenteurs d’armes et de munitions à l’UA et tous les pays potentiellement aptes à en produire, l’interdiction définitive et l’élimination contrôlée de ces armes et de toute espèce d’armes radioactives,
    en tant que leur emploi constitue un crime contre l’humanité.
  • Je signe l'appel