ACDN - Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire
logo ACDN banniere ACDNVisiter ACDN
Accueil-Home ACDN Contact ACDN Consulter le plan du site - SiteMap Other Version
vous etes ici Accueil > Actions > Pour un Monde Vivable > Ce serait quoi, un monde vivable...
Qui sommes-nous ?

Comment nous aider
Diffuser l’information
Faire un don

Actualités
Les lettres d’ACDN
Communiqués
Autres sources
Articles d’actualité
Elections 2017

Actions
2e RID-NBC
3e RID-NBC (9-11 mai 2008)
Campagne "Ultime Atome !"
Grève de la faim pour un référendum
Pour un Monde Vivable

Dossiers
Big Brother

Pétitions

Correspondance
France
International

Médias

Albums

Varia
Liens
Quiz

Elections
Elections 2007
Elections 2012

Vidéos

Ce serait quoi, un monde vivable...


Publié le 13 novembre 2013

(Article paru dans l’hebdomadaire "Haute Saintonge" du 8 novembre 2013.)

JPEG - 2.4 Mo

C’est la question qui a été traitée, avec l’éclairage d’intervenants qualifiés dans différents domaines, lors des Rencontres pour un Monde Vivable (RMV) qui se sont déroulées du 25 au 27 octobre 2013, à Saintes. En avant-première, le mardi 22 octobre, la projection du film "Les moissons du futur", en présence de Marie-Monique Robin, journaliste, auteure et réalisatrice d’une quarantaine de films d’investigation, lauréate d’une trentaine de prix. La soirée s’est poursuivie par un débat dont le thème était « l’agrobiologie peut-elle nourrir la planète ? ». 250 personnes étaient présentes au théâtre Gallia. Au cours du week-end, une centaine de participants, originaires du département et d’autres régions ont apporté leur contribution aux débats.

Cette manifestation fait suite aux États Généraux pour un Monde Vivable (EGMV) qui se sont tenus à Saintes en octobre 2011, à l’initiative d’Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire (ACDN) et de 6 autres associations : ATTAC, la Confédération paysanne, la Ligue de l’Enseignement, la Ligue des Droits de l’Homme, le réseau Sortir du Nucléaire, la Fondation pour une Terre Humaine. D’autres associations moins connues les avaient rejointes. Deux ans plus tard, l’objectif reste de coordonner l’action des mouvements de la société civile qui poursuivent dans un domaine particulier un même but humaniste.

Organisées avec le soutien de la Ville de Saintes, les rencontres ont débuté le vendredi par une cérémonie publique devenue traditionnelle à Saintes depuis 2001, accompagnée cette fois par les choristes de Thénac, en présence d’élus et de personnalités : l’allumage de la Flamme du désarmement nucléaire. C’est Susie Greaves, représentant l’organisation « Independent Who », qui tient depuis 350 semaines une vigie quotidienne devant le siège de l’OMS à Genève, pour réclamer l’indépendance de l’Organisation Mondiale de la Santé vis-à-vis de l’AIEA (Agence Internationale de l’Energie Atomique), qui a rallumé la flamme. La soirée s’est poursuivie par la projection du film "Agent Orange, une bombe à retardement" et un débat sur ce thème.

Des ateliers pour témoigner de l’état du monde et imaginer ce qu’il pourrait être

Le samedi, les ateliers ont initié la réflexion sur quatre thèmes : paix et désarmement ; justice institutionnelle, justice sociale, économie et solidarités ; alimentation, eau, santé ; environnement, climat, énergies alternatives au nucléaire. Une mise en commun effectuée le dimanche a permis de dégager des objectifs d’action commune.

Interpeller les candidats aux élections municipales et européennes

Lors des États généraux, une "Charte pour un Monde Vivable" avait été mise au point et adoptée. Elle fut rendue publique et reste proposée à la signature en ligne (sur mondevivable.over-blog.com). Le document a également été adressé aux candidats à l’élection présidentielle et aux législatives de 2012. Au chapitre « Paix et désarmement », Article 1.2.F, Eva Joly, Philippe Poutou et Jean-Luc Mélenchon ont tous les trois approuvé « l’ouverture d’un débat national et la consultation du peuple français par référendum sur la question suivante : « Approuvez-vous que la France participe avec les états concernés à l’élimination complète des armes nucléaires, sous un contrôle mutuel et international strict et efficace ? » qui demeure le point d’orgue des actions d’ACDN. De nombreuses personnalités régionales (comme les députés Catherine Quéré, Geneviève Gaillard, Marie-Line Reynaud, Philippe Plisson, Véronique Massonneau, le maire Patrick Moquay...), nationales et internationales ont écrit au président de la République pour lui demander ce référendum, confirmant ainsi la nécessaire prise en considération des questions qui président au devenir de l’humanité.

Une charte pour fédérer...

Parmi elles, le regretté Stéphane Hessel, auteur d’« Indignez-vous ! » et un fervent exemple de militantisme humaniste au delà de tous les clivages politiques, avait apporté un commentaire pour marquer son soutien à la Charte pour un Monde Vivable : « J’approuve l’esprit et le détail des mesures préconisées dans cette charte, que je signe des deux mains ». Inciter la société civile à exercer son droit de décision et de contrôle sur les options prises par les politiques, telle est une des missions que s’est assignée ACDN. Son président, Jean-Marie Matagne, docteur en philosophie, exprime la satisfaction générale quant à la pluralité et la qualité des débats qui ont eu lieu au cours du week-end. Il reste fermement déterminé à poursuivre son combat pour obtenir l’organisation du référendum sur la participation de la France à l’abolition des armes nucléaires.

Afin de poursuivre leur action citoyenne, les participants aux RMV ont prévu de diffuser la charte dans leurs villes d’origine et de se rencontrer avant la fin de l’année pour voir comment la faire prendre en compte par les candidats aux prochaines élections municipales et européennes.

Encart

Des intervenants de haut niveau.

- André Bouny, président du Comité international de soutien aux victimes vietnamiennes de l’Agent Orange
- Leila Aïchi, sénatrice de Paris, secrétaire de la Commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées du Sénat
- André Grimaldi, professeur d’endocrinologie à l’Hôpital de la Pitié Salpétrière
- Bernard Laponche, ingénieur nucléaire, ancien membre du Commissariat à l’Energie Atomique, expert international en énergies
- Nasser Zammit, docteur en relations internationales et diplomatie
- Jean-Pierre Boucher, magistrat, ancien président du Syndicat de la magistrature
- Davis Cayla, économiste, maître de conférences...

Encart

Côté convivialité...

Une équipe de bénévoles animée par Jean-Marc Lefranc, ancien restaurateur, a concocté des repas très appréciés à base de produits locaux et biologiques. Cohérence oblige ! La chorale de Thénac et le groupe Melya Culture (reggae, flamenco) ont donné un concert gratuit samedi en fin d’après-midi, qui a été plébiscité.


L'argent est le nerf de la paix ! ACDN vous remercie de lui faire un DON

Autres versions
print Version à imprimer
pdfVersion PDF


Partager via les réseaux sociaux

Dans la même rubrique

Rencontres pour un Monde Vivable - Saintes du 25 au 27 octobre 2013
Charte pour un monde vivable

visites :  885604

Accueil | Contact | Plan du site | Admin |

Site réalisé avec SPIP
design et fonction Easter-Eggs