ACDN - Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire
logo ACDN banniere ACDNVisiter ACDN
Accueil-Home ACDN Contact ACDN Consulter le plan du site - SiteMap Other Version
vous etes ici Accueil > Actualités > Articles d’actualité > Le pape des pauvres et de la paix ? Lettre ouverte aux cardinaux et aux évêques de France
Qui sommes-nous ?

Comment nous aider
Diffuser l’information
Faire un don

Actualités
Les lettres d’ACDN
Communiqués
Autres sources
Articles d’actualité
Elections 2017

Actions
2e RID-NBC
3e RID-NBC (9-11 mai 2008)
Campagne "Ultime Atome !"
Grève de la faim pour un référendum
Pour un Monde Vivable

Dossiers
Big Brother

Pétitions

Correspondance
France
International

Médias

Albums

Varia
Liens
Quiz

Elections
Elections 2007
Elections 2012

Vidéos

Le pape des pauvres et de la paix ? Lettre ouverte aux cardinaux et aux évêques de France
sur l’Eglise et l’abolition des armes nucléaires


Publié le 14 mars 2013

- Saintes, le 14 mars 2013, par courriel
(Lettre ouverte)
- Copie à François 1er, Cité du Vatican, par lettre recommandée

- Objet : Position de l’Eglise de France
sur les armes nucléaires

- P.J. :
- Lettre de Mgr Christophe Dufour en date du 5 juin 2012
- Lettre au Président de la République en date du 26 février 2013 et liste de ses signataires

Messeigneurs,

Depuis hier soir, l’Eglise catholique a un nouveau pape. Avec des millions ou des milliards d’êtres humains croyants et incroyants, je formule le vœu que François 1er devienne, sur la petite planète que nous avons à partager, le pape des pauvres et de la paix.

Pour nombre de baptisés, dont je suis, qui ont perdu la foi de leur jeunesse en la confrontant aux exigences de la raison comme au spectacle d’un monde peu apte à nous convaincre de l’infinie bonté et l’infinie puissance de son Créateur présumé, ce nouveau magistère ne suffira sans doute pas à les réconcilier avec les dogmes et les mystères de la foi catholique. Il n’importe. Nous avons en commun notre humanité, cela devrait suffire à poursuivre un dialogue constructif.

Permettez donc, Messeigneurs, qu’à l’aube de ce nouveau pontificat, l’une de vos ouailles perdues attire votre attention sur une fâcheuse contradiction de l’Eglise de France et renouvelle le vœu, déjà exprimé auprès de Mgr Lustiger et Mgr Vingt-Trois, de la voir surmontée.

Les armes nucléaires sont, nul n’en saurait douter, des armes de massacre, de crime contre l’humanité.

A ce titre, elles ont été clairement condamnées par l’Organisation des Nations Unies. Ainsi, « considérant que l’emploi d’armes nucléaires et thermonucléaires entraînerait pour l’humanité et la civilisation des souffrances et des destructions aveugles dans une mesure encore plus large que l’emploi des armes que les déclarations et accords internationaux... ont proclamées contraires aux lois de l’humanité et criminelles aux termes du droit international », l’Assemblée générale de l’ONU a déclaré le 24 novembre 1961 que « tout Etat qui emploie des armes nucléaires et thermonucléaires doit être considéré comme violant la Charte des Nations Unies, agissant au mépris des lois de l’Humanité et commettant un crime contre l’Humanité et la civilisation. » (Résolution 1653 XVI)

A ce titre également, les prédécesseurs de François 1er, dont Benoît XVI, les ont condamnées. Inutile de vous rappeler en quels termes vigoureux ils ont appelé à les éliminer. La surdité de l’Eglise de France aux appels pontificaux et son silence persistant en la matière sont donc un grand motif d’étonnement, si ce n’est de scandale. Elle qui ne se prive pas d’intervenir dans des débats de société tels que celui sur le « mariage pour tous », va-t-elle rester longtemps encore sourde et muette à propos d’un sujet dont dépend la survie même de l’humanité ?

L’un de vous, Messeigneurs, a rompu ce silence. Mgr Christophe Dufour, archevêque d’Aix et Arles, a écrit le 5 juin 2012 au président de la République (Cf. P.J.) :

« J’approuve et je soutiens la démarche de Monsieur Jean-Marie MATAGNE, président d’Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire, en grève de la faim depuis le 15 mai 2012.

« Je vous serais reconnaissant de répondre à la question posée dans le courrier qu’il vous a adressé le 18 mai dernier (copie jointe) :
‘‘Approuvez-vous que la France participe avec les autres Etats concernés à l’élimination complète des armes nucléaires, sous un contrôle mutuel et international strict et efficace ?’’ »

Un ami adhérent d’ACDN, Luc Dazy, m’avait rejoint le 1er juin dans cette grève - jeûne intégral ou carême sévère, si vous préférez. Nous l’avons poursuivi jusqu’au 25 juin 2012 (42e jour de jeûne dans mon cas), date à laquelle nous avons trouvé porte close à l’Elysée. Et motif pour lequel nous continuons sous d’autres formes l’action que nous vous appelons à soutenir au nom de l’Eglise de France.

Depuis, Mgr Dufour et deux de ses collègues qui, eux aussi, nous avaient apporté leur soutien -Mgr Emmanuel Lafont, évêque de Cayenne, et Mgr Jacques Gaillot, évêque de Partenia- font partie des 113 personnalités et responsables associatifs, politiques ou religieux ayant signé la lettre ci-jointe qui a été envoyée le 26 février 2013 au Président de la République et dont nous avons, ce 9 mars, en compagnie de Jacques Gaillot, porté à l’Elysée des exemplaires signés.

L’Eglise de France porte une grave responsabilité dans le fait que notre pays refuse toujours de négocier avec les autres Etats concernés l’élimination de leurs arsenaux nucléaires, y compris le sien, alors que le droit international, notamment l’article 6 du Traité de Non Prolifération, leur en fait une stricte obligation. Sans parler de la morale, bien entendu. Tout récemment encore, les 4 et 5 mars 2013, la France a refusé de participer à la Conférence d’Oslo, où plus de 130 Etats dont 35 pays européens ont examiné « l’impact humanitaire des armes nucléaires » et conclu à l’urgente nécessité de les éliminer.

Ne serait-il pas temps, Messeigneurs, que l’Eglise de France, assumant son magistère spirituel, prenne clairement position pour l’abolition des armes nucléaires, même françaises, et pour le transfert à des fins humanistes des sommes et des ressources dépensées pour cet emploi aussi absurde que criminel ? N’attendez donc pas d’y être incités par François 1er.

Examinez, je vous prie, les arguments exposés dans la lettre ouverte au Président de la République. Si vous les trouvez justes, ayez la bonté de lui écrire à votre tour et d’inviter vos fidèles à en faire autant - comme vous le leur avez récemment demandé à propos d’un sujet de société évoqué plus haut.

Et pourquoi ne dédieriez-vous pas la fin du carême ou vos homélies du dimanche des Rameaux à la cause de la paix et du désarmement, notamment nucléaire ?

Croyez bien, Messeigneurs, à mon profond respect, eu égard à la foi, l’espérance et la charité qui vous inspirent et que j’aimerais, comme beaucoup d’humains, pouvoir partager avec vous - au moins les deux dernières.

- Jean-Marie Matagne
- Président de l’Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire (ACDN)

PDF - 265.8 ko
Lettre de Mgr Christophe Dufour au Président de la République, 5 juin 2012

Lettre ouverte au Président de la République


Voir en ligne : Jean-Marie Lustiger, l’Eglise de France et la bombe atomique


L'argent est le nerf de la paix ! ACDN vous remercie de lui faire un DON

Autres versions
print Version à imprimer
pdfVersion PDF


Partager via les réseaux sociaux

Dans la même rubrique

Quand donc les députés de la France Insoumise vont-ils respecter l’engagement de Jean-Luc Mélenchon, candidat à la présidence de la République ?
Uranium appauvri : l’Europe contaminée par la guerre d’Irak ?
100 personnalités du monde entier lancent la campagne « Global Zero »
Non au terrorisme, non à la terreur d’Etat. Changeons de logiciel.
Manifeste pour un Référendum sur la participation de la France à l’abolition des armes nucléaires
Vote du Sénat des Etats-Unis : une victoire à la Pyrrhus ?
Hiroshima, Tchernobyl, Fukushima : funestes anniversaires
L’Elysée projetterait de vendre à l’Algérie des centrales nucléaires
Mort de Rémi Fraisse, deuil de la démocratie
Loi de Programmation Militaire 2014-2019 - Avis aux députés et sénateurs, membres du Parlement français :

visites :  889645

Accueil | Contact | Plan du site | Admin |

Site réalisé avec SPIP
design et fonction Easter-Eggs