ACDN - Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire
logo ACDN banniere ACDNVisiter ACDN
Accueil-Home ACDN Contact ACDN Consulter le plan du site - SiteMap Other Version
vous etes ici Accueil > Actualités > Articles d’actualité > Charlie s’inquiète : Hollande, Cameron et Netanyahou défilent pour lui. Mais où sont passées les valises atomiques ?
Qui sommes-nous ?

Comment nous aider
Diffuser l’information
Faire un don

Actualités
Les lettres d’ACDN
Communiqués
Autres sources
Articles d’actualité
Elections 2017

Actions
2e RID-NBC
3e RID-NBC (9-11 mai 2008)
Campagne "Ultime Atome !"
Grève de la faim pour un référendum
Pour un Monde Vivable

Dossiers
Big Brother

Pétitions

Correspondance
France
International

Médias

Albums

Varia
Liens
Quiz

Elections
Elections 2007
Elections 2012

Vidéos

Charlie s’inquiète : Hollande, Cameron et Netanyahou défilent pour lui. Mais où sont passées les valises atomiques ?


Publié le 12 janvier 2015

Chacun sait qu’un chef d’Etat nucléaire ne se déplace nulle part sans être accompagné de la valise atomique qui lui permettra de déclencher, où qu’il soit, le feu nucléaire.

Il faut donc supposer que le 11 janvier 2015 à Paris, les chefs des trois puissances nucléaires, France, Royaume-Uni et Israël, placés en tête du cortège officiel, avaient, à proximité immédiate, leur valise atomique. Quoique personne ne sache officiellement, pas même en Israël, si Israël détient ou non des armes nucléaires (au moins 80 d’après le Bulletin of Atomic Scientists), ni lequel, du Président ou du Premier ministre, a la dernière main sur elles.

Cependant, et sauf erreur, les photos de presse ou les vidéos publiées ne permettent pas de voir ces valises. Cette apparente absence entraîne une série de questions :

1. Où les valises atomiques étaient-elles donc passées ?

2. Que serait-il arrivé aux valises si elles avaient été subtilisées ? (Tout est possible puisque Nicolas Sarkozy a réussi à se glisser subrepticement au premier rang des officiels.)

3. Que leur serait-il arrivé, si le cortège avait fait l’objet d’une attaque terroriste ?

4. Est-ce l’existence de ces valises (et des armes qu’elles commandent) qui a dissuadé les terroristes d’attaquer le cortège ?

5. Si ce n’est pas le cas, et si une attaque terroriste avait eu lieu, l’un des chefs d’Etat concernés aurait-il décidé de répliquer par une contre-attaque nucléaire ?

6. S’il l’avait fait, contre qui aurait-il lancé ses bombes d’exécution massive ?

7. Si les terroristes s’étaient annoncés en criant « Allahou Akbar ! », quel Etat ou région islamique aurait-on bombardé ? Yémen ? Iran ? Irak ? Syrie ? Kurdistan ? Jordanie ? Sans doute pas le Pakistan, qui aurait les moyens de riposter. Alors, la Bande de Gaza, pour en finir une bonne fois avec elle et le "problème palestinien" ? Peut-être une "solution finale" aux yeux de Netanyahou - avec tout de même un inconvénient : les retombées sur Israël ?

8. Si les chefs d’Etat présents avaient été hors d’état de le faire, quel autre chef d’Etat nucléaire l’aurait-il fait à leur place ?

9. Si toutes ces hypothèses apparaissent saugrenues, peut-on croire encore que la barbarie atomique nous protège de la barbarie djihadiste ?

Charlie aimerait poser une dernière question aux champions de la démocratie et des droits de l’homme :

"En continuant à brandir* votre phallus* atomique, est-ce que vous vous trouvez plus bête* ou plus méchant* que la moyenne de vos concitoyens ?" **

***

* Wolinski aurait usé de termes plus crus. Mais depuis que, comme dit Luz, "Charlie" est devenu un symbole, il a le langage de l’emploi.

** Selon deux sondages différents (WorldPublicOpinion 2008 ; IFOP 2012), plus de huit Français sur dix (et 75 % des sympathisants du FN, d’après le second sondage) sont favorables ou très favorables à l’abolition des armes nucléaires, y compris françaises. La question est donc de savoir pourquoi les dirigeants français poursuivent depuis des décennies une politique largement contraire à la volonté nationale, et diamétralement contraire à la Constitution française comme au droit international.
Et comment faire cesser cette incongruité.
Cf. Participation de la France à l’abolition des armes nucléaires : Pourquoi un référendum, et pourquoi CE référendum


Voir en ligne : Panique à l’Elysée : la valise atomique aurait disparu (janvier 2014)

L'argent est le nerf de la paix ! ACDN vous remercie de lui faire un DON

Autres versions
print Version à imprimer
pdfVersion PDF


Partager via les réseaux sociaux

Dans la même rubrique

Le désastre de la Base Avancée Falcon
Il y a 70 ans, Hiroshima, Nagasaki. Souvenons-nous.
Abolir les armes nucléaires est une urgence
Grève de la faim et Jeûnes tournants pour un Référendum et l’Abolition Historique des Armes Nucléaires (Collectif RAHAN)
Appel à manifester samedi 17 novembre à Notre Dame des Landes
Alain Juppé, ministre de la Défense, répond au président de l’Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire
Bilan israélien de 33 jours de guerre
Pour une Europe sans atomes
La France comme obstacle à l’abolition des armes nucléaires
Le Brésil reprend-il la route de la bombe ?

visites :  885360

Accueil | Contact | Plan du site | Admin |

Site réalisé avec SPIP
design et fonction Easter-Eggs