logo ACDN banniere ACDNVisiter ACDN
Accueil-Home ACDN Contact ACDN Consulter le plan du site - SiteMap Other Version
vous etes ici Accueil > Actualités > Articles d’actualité > Jai Jagat - La Marche pour la justice sociale et pour la paix est arrivée à Genève

Qui sommes-nous ?

Comment nous aider
Diffuser l’information
Faire un don

Actualités
Les lettres d’ACDN
Communiqués
Autres sources
Articles d’actualité
Elections 2017

Actions
2e RID-NBC
3e RID-NBC (9-11 mai 2008)
Campagne "Ultime Atome !"
Grève de la faim pour un référendum
Pour un Monde Vivable

Dossiers
Big Brother

Pétitions

Correspondance
France
International

Médias

Albums

Varia
Liens
Quiz

Elections
Elections 2007
Elections 2012

Vidéos

Jai Jagat - La Marche pour la justice sociale et pour la paix est arrivée à Genève


Publié le 5 octobre 2020

L’idée est partie d’Inde, ou plusieurs marches avaient déjà été organisées avec succès pour réclamer des attributions foncières à des paysans privés de leurs terres, dans l’esprit des marches non violentes initiées par Gandhi.

Face à l’insuffisance de ces distributions, le mouvement Ekta Parishad mené par Radjagopal, conduit à s’adresser aux plus hautes instances, a décidé d’en faire une quête planétaire par des marches internationales convergeant ensemble vers l’ONU à Genève le 26/09/2020 (qui se trouve être la Journée mondiale de l’ONU pour l’abolition des armes nucléaires).

Crédit Photos : André Abeillon

Il s’agissait d’inciter la société civile à se mobiliser pour exiger la mise en œuvre des 17 objectifs de développement durable votés en 2015 par 193 pays signataires, à l’horizon 2030 (Cf. https://www.un.org/sustainabledevelopment/fr/objectifs-de-developpement-durable/)

Quatre de ces objectifs sont principalement soutenus par Jai Jagat :

• N° 1 : éliminer la pauvreté
• N° 13 : lutter contre les changements climatiques
• N°10 : réduire les inégalités
• N° 16 : paix, justice et institutions efficaces

Sur l’objectif n°16 relatif à la paix, sujet de prédilection d’ACDN, il est significatif de constater que le commerce des armes et les investissements dans les moyens de destruction massive ne sont pas dénoncés, ni même documentés.

J’ai participé à la marche Lyon Genève du 12 au 26/09/2020 pour porter à l’ONU le message d’ACDN en annexe (Cf. ci-dessous). Egalement pour dénoncer le cynisme de nos dirigeants par leur signature d’objectifs aussi ambitieux pour demain, voués à rester des vœux pieux sans une mobilisation massive de la société civile.

Hélas, la marche partie de New Delhi en octobre 2019 a dû s’arrêter en Arménie en avril 2020 pour cause de coronavirus. Seules les marches françaises ont été maintenues. La richesse des rencontres, les accueils chaleureux à chaque étape avec la présentation des initiatives locales en faveur d’un monde plus solidaire et plus humain, ont renforcé mes espoirs et surtout ma conviction que les solutions ne pourront venir que d’en bas, nécessitant l’engagement résolu et indéfectible du plus grand nombre.

Voici le lien vers le carnet de voyage avec commentaires et photos de l’un de nous https://www.myatlas.com/Andr%C3%A9apismellifera/jai-jagat-2020-marche-lyon-geneve, d’où sont extraites les photos illustrant cet article.

Et ici une vidéo de 14’ et des photos prises par Martin, missionné par Jai Jagat International et qui nous a accompagnés les derniers jours. A la fin de la vidéo, vous admirerez les magnifiques oiseaux de la paix qui nous ont accueillis à Genève.

Ce fut une belle expérience, riche de rencontres au sein du groupe d’une quarantaine de personnes qui, comme moi, ont fait l’intégralité des 210 km, et des 70 autres qui en ont fait une partie : nombre de très belles personnes, engagées dans diverses causes : accueil de migrants, éducation populaire, volontaires internationaux dans les brigades de la paix, militants pour la non violence politique, marcheur pour la forêt, défenseur de l’agriculture bio, paysans, apiculteurs, chômeurs, retraités, actifs en congé sabbatique, amoureux de la vie de 27 à 86 ans, … Que du bonheur !

Depuis mon retour, je passe du temps pour préparer le ciné débat « Bons baisers de Moruroa » présenté en PJ, qui aura lieu dimanche 11 octobre à 16h, et où j’aurai peut-être le plaisir de voir quelques uns de vos lecteurs ?

Un grand merci de m’avoir lu jusqu’ici.

François MICHIELS

***

Objectifs du Développement Durable -

"Objectif 16 : Paix, justice et institutions efficaces"

Le Développement Durable exige le désarmement
(Contribution d’ACDN)

"Les conflits, l’insécurité, les institutions faibles et l’accès limité à la justice portent atteinte au développement durable."

(…) "Afin de concentrer nos efforts sur le "véritable combat", le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a demandé un cessez-le-feu mondial, appelant les combattants du monde entier à déposer les armes pour se focaliser sur la lutte contre la pandémie de COVID-19."

Dans son appel, le Secrétaire général de l’ONU souligne avec raison que la poursuite des guerres entrave la mobilisation des Etats et des peuples pour lutter ensemble contre la pandémie. Cela vaut pour tous les autres fléaux auxquels l’humanité doit faire face par ailleurs et qui justifient chacun des 17 Objectifs du Développement Durable, sans exception.

Pour atteindre tous ces objectifs, l’humanité dispose d’un levier capital : le désarmement. Car les armes de guerre ont un effet doublement négatif. D’une part, elles alimentent les guerres -actuelles ou à venir- qui tuent ou blessent les hommes et détruisent leur environnement. D’autre part elles détournent d’énormes ressources financières, matérielles et humaines d’un emploi positif au service du "développement durable".

A ce titre, indépendamment de la nécessaire diminution des armes dites "conventionnelles", des négociations doivent s’ouvrir sans délai aux fins d’éliminer toutes les armes nucléaires, qui sont des armes de destruction massive, d’extermination, et de crime contre l’humanité selon la Résolution de l’ONU 1653 XVI du 24 novembre 1961. Elles sont radicalement contraires au droit humanitaire. Elles bafouent à la fois la Charte des Nations Unies et les règles les plus élémentaires de la démocratie puisque les peuples, qui sont la cible des armes nucléaires, ne décident strictement rien à leur sujet.

Elles peuvent à tout moment, par accident, erreur d’information ou de calcul, par volonté, peur ou folie d’un seul dirigeant, faire des millions de victimes. Comme le disait le président John F. Kennedy devant l’Assemblée générale de l’ONU le 25 septembre 1961 : "Abolissons ces armes avant qu’elles ne nous abolissent ! ".

Les citoyens des pays qui en possèdent paient pour leur fabrication et leur entretien sans avoir jamais été consultés. Ils le seront encore moins lorsqu’il s’agira de les utiliser. A aucun moment donc, ils n’ont eu, n’ont ni n’auront leur mot à dire, ni comme victimes potentielles, ni comme complices de crimes contre l’humanité.

C’est le cas du peuple français qui pourtant, d’après les sondages, souhaite dans sa très grande majorité que la France négocie avec tous les Etats dotés d’armes nucléaires et radioactives leur abolition, sous un contrôle strict et efficace, conformément à l’article 6 du Traité de Non-Prolifération (TNP) auquel elle a adhéré en 1992. Le peuple français doit pouvoir le dire par référendum. Les autres peuples aussi doivent faire valoir leur volonté d’une manière ou d’une autre.

Depuis l’entrée en vigueur du TNP en 1970, les trois Etats Dotés d’Armes Nucléaires qui l’ont fondé et les deux EDAN qui les ont rejoints bafouent l’engagement qu’ils ont pris en son article 6 d’éliminer toutes leurs armes nucléaires. Cela incite d’autres Etats à s’en procurer. Ainsi, nous courons à la catastrophe. Selon le Bulletin des savants atomistes, nous sommes à 100 secondes d’une apocalypse dont la pandémie du COVID-19 ne donne qu’une bien pâle idée.

Il est donc urgent que les peuples s’emparent de la question et imposent leur avis. "Ce n’est plus une prière, mais un ordre qui doit monter des peuples vers les gouvernements, l’ordre de choisir définitivement entre l’enfer et la raison", disait déjà Albert Camus dans Combat le 8 août 1945, au lendemain du bombardement d’Hiroshima. C’est toujours vrai 75 ans plus tard, alors qu’une dizaine de chefs d’Etats tiennent entre leurs mains le sort de l’humanité.

JPEG - 121.9 ko

Visant à améliorer la gouvernance du monde, l’ONU doit contribuer à abolir la pire de toutes les gouvernances : la gouvernance nucléaire - terreur et dictature. Que les peuples prennent la parole et désarment pour la vie : telle doit être l’exigence de l’ONU. Sa Charte proclame pour chaque être humain le droit à la vie. L’ONU doit proclamer en outre un droit des peuples à leur survie, qui passe par l’abolition des armes nucléaires et radioactives. Sans cette mesure vitale, tous les efforts contre la dégradation du climat et pour un "développement durable" risquent d’échouer ou d’être détruits.

Action des Citoyens pour le
Désarmement Nucléaire (ACDN)
31, Rue du Cormier – 17100 - SAINTES
Tel : + 33 (0)6 73 50 76 61
contact@acdn.net https://www.acdn.net

PDF - 128.3 ko


Chante-Ruisseau


L'argent est le nerf de la paix ! ACDN vous remercie de lui faire un DON

Autres versions
print Version à imprimer
pdfVersion PDF


Partager via les réseaux sociaux

Dans la même rubrique

Le pape des pauvres et de la paix ? Lettre ouverte aux cardinaux et aux évêques de France
28 mars 2003 : Graeme Allwright chante pour ACDN
Scandaleuse interdiction
Quand donc les députés de la France Insoumise vont-ils respecter l’engagement de Jean-Luc Mélenchon, candidat à la présidence de la République ?
Bonne nouvelle en provenance de Russie : le désarmement nucléaire progresse... involontairement !
Saintes se mobilise contre le vandalisme
La France reconnaît sa responsabilité envers les victimes militaires et civiles de ses essais nucléaires
L’Elysée projetterait de vendre à l’Algérie des centrales nucléaires
Le mauvais gag de la Force de frappe française
Nous devons empêcher le président Macron d’exercer une violence d’Etat illégitime

visites :  975707

Accueil | Contact | Plan du site | Admin |

Site réalisé avec SPIP
design et fonction Easter-Eggs