logo ACDN banniere ACDNVisiter ACDN
Accueil-Home ACDN Contact ACDN Consulter le plan du site - SiteMap Other Version
vous etes ici Accueil > Actions > Rassemblement à Gramat (Lot) les 8 et 9 août 2009

Qui sommes-nous ?

Comment nous aider
Diffuser l’information
Faire un don

Actualités
Les lettres d’ACDN
Communiqués
Autres sources
Articles d’actualité
Elections 2017

Actions
2e RID-NBC
3e RID-NBC (9-11 mai 2008)
Campagne "Ultime Atome !"
Grève de la faim pour un référendum
Pour un Monde Vivable

Dossiers
Big Brother

Pétitions

Correspondance
France
International

Médias

Albums

Varia
Liens
Quiz

Elections
Elections 2007
Elections 2012

Vidéos

Commémoration d’Hiroshima et de Nagasaki
Rassemblement à Gramat (Lot) les 8 et 9 août 2009


Publié le 5 août 2009

Pour le 64e anniversaire des tragédies atomiques d’Hiroshima et de Nagasaki, l’Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire (ACDN) et le Collectif « Désarmer pour vivre en paix »* appellent à un rassemblement régional et national en faveur d’un monde de paix, libéré des risques de destruction massive et des menaces nucléaires et radioactives de toutes sortes.


Voir également le communiqué du 10 août 2009.


La manifestation comprendra conférences, débats, concert de groupes, projection de films (voir le programme ci-dessous). Le choix de Gramat (Lot) comme lieu de ce rassemblement s‘explique par plusieurs raisons :

- C’est à Cahors que le mouvement « citoyens du Monde » est né en juin 1950, en réaction à la menace atomique. A sa suite, 2/3 des communes du Lot se sont déclarées « communes du monde », puis le département lui-même. Les villes d’Hiroshima et Nagasaki ont suivi le mouvement, et de nombreuses autres villes et personnalités du monde entier...

Cf. http://www.recim.org/dem/lot.htm

- C’est à Saint Laurent les Tours, près de Gramat, que Jean Lurçat a réalisé sa série de tapisseries baptisée "Le Chant du Monde", une Apocalypse moderne basée sur la menace atomique. Entre autres pièces, "l’homme d’Hiroshima". Cette série, visible à Angers, a fait l’objet d’une exposition et de l’édition d’un livre au Japon.

- Mais c’est aussi sur le Site de Tir à Uranium du Centre d’Etudes de Gramat que les armées française et britannique ont essayé des armes à l’Uranium Appauvri du type de celles qui, depuis la « guerre du Golfe » de 1991, sont en train de provoquer une catastrophe humaine et écologique à l’échelle planétaire.

Cf. http://bienprofond.free.fr/hiroshi/Dire-Lot.htm

Pour les mêmes raisons, il est prévu que, dans le cadre de la Marche Mondiale pour la Paix et la Non-violence qui débutera à Wellington (Nouvelle-Zélande) le 3 octobre prochain et parviendra en France le 8 novembre, la Flamme du désarmement nucléaire qui sera rallumée à Saintes (Charente-maritime) avec la Flamme d’Hiroshima, passe ensuite par le Lot pour se rendre en Espagne et de là en Amérique.

Aujourd’hui, après l’élection de Barack Obama, l’abolition des armes nucléaires n’est plus un rêve, c’est un objectif inscrit sur les agendas politiques de quatre des cinq Etats nucléaires signataires du Traité de Non Prolifération : Etats-Unis, Russie, Grande-Bretagne et Chine. Il ne manque plus que la France pour rejoindre ce mouvement.

Le rassemblement de Gramat, comme d’autres initiatives, peut y contribuer.

— 

* Collectif « Désarmer pour vivre en paix » :

ACDN, Amis de la Terre, Bien Profond, Collectif Stop Déchets Quercy-Rouergue, Confédération paysanne Lot, Défi Vietnam, Gramat Information Citoyenne, Monde Sans Guerres, Réseau Sortir du Nucléaire national, SDN Lot, Va de l’Avant, VITES.

— 

> Contact ACDN, Interviews, Covoiturage : 06 73 50 76 61 / contact@acdn.net

> Informations sur le site : www.acdn.net


LE PROGRAMME

SAMEDI 8 AOUT

- à partir de 14h 30 : rendez-vous au rond-point du Leclerc

Accueil des participants, diffusion du manifeste ci-dessous Désarmer pour vivre sur une planète sans armes ni centrales nucléaires...

- à 17h : prise de parole devant la Halle de Gramat par Jean-Marie Matagne (ACDN), Eric Bastin (Monde sans guerres), André Bouny (Comité de soutien aux victimes vietnamiennes de l’agent orange)

- à partir de 19h : concert en plein air à 2 km de Gramat, Route de Cahors : Vanessa et ses Jérômes (chansons débiles), Les pieds (rock en chantier), Assaswing (electro-jazz-punk-reggae-dub manouche), Piratekor (live arteck), Meschampot et ses potes (live electrotribe), batucada Samba Ti’Fol (PAF : 3 Euros)

DIMANCHE 9 AOUT

Salle municipale, Issendolus

- à 16h : projection en avant-première du film “Désarmer pour vivre”, de Jean-Marie Matagne et Frédéric Richard, suivi d’un débat avec Jean-Marie Matagne

Salle de l’Horloge de Gramat, participation libre

- à 20h30 : projection des films “La Bombe”, de Peter Watkins (46 mn) et “Brennilis, la centrale qui ne voulait pas s’éteindre”, de Brigitte Chevet (56 mn)

> Renseignements complémentaires sur Gramat : 06 30 40 96 64 / michel.lablanquie@free.fr


L’OBJECTIF

Désarmer pour vivre sur une planète sans armes ni centrales nucléaires

Les 6 et 9 août 1945, les bombes atomiques qui ont anéanti Hiroshima et Nagasaki firent plus de 300.000 morts immédiats et différés. Ces bombardements furent d’abord des expériences scientifiques - le gouvernement américain savait alors pertinemment que le Japon voulait se rendre.

Par la suite, les bombes atomiques accumulées pendant la guerre froide (jusqu’à 70 000 en service au début des années 1980) n’ont pas empêché les massacres ordinaires, et les quelque 26 000 armes nucléaires toujours en service n’empêchent ni les guerres conventionnelles, ni les génocides, ni les attentats terroristes comme le 11 sept. 2001 ; elles n’empêcheraient pas non plus un attentat nucléaire.

En théorie, les bombes atomiques ne sont pas faites pour servir : “La dissuasion par le nucléaire est selon moi l’assurance vie de la Nation, la garantie qu’un autre Etat devra réfléchir avant de s’en prendre à la France sauf à s’exposer à une sanction immédiate” (lettre de Nicolas Sarkozy à ACDN, 26 mars 2007). Mais elles sont en alerte permanente et peuvent exploser à tout moment. Le risque a eu lieu plusieurs fois.

Plus sensée que ses dirigeants, la grande majorité de la population du monde (76 % des gens de 21 pays interrogés en 2008, 86 % en France) souhaite voir abandonner ces armes inhumaines et suicidaires : fondamentalement dangereuses (la France pourrait faire un milliard de morts avec ses 348 têtes nucléaires déclarées), extraordinairement coûteuses (1500 milliards de francs jusqu’en 1998 pour la France - son coût actuel est “classifié”, c’est à dire secret ; plus de 50 milliards de dollars pour les États-Unis rien qu’en 2008), militairement inefficaces (inutilisables sauf pour se venger d’une destruction entamée par l’ennemi), et moralement indéfendables (elles reposent sur la menace d’opérer un massacre de masse, c’est-à-dire un crime contre l’humanité).

Le nucléaire civil est historiquement lié au nucléaire militaire. Les installations d’enrichissement et de retraitement du combustible des centrales servent à produire l’explosif de la bombe (uranium enrichi, plutonium). Il est également incompatible avec la démocratie (hégémonie, absence de débat, confusion des rôles, détournement d’intérêts, non respect des normes de rejets), coûteux, dangereux, et produit des déchets ingérables. Il constitue de même un danger pour nous et les générations futures.

Une partie des énormes quantités d’uranium appauvri (UA) générées par l’industrie civile trouve aussi un prolongement militaire dans des armes à l’uranium appauvri (quatre Etats dont la France en ont fabriqué et une vingtaine d’Etats en sont équipés ; plus de 1000 tirs d’armes UA ont été faits au CEG de Gramat, Lot) balles, obus-flèches, bombes et missiles anti-bunkers. Ces armes génocidaires, utilisées massivement au Kosovo, en Irak, en Afghanistan et dernièrement à Gaza, entraînent contamination des êtres vivants, cancers, leucémies, mutations génétiques, etc.

La politique de Nicolas Sarkozy visant à exporter la technologie nucléaire ouvre de nouvelles brèches à la prolifération nucléaire, alors que Barack Obama (“Je ferai de l’objectif d’éliminer les armes nucléaires à travers le monde un élément central de la politique nucléaire des États-Unis”)* et Vladimir Poutine (“je crois que nous ferions mieux de fermer cette boîte de Pandore”)* se déclarent prêts à éliminer leur arsenal nucléaire. (* propos respectivement tenus les 10 et 11 septembre 2008).

Il n’y a aucun sens pour une nation comme la France, ayant aboli la peine de mort individuelle, à maintenir une peine de mort collective contre des millions de civils étrangers, et à en confier l’exécution à un seul homme, le chef de l’Etat, qui serait à la fois juge et bourreau et devrait, sans procès préalable, prononcer et exécuter la sentence en moins de dix minutes. Ce serait la barbarie et la tyrannie à l’état pur.

Aujourd’hui, plus que jamais, la dénucléarisation, militaire et civile, de la planète est une urgence. Elle est désormais devenue possible.

Il nous appartient - en tant que citoyens du monde - de nous engager personnellement dans cet objectif. Vous pouvez trouver toutes les informations nécessaires auprès de l’Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire (ACDN).

— 

Argument élaboré à partir du texte “Désarmer pour vivre sur une planète sans armes ni centrales nucléaires” de Jean-Marie Matagne, 20 janvier/18 juin 2009, disponible sur le site d’ACDN www.acdn.net.


L’EVENEMENT

RECIT
des journées du 8 et 9 août à Gramat

COMMUNIQUE du 10 août

VIDEO sur Lotactuel.net

PHOTO : Samedi 8 août, à l’entrée de Gramat : une partie du comité d’accueil


L'argent est le nerf de la paix ! ACDN vous remercie de lui faire un DON

Autres versions
print Version à imprimer
pdfVersion PDF


Partager via les réseaux sociaux

Dans la même rubrique

Commission préparatoire à la révision quinquennale du Traité de Non-Prolifération
Conférence-Débat "Energie nucléaire, ouverture des marchés, sauvegarde de la planète : d’autres choix sont-ils possibles ?"
La mission Hiroshima pour la paix à Saintes
Assemblée Générale annuelle du réseau international "Abolition 2000"
la Flamme du Désarmement Nucléaire brûle à nouveau à Saintes
A Saintes, le désarmement nucléaire fait l’unanimité
Paris 17 Janvier 2004, un grand moment de mobilisation
30 ans après, l’Agent Orange continue à faire des victimes au Vietnam
Graeme Allwright chante pour ACDN
Le nucléaire (civil et militaire), l’Inde, la France, AREVA et nous…

visites :  898378

Accueil | Contact | Plan du site | Admin |

Site réalisé avec SPIP
design et fonction Easter-Eggs