ACDN - Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire
logo ACDN banniere ACDNVisiter ACDN
Accueil-Home ACDN Contact ACDN Consulter le plan du site - SiteMap Other Version
vous etes ici Plainte déposée contre la France pour crimes contre l’humanité
Qui sommes-nous ?

Comment nous aider
Diffuser l’information
Faire un don

Actualités
Les lettres d’ACDN
Communiqués
Autres sources
Articles d’actualité
Elections 2017

Actions
2e RID-NBC
3e RID-NBC (9-11 mai 2008)
Campagne "Ultime Atome !"
Grève de la faim pour un référendum
Pour un Monde Vivable

Dossiers
Big Brother

Pétitions

Correspondance
France
International

Médias

Albums

Varia
Liens
Quiz

Elections
Elections 2007
Elections 2012

Vidéos

Plainte déposée contre la France pour crimes contre l’humanité
mercredi 10 octobre 2018

Nations unies (Etats-Unis) - Une plainte a été déposée le 2 octobre devant la Cour pénale internationale contre la France pour crimes contre l’humanité en raison des essais nucléaires expérimentés en Polynésie, a affirmé mardi à l’ONU le dirigeant indépendantiste polynésien Oscar Temaru.

"Nous le devons à toutes les personnes décédées des conséquences du colonialisme nucléaire", a ajouté l’ex-président de la Polynésie, un archipel français situé dans le Pacifique et qui compte 270.000 habitants.

Cette annonce a été faite au cours d’une réunion sur la Polynésie française organisée au sein d’une commission de l’ONU spécialisée dans les sujets de décolonisation.

"C’est avec un grand sentiment du devoir et de détermination que le 2 octobre nous avons déposé une plainte auprès de la Cour pénale internationale pour crimes contre l’humanité. Cette poursuite en justice a pour objectif de demander des comptes à tous les présidents français vivants depuis le début des essais nucléaires contre notre pays", a-t-il dit.

"Pour nous, les essais nucléaires français ne sont que le résultat direct d’une colonisation. Contrairement au discours français, nous n’avons pas accepté d’accueillir ces essais, ils nous ont été imposés avec la menace directe de l’établissement d’une gouvernance militaire si nous refusions", a aussi affirmé Oscar Temaru.

Le dirigeant indépendantiste a précisé qu’un "dialogue responsable" avait été recherché depuis 2013 avec "la puissance administrative" sous la supervision des Nations unies. Mais les appels à venir à la table de discussions faits à la France ont été "ignorés et méprisés", a-t-il affirmé.

Le président de la Polynésie française Édouard Fritch, accompagné d’une délagation des leaders de sa majorité, a également été entendu mardi par la commission de l’ONU.

"J’affirme à nouveau que mon pays, la Polynésie française, est un pays autonome qui se gouverne librement et démocratiquement", a-t-il affirmé, insistant pour dire que son pays "ne vit nullement dans une situation coloniale, ni une situation d’oppression".

Le président de la Polynésie a rappelé qu’il avait été largement réélu en mai dernier, face au parti indépendantiste, qui avait notamment fait campagne sur le nucléaire et la décolonisation et défendu le maintien de la Polynésie dans la République française.

Le député indépendantiste Moetai Brotherson a dénoncé "le siège vide de la France" lors de ces échanges à l’ONU.

De 1966 à 1996, les atolls de Mururoa et Fangataufa ont été le théâtre de 193 essais nucléaires français qui ont eu des effets sur la santé des populations et l’environnement. En 2010, une loi a instauré un dispositif d’indemnisation mais il est jugé trop restrictif, selon des associations de vétérans touchés par des maladies radio-induites.

(©AFP / 10 octobre 2018 02h49)


Voir en ligne : Source : Romandie.com / Afp (10/9/2018)
L'argent est le nerf de la paix ! ACDN vous remercie de lui
print Version à imprimer

Partager via les réseaux sociaux

Autres brèves

13 mars 2024 : Le Livret A ne doit pas servir à financer les exportations d’armes
8 mars 2024 : Greenpeace condamne le chantage nucléaire pratiqué par la Russie à la centrale de Zaporizhzhia
8 mars 2024 : Gaza : Les responsables religieux chrétiens de France appellent au cessez-le-feu
14 février 2024 : En mémoire de Robert Badinter, abolir la peine de mort collective par armes nucléaires
26 décembre 2023 : Deux organisations-soeurs israélo-palestiniennes sont nommées pour le prix Nobel de la Paix
23 décembre 2023 : La gauche saisit le Conseil constitutionnel sur le détournement de l’épargne populaire vers les industries d’armement
17 décembre 2023 : David Krieger, cofondateur et président émérite de NAPF, est décédé
30 novembre 2023 : Michèle Rivasi nous a quittés
19 juillet 2023 : Grande nouvelle : la SNCF veut produire l’électricité qu’elle consomme et se passer d’électricité nucléaire
12 avril 2022 : Pour un mouvement citoyen et un Parlement de résistance à la tyrannie atomique
visites :  1235044

Accueil | Contact | Plan du site | Admin |

Site réalisé avec SPIP
design et fonction Easter-Eggs