ACDN - Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire
logo ACDN banniere ACDNVisiter ACDN
Accueil-Home ACDN Contact ACDN Consulter le plan du site - SiteMap Other Version
vous etes ici Le Sevmorput, cargo nucléaire en avarie, frôlera nos côtes à Noël
Qui sommes-nous ?

Comment nous aider
Diffuser l’information
Faire un don

Actualités
Les lettres d’ACDN
Communiqués
Autres sources
Articles d’actualité
Elections 2017

Actions
2e RID-NBC
3e RID-NBC (9-11 mai 2008)
Campagne "Ultime Atome !"
Grève de la faim pour un référendum
Pour un Monde Vivable

Dossiers
Big Brother

Pétitions

Correspondance
France
International

Médias

Albums

Varia
Liens
Quiz

Elections
Elections 2007
Elections 2012

Vidéos

Le Sevmorput, cargo nucléaire en avarie, frôlera nos côtes à Noël
mercredi 16 décembre 2020

Ouest France, 15 décembre 2020

Le navire russe Sevmorput, cargo à propulsion nucléaire en avarie, se dirige vers Saint-Pétersbourg à vitesse réduite. Il empruntera le rail d’Ouessant, au large de la Bretagne, avant les fêtes.

Était-ce une bonne idée d’affecter un navire nucléaire, même renforcé contre les glaces, au ravitaillement de Vostok, la base scientifique antarctique russe ? La question reste posée même si le Sevmorput, ce porte-conteneurs de 260 mètres de longueur, n’a jamais atteint sa destination.

Dans la Manche le 23 décembre

À la suite d’une avarie, le dernier navire de charge à propulsion nucléaire au monde rebrousse actuellement chemin en direction de Saint-Pétersbourg (Russie). Selon le site MarineTraffic, il croise actuellement à la vitesse de 7 nœuds (13 km/h) au large du Sahara occidental. Et s’il maintient cette allure, il devrait doubler Ouessant pour entrer dans la Manche le 23 décembre. Et en sortir le 25…

L’arrêt du navire au large des côtes angolaises est lié à des réparations du système d’hélice et de gouvernail, explique la compagnie étatique Rosatom, son armateur.
En raison de la perte d’une des pales de l’hélice, il a été décidé de couper la pale opposée pour rétablir l’équilibre. Un travail réalisé par des plongeurs envoyés spécialement.

Une ONG inquiète

En raison de conditions météorologiques défavorables, les travaux de réparation ont duré trois semaines , ajoute l’armateur qui précise que le réacteur nucléaire fonctionne en mode normal et que la vie et la santé des membres d’équipage ne sont pas menacées.

Mais selon l’ONG Robin des Bois, qui suit avec attention l’errance du navire depuis un mois et demi, il n’en va pas forcément de même des côtes européennes…

Stéphane GALLOIS. Ouest-France


L'argent est le nerf de la paix ! ACDN vous remercie de lui
print Version à imprimer

Partager via les réseaux sociaux

Autres brèves

13 mars 2024 : Le Livret A ne doit pas servir à financer les exportations d’armes
8 mars 2024 : Greenpeace condamne le chantage nucléaire pratiqué par la Russie à la centrale de Zaporizhzhia
8 mars 2024 : Gaza : Les responsables religieux chrétiens de France appellent au cessez-le-feu
14 février 2024 : En mémoire de Robert Badinter, abolir la peine de mort collective par armes nucléaires
26 décembre 2023 : Deux organisations-soeurs israélo-palestiniennes sont nommées pour le prix Nobel de la Paix
23 décembre 2023 : La gauche saisit le Conseil constitutionnel sur le détournement de l’épargne populaire vers les industries d’armement
17 décembre 2023 : David Krieger, cofondateur et président émérite de NAPF, est décédé
30 novembre 2023 : Michèle Rivasi nous a quittés
19 juillet 2023 : Grande nouvelle : la SNCF veut produire l’électricité qu’elle consomme et se passer d’électricité nucléaire
12 avril 2022 : Pour un mouvement citoyen et un Parlement de résistance à la tyrannie atomique
visites :  1230620

Accueil | Contact | Plan du site | Admin |

Site réalisé avec SPIP
design et fonction Easter-Eggs