logo ACDN banniere ACDNVisiter ACDN
Accueil-Home ACDN Contact ACDN Consulter le plan du site - SiteMap Other Version
vous etes ici Accueil > Actualités > Articles d’actualité > Lettre à Florence Parly : la ministre se tait, le Président répond

Qui sommes-nous ?

Comment nous aider
Diffuser l’information
Faire un don

Actualités
Les lettres d’ACDN
Communiqués
Autres sources
Articles d’actualité
Elections 2017

Actions
2e RID-NBC
3e RID-NBC (9-11 mai 2008)
Campagne "Ultime Atome !"
Grève de la faim pour un référendum
Pour un Monde Vivable

Dossiers
Big Brother

Pétitions

Correspondance
France
International

Médias

Albums

Varia
Liens
Quiz

Elections
Elections 2007
Elections 2012

Vidéos

Lettre à Florence Parly : la ministre se tait, le Président répond


Publié le 23 septembre 2020

Le 18 juin 2020, 80e anniversaire de l’Appel du général de Gaulle, le président de l’Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire (ACDN) avait écrit à Mme Florence Parly, ministre des armées, avec copie au Président de la République, au Premier ministre d’alors, et à plusieurs autres responsables éminents.

Trois mois plus tard, la ministre n’a toujours pas répondu, mais le Président de la République vient de le faire et l’incite à en faire autant, par une lettre de son Chef de Cabinet datée du 14 septembre 2020 et postée le jour même :

" Monsieur le Président,

"Le Président de la République a bien reçu la copie de la correspondance que vous avez adressée à Madame Florence PARLY, ministre des armées et m’a confié le soin de vous en remercier.

"Soyez certain que le Chef de l’Etat a pris connaissance des observations que vous formulez au sujet de la politique de défense de notre pays.

"Je n’ai pas manqué d’appeler l’attention de Madame PARLY sur votre intervention.

"Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de mes sentiments les meilleurs.

"Brice BLONDEL"

Cette missive a de quoi rendre perplexe. S’agit-il de l’un de ces courriers dont les cabinets ministériels sont coutumiers et par lesquels ils se débarrassent poliment d’un importun en lui faisant savoir qu’on a prêté la plus grande attention à un courrier dont on ne tiendra bien évidemment aucun compte ? S’agit-il au contraire de l’esquisse d’une ébauche de changement de politique ?

Toujours est-il que cette fois-ci, il y a un vrai problème, comme disent nos contemporains. Disons un paradoxe, voire une incongruité. Pour s’en convaincre, il convient de relire les propos tenus par le président d’ACDN à Madame Parly et notamment leur conclusion :

"Vous êtes, Madame la ministre, un bel exemple du double langage, du double jeu, de la tartuferie et du cynisme français en matière de respect du droit international humanitaire comme en matière de désarmement, conventionnel ou nucléaire. Il n’y a pas là de quoi être fier. En tant que citoyens, nous avons honte de cette France-là.

"Dans le "monde d’après" où nous entrons, Madame, le gouvernement dont vous êtes doit changer en urgence de discours et de posture, ou plutôt, d’imposture : conformer la politique de défense de la France à ses engagements, à sa Constitution, aux valeurs de la République, et simplement à la raison.

"Ce n’est plus une prière, mais un ordre qui doit monter des peuples vers les gouvernements, l’ordre de choisir définitivement entre l’enfer et la raison." (Albert Camus, Combat, 8 août 1945)

Ce sont donc ces propos dont le Président de la République remercie leur auteur et sur lesquels il attire l’attention de sa ministre des armées, sans doute pour qu’elle y réponde. "Double langage, double jeu, tartuferie et cynisme" : comment le Président peut-il admettre ces reproches sans broncher ? Ignorerait-il que c’est lui qui inspire "la politique de défense de notre pays" ? Elle ne relèverait donc plus de lui, mais uniquement de sa ministre des armées, qui pour un peu serait seule à porter le chapeau ? La désavouerait-il ?

On verra bien comment Madame Parly va se défaire de ce sparadrap. A qui va-t-elle refiler la patate chaude ? Au ministre des Affaires étrangères ? Au vaguemestre du ministère ?

En attendant, on peut toujours nourrir le fol espoir que la France se livre bientôt à une révision déchirante de sa politique de défense. Que le Président de la République décide, par exemple, d’inviter les autres Etats dotés d’armes nucléaires à négocier avec elle l’élimination concertée de leurs arsenaux. Ou encore, pourquoi pas, qu’il décide de poser de son propre chef aux Français la question qu’ACDN souhaite leur voir soumise, à défaut de procédure plus facile, par un référendum d’initiative parlementaire et citoyenne :

"Approuvez-vous que la France participe à l’abolition des armes nucléaires et radioactives et engage avec l’ensemble des États concernés des négociations visant à établir, ratifier et appliquer un traité d’interdiction et d’élimination complète des armes nucléaires et radioactives, sous un contrôle mutuel et international strict et efficace ?"

Si ce n’est toujours pas le cas, sans doute faudra-t-il aviser à des initiatives plus fortes.

Saintes, le 22 septembre 2020

ACDN


Voir en ligne : Ventes d’armes et langue de bois : la tartuferie française. Questions à Florence Parly, ministre des armées.

L'argent est le nerf de la paix ! ACDN vous remercie de lui faire un DON

Autres versions
print Version à imprimer
pdfVersion PDF


Partager via les réseaux sociaux

Dans la même rubrique

Sortir du nucléaire civil ne suffit pas
Trois Français sur quatre veulent abolir l’arme nucléaire
A 2 minutes de l’Apocalypse atomique, le Parlement français est saisi d’une proposition de référendum visant à abolir les armes nucléaires et radioactives
La France envoie un navire-espion en Mer Noire, les Etats-Unis un destroyer lance-missiles
Les Rencontres pour un Monde Vivable Dénucléarisé (RMVD) auront lieu à Saintes du 23 au 25 octobre 2015
Appel pour Abolir les Armes Atomiques
Réception à l’Elysée : les jeûneurs refoulés par la police.
Depuis New York, des dizaines de responsables d’ONG internationales appellent Nicolas Sarkozy à consulter le peuple français
Assemblée nationale : un R.I.P. pour abolir les armes nucléaires et radioactives !
Pour une candidature écologiste à la primaire de gauche

visites :  975708

Accueil | Contact | Plan du site | Admin |

Site réalisé avec SPIP
design et fonction Easter-Eggs