logo ACDN banniere ACDNVisiter ACDN
Accueil-Home ACDN Contact ACDN Consulter le plan du site - SiteMap Other Version
vous etes ici Accueil > Actualités > Articles d’actualité > Lettre à Thomas Gassilloud, député du Rhône

Qui sommes-nous ?

Comment nous aider
Diffuser l’information
Faire un don

Actualités
Les lettres d’ACDN
Communiqués
Autres sources
Articles d’actualité
Elections 2017

Actions
2e RID-NBC
3e RID-NBC (9-11 mai 2008)
Campagne "Ultime Atome !"
Grève de la faim pour un référendum
Pour un Monde Vivable

Dossiers
Big Brother

Pétitions

Correspondance
France
International

Médias

Albums

Varia
Liens
Quiz

Elections
Elections 2007
Elections 2012

Vidéos

Lettre à Thomas Gassilloud, député du Rhône
Par François Michiels


Publié le 11 mars 2021

Les contacts retranscrits ci-après avec notre député Thomas GASSILLOUD (10° circonscription du Rhône, LREM), incluent les liens vers les récents articles postés sur le site d’ACDN.

Chers Amis Bonjour,

Vous y apprendrez que le nombre de parlementaires signataires de la proposition de loi pour un referendum sur le sujet stagne aux environs de 50, alors que la fin de la législature approche. Faute d’atteindre les 185 signataires avant les prochaines élections nationales, tout sera à reprendre à zéro en 2022.

Vous prendrez connaissance des arguments de notre ministre des armées Florence PARLY, repris par notre député Thomas GASSILLOUD, pour refuser d’engager des négociations internationales en faveur de l’abolition des armes nucléaires, en infraction à nos engagements depuis notre signature du TNP (Traité de Non Prolifération) en 1992. Vous lirez avec intérêt l’analyse implacable et talentueuse de Jean-Marie Matagne, qui lui répond point par point.

Vous lirez enfin le désespoir de Jean-Marie, qui se prépare à une nouvelle grève de la faim à durée non limitée, faute de réaction suffisante d’ici le 8 mai prochain à son dernier appel à l’ensemble des parlementaires.

A votre disposition pour échanger sur ce thème. Cordialement.

François MICHIELS perso@fmichiels.fr

Jusqu’où menacera-t-on la vie pour sauver le nucléaire, l’agro-industrie, le transport aérien, l’automobile et la grande distribution ?

De : François MICHIELS
Envoyé : vendredi 5 mars 2021
À : Thomas GASSILLOUD thomas.gassilloud@assemblee-nationale.fr
Copie à votre équipe : Vincent QUINTANA ; ’DEGLAS Matthieu’ ; ’GIRANDOLA Mathieu’ ; ’THOUVENIN Sylvie’ ; ’TIRTIAUX Fabienne’ ;
Objet : RE : Thomas Gassilloud - Non prolifération / désarmement nucléaire

Monsieur,

Je ne sais pas si je dois vous remercier pour m’avoir répondu par le biais de votre collaborateur Vincent QUINTANA, si ce n’est pour considérer de votre part une marque de politesse affectée.

En effet les éléments que vous me livrez sont identiques à ceux donnés l’an dernier par Florence PARLY, Ministre des Armées, en réponse à l’interpellation d’ACDN.

Je vous renvoie donc à la réaction développée et étayée d’ACDN sur le lien suivant, assimilant point par point chacune de vos assertions à une grossière tartuferie :

17 novembre 2020
Passe d’armes avec la ministre des Armées

Si vous êtes prêt à avaler les couleuvres de notre Ministre, ce n’est pas le cas de nombre de vos concitoyens (85% des Français selon sondage IFOP remis en mains propres la semaine dernière) et de pays (au moins 122 Etats signataires du TIAN – Traité sur l’Interdiction des Armes Nucléaires), et cela ne répond pas à la question d’une mise en œuvre effective de l’article 6 du TNP (Traité de Non Prolifération).

Si vous considérez qu’on ne peut aller plus loin que les prétendus efforts français en matière de désarmement nucléaire, et si vous croyez en cette utopie que l’arme nucléaire restera indéfiniment une arme de non emploi, alors vous condamnez l’humanité à un anéantissement quasi certain, et je ne peux que vous renvoyer à la dernière lettre d’ACDN à tous vos collègues parlementaires, ci-après, et dont voici un bref extrait :

Mais alors, quand donc comprendrez-vous que l’avenir de ces jeunes -nos enfants, petits-enfants, arrière-petits-enfants- ne dépend pas seulement du RSA que l’on devrait évidemment leur attribuer - à défaut de faire mieux ? Que survivre dans un monde radioactif, avec ou sans RSA, c’est littéralement invivable ? Qu’au bout du compte, un monde atomisé est un monde jonché de cadavres, de blessés, de torturés, de zombies ? Et que nous sommes dans le couloir de la mort ?

Préparation de crime contre l’humanité au nom de la République Française
Lettre à Régis Juanico, député de la Loire, et à ses pairs du Parlement

Saintes, le 4 mars 2021

Mesdames, Messieurs les Députés et Sénateurs,
Trois semaines s’étant écoulées sans que votre collègue M. Régis Juanico ait jugé bon d’apporter une réponse à la lettre que je lui avais adressée le 11 février dernier, je la rends publique et la soumets à votre attention, car son objet vous concerne personnellement autant que lui.
C’est donc à vous personnellement que j’adresse, sans doute pour la dernière fois, l’invitation à signer la Proposition Parlementaire de Loi ci-jointe, (...)
Publié le 4 mars 2021 lire la suite

Osant encore espérer dans nos échanges un retour à meilleure fortune, je reste toujours à votre disposition au sujet des différentes causes que je vous ai soumises.

Citoyennement.

François MICHIELS

Jusqu’où menacera-t-on la vie pour sauver le nucléaire, l’agro-industrie, le transport aérien, l’automobile et la grande distribution ?

Lettre du député Thomas Gassilloud

De : Vincent Quintana [mailto:vincent.quintana@gassilloud.fr]
Envoyé : jeudi 4 mars 2021 12:28
À : François MICHIELS
Objet : Thomas Gassilloud - Non prolifération / désarmement nucléaire

Bonjour Monsieur,

Suite à vos échanges avec le député Thomas Gassilloud sur la question du désarmement nucléaire, il m’a confié le soin de vous répondre.

En matière de désarmement, voici ce que la France fait :

• La France a été, avec le Royaume-Uni, le premier Etat doté d’armes nucléaires à ratifier, il y a plus de dix ans déjà, le Traité d’interdiction complète des essais nucléaires (TICE).
• Elle est le seul Etat ayant possédé une composante nucléaire sol-sol à l’avoir entièrement démantelée.
• Elle a réduit son arsenal total : la France a ainsi diminué de moitié son arsenal en près de dix ans (moins de 300 têtes aujourd’hui, soit l’équivalent en puissance de feu de raser l’hexagone —> si on diminue plus alors une attaque extérieure produit un effet positif pour l’ennemi)
• Elle a cessé la production de matières fissiles pour les armes nucléaires en 1992 pour le plutonium et en 1996 pour l’uranium ; elle a souscrit un moratoire sur la production de matières fissiles pour les armes nucléaires (comme les Etats-Unis, la Russie et le Royaume-Uni).
• Elle a été le premier Etat à avoir décidé la fermeture et le démantèlement de ses installations de production de matières fissiles à des fins explosives.
• Elle est le seul Etat à avoir démantelé, de manière transparente et ouverte à la communauté internationale, son site d’essais nucléaires du Pacifique.
La France continue de contribuer activement et concrètement au désarmement :
• Réduction d’un tiers du nombre de missiles, d’avions et de têtes nucléaires de la composante aéroportée sous Sarkozy
• Annonce du plafond total de l’arsenal nucléaire français : moins de 300 armes nucléaires, soit la moitié du nombre maximal de têtes que la France ait eu pendant la guerre froide. Cette annonce est fondamentale : la France est le premier Etat doté à avoir donné le chiffre total de son arsenal. Toutes les autres puissances nucléaires doivent également rendre publique la totalité de leurs arsenaux nucléaires
• Invitation d’experts internationaux à venir constater le démantèlement des anciennes installations françaises de production de matières fissiles pour les armes nucléaires

La France aligne donc le meilleur bilan au monde en matière de désarmement. L’effort du PR étant de structurer une Europe de la Défense, Paris ne peut plus mener de nouvelles initiatives de désarmement alors qu’elle demeure la dernière puissance nucléaire de l’UE. En ce sens, la dynamique doit être impulsée par le conseil de sécurité des Nations unies. En ce sens, la France a beaucoup plaidé pour qu’il se réunisse dernièrement afin de raviver le multilatéralisme.

A votre disposition,

Vincent QUINTANA - Collaborateur


L'argent est le nerf de la paix ! ACDN vous remercie de lui faire un DON

Autres versions
print Version à imprimer
pdfVersion PDF


Partager via les réseaux sociaux

Dans la même rubrique

La solution existe : il suffit de la saisir !
France-Brésil : 5 sous-marins, dont 1 nucléaire
Nous devons empêcher le président Macron d’exercer une violence d’Etat illégitime
Mort de Rémi Fraisse, deuil de la démocratie
Les juifs et le conflit israélo-palestinien : deux approches
Désarmement nucléaire : Europe Ecologie-Les Verts adopte le référendum
La France face au désarmement nucléaire. Double langage et tartuferie.
Vanunu et la question des armes nucléaires au coeur des problèmes du Moyen-Orient
La France Insoumise en appelle au peuple... pourvu qu’il se soumette à elle ?
85% des Français veulent abolir les armes nucléaires et radioactives

visites :  1005009

Accueil | Contact | Plan du site | Admin |

Site réalisé avec SPIP
design et fonction Easter-Eggs