logo ACDN banniere ACDNVisiter ACDN
Accueil-Home ACDN Contact ACDN Consulter le plan du site - SiteMap Other Version
vous etes ici Accueil > Actualités > Communiqués > De Montparnasse à l’Elysée, honorer la mémoire de Stéphane Hessel, c’est abolir les armes nucléaires

Qui sommes-nous ?

Comment nous aider
Diffuser l’information
Faire un don

Actualités
Les lettres d’ACDN
Communiqués
Autres sources
Articles d’actualité
Elections 2017

Actions
2e RID-NBC
3e RID-NBC (9-11 mai 2008)
Campagne "Ultime Atome !"
Grève de la faim pour un référendum
Pour un Monde Vivable

Dossiers
Big Brother

Pétitions

Correspondance
France
International

Médias

Albums

Varia
Liens
Quiz

Elections
Elections 2007
Elections 2012

Vidéos

De Montparnasse à l’Elysée, honorer la mémoire de Stéphane Hessel, c’est abolir les armes nucléaires


Publié le 7 mars 2013

Aujourd’hui, nombreux seront les amis de Stéphane Hessel connus ou inconnus qui, de près ou de loin, l’accompagneront dans son dernier voyage. Mais c’est sa dépouille mortelle que l’on enterre, pas ses idées ni ses espoirs. Nous devons, tous tant que nous sommes, poursuivre son combat pour l’humanité.

Les derniers gestes politiques de Stéphane ont été pour exiger l’abolition des armes nucléaires. Il a cosigné l’an dernier une brochure sur ce thème, il a soutenu la longue grève de la faim de deux militants d’ACDN qui réclamaient un référendum sur la participation de la France à l’abolition des armes nucléaires.

Plus récemment, il a cosigné « l’Appel des 113 » qui exige ce même référendum, sur question simple : « Approuvez-vous que la France participe avec les autres Etats concernés à l’élimination complète des arems nucléaires, sous un contrôle mutuel et international strict et efficace ? » Symbole imprévisible, cette lettre ouverte a été envoyée au Président de la République quelques heures seulement avant la mort de Stéphane.

Hélas la France d’en haut reste sourde à son dernier message. Elle vient de boycotter la Conférence d’Oslo où plus de 130 gouvernements ont étudié l’impact humanitaire des armes atomiques et exigé leur abolition. La « patrie des droits de l’Homme » bafoue sans vergogne les droits humains et le droit international. Son président se déclare prêt à massacrer des millions de congénères et incite de ce fait d’autres chefs d’Etats à l’imiter.

Cette situation est intolérable. C’est pourquoi ACDN appelle chacun à se joindre à la Chaîne humaine qui traversera samedi après-midi la capitale pour exiger la sortie urgente du nucléaire civil et militaire.

Les deux grévistes de la faim soutenus par Stéphane Hessel en 2012, Jean-Marie Matagne, président d’ACDN, et Luc Dazy, participeront au point de presse qui aura lieu à 12h 30 au Café de la Gare, 31 rue du Temple (Métro Hôtel de Ville). ACDN invite tous ceux qui le peuvent à les rejoindre pour 13 heures au Café de la Gare, pour porter les signatures de l’Appel des 113, dont celle de Stéphane, à l’Elysée, le lieu où se décide en France tout ce qui concerne le nucléaire, en particulier militaire.

La seule façon de rendre hommage à Stéphane Hessel, c’est d’abolir les armes nucléaires.



L'argent est le nerf de la paix ! ACDN vous remercie de lui faire un DON

Autres versions
print Version à imprimer
pdfVersion PDF


Partager via les réseaux sociaux

Dans la même rubrique

IRAN : les Rencontres Internationales de Saintes, dernière chance pour la paix et le désarmement nucléaire ?
Démocratie nucléaire
Deux lettres ouvertes au Président de la République et une DEMANDE DE REFERENDUM
Les armes nucléaires devant le Tribunal Correctionnel de Paris
Fleurs blanches pour Hiroshima et Nagasaki
Semaine nationale pour la sortie du nucléaire
L’Inde ne demandera plus le désarmement nucléaire général
Nucléaire iranien : Ségolène Royal a raison
A Saintes, des arbres et des fleurs pour affirmer la vie contre les bombes atomiques
La campagne pour un référendum sur le désarmement nucléaire est lancée

visites :  898347

Accueil | Contact | Plan du site | Admin |

Site réalisé avec SPIP
design et fonction Easter-Eggs