ACDN - Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire
logo ACDN banniere ACDNVisiter ACDN
Accueil-Home ACDN Contact ACDN Consulter le plan du site - SiteMap Other Version
vous etes ici Accueil > Actualités > Articles d’actualité > D’une Ecosse indépendante vers un monde sans armes nucléaires ?
Qui sommes-nous ?

Comment nous aider
Diffuser l’information
Faire un don

Actualités
Les lettres d’ACDN
Communiqués
Autres sources
Articles d’actualité
Elections 2017

Actions
2e RID-NBC
3e RID-NBC (9-11 mai 2008)
Campagne "Ultime Atome !"
Grève de la faim pour un référendum
Pour un Monde Vivable

Dossiers
Big Brother

Pétitions

Correspondance
France
International

Médias

Albums

Varia
Liens
Quiz

Elections
Elections 2007
Elections 2012

Vidéos

D’une Ecosse indépendante vers un monde sans armes nucléaires ?


Publié le 15 septembre 2014

(Première publication : 20 avril 2013)

Voir "From a Nuclear Free Scotland to a Nuclear Weapon Free World"

L’Assemblée générale annuelle du réseau Abolition 2000, réunie à Edimbourg les 17 et 18 avril 2013

JPEG - 2.7 Mo
A2000 AGM in Edinburgh, 17-18 April 2003

1. Affirme que les armes nucléaires sont indignes de la civilisation, représentent une menace inacceptable pour les générations présentes et futures, sont d’un emploi contraire à la loi, sapent la coopération indispensable pour résoudre les vraies questions de sécurité qui se posent au XXIe siècle, et gaspillent les ressources requises par un avenir soutenable ;

2. Soutient les efforts des citoyens et des législateurs écossais pour faire de l’Ecosse une zone exempte d’armes nucléaires, rejeter les armes nucléaires basées sur son territoire et inscrire cette obligation dans sa législation ou sa constitution ;

3. Encourage les actions directes non-violentes menées à Faslane pour rendre visibles les menaces de catastrophe que ces armes font peser sur l’humanité et sur l’environnement, et s’opposer à celles que le Royaume-Uni a basées à Faslane ;

JPEG - 2.2 Mo
Black Submarine On the Clyde, 19 April 2013
JPEG - 2 Mo
Still another nuclear submarine

4. Pense que le mouvement qui grandit en Ecosse pour évacuer les armes nucléaires britanniques de leur port d’attache à Faslane, le soutien du public britannique à une convention d’interdiction des armes nucléaires, les coûts absurdes qu’entraîne le maintien de ces armes, sont autant de circonstances qui offrent au Royaume Uni l’occasion historique d’abandonner ses projets de renouvellement du Trident, de renoncer aux armes nucléaires et de s‘asseoir à une table de négociations pour les abolir à l’échelle mondiale ;

5. Réaffirme son engagement en vue d’obtenir l’élimination de toutes les armes nucléaires au moyen de négociations sur une convention d’abolition des armes nucléaires ;

6. Soutient la proclamation de « zones exemptes d’armes nucléaires » dans les lieux d’habitation et de travail, communes, régions, nations, comme autant de moyens de délégitimer les armes nucléaires, de construire une sécurité sans armes nucléaires et d’ouvrir la voie à la transformation du monde entier en zone exempte d’armes nucléaires ;

7. Salue les Zones Exemptes d’Armes Nucléaires déjà établies en Antarctique, en Amérique Latine et dans les Caraïbes, dans le Pacifique Sud, le Sud-Est asiatique, en Afrique et en Asie centrale ;

8. Soutient les actions visant à établir de nouvelles Zones Exemptes d’Armes Nucléaires en Arctique, au Moyen-Orient, en Asie du Nord-Est et en Europe, en particulier la réunion à une date aussi rapprochée que possible d’une Conférence de l’ONU pour un Moyen-Orient exempt d’armes nucléaires et autres armes de destruction massive ;

9. Affirme que l’établissement de ZEAN, en particulier dans les régions en conflit telles que le Moyen-Orient et le Nord-Est asiatique, ouvre des perspectives non-discriminatoires à la non-prolifération et au désarmement nucléaires ;

10. Félicite les pays qui, ayant possédé, hébergé ou accueilli par le passé des armes nucléaires sur leur territoire, les ont aujourd’hui rejetées – notamment le Belarus, la Grèce, le Kazakhstan, la Nouvelle Zélande, l’Afrique du Sud et l’Ukraine.

JPEG - 2.6 Mo
No more Trident, No more Nuclear Weapons

Plus aucun Trident, plus aucune arme nucléaire

11. Appelle les Etats nucléaires membres de l’OTAN à mettre un terme au déploiement d’armes nucléaires chez eux ;

12. Exprime son indignation devant les quelque 100 milliards de dollars gaspillés chaque année dans le monde pour les armes nucléaires, tandis que des politiques d’austérité sont imposées aux populations, que les besoins humains les plus élémentaires ne sont pas satisfaits et que les mesures de protection de l’environnement ne sont pas prises ;

13. Appelle les parlements et les gouvernements à désinvestir les fonds publics des entreprises impliquées dans l’industrie des armes nucléaires (comme cela a été fait en Norvège et en Nouvelle-Zélande), et les citoyens à fermer les comptes qu’ils ont dans des banques qui investissent dans des entreprises liées aux armes nucléaires ;

14. Appelle tous les Etats à adhérer à l’accord résultant de la Conférence d’examen du TNP de 2010 et relatif au programme de mise en place et de préservation d’un monde sans armes nucléaires ;

15. Appelle tous les pays à s’impliquer de bonne foi dans les nouvelles perspectives diplomatiques offertes à la réalisation d’un monde sans armes nucléaires par le "Groupe de Travail Elargi" créé par la résolution 67/56 de l’Assemblée générale de l’ONU, par la réunion de haut niveau prévue en septembre 2013 à l’Assemblée générale de l’ONU, et par la série de conférences sur les conséquences humanitaires des armes nucléaires qui s’est ouverte à Oslo en mars 2013 et se poursuivra au Mexique ;

16. Se réjouit de la décision récemment prise par l’Union Inter-parlementaire d’engager ses membres présents dans plus de 160 parlements, dont ceux de la majorité des Etats nucléaires et de leurs alliés, sur le thème « Vers un monde sans armes nucléaire : la contribution des parlements » ;

17. Affirme que les leaders d’opinion, les maires, les parlementaires et la société civile ont à jouer un rôle important dans les réunions diplomatiques et les initiatives publiques afin de contribuer aux négociations sur l’abolition des armes nucléaires.

Cette déclaration a été rendue publique par Abolition 2000 à la base navale de Faslane en Ecosse, le 19 avril 2013

JPEG - 1.5 Mo
A2000 delegation at Faslane UK Nuclear Naval Base, Friday 19 April 2013

La délégation d’Abolition 2000 à la base navale britannique de Faslane, le vendredi 19 avril 2013

Jackie Cabasso et John Burroughs remettent la déclaration d’Abolition 2000 à Willie Allan, officier de service à la base navale

JPEG - 2.6 Mo
Jackie Cabasso and John Burroughs presenting the A2000 declaration to Willie Allan, Dutie Naval Base Officer
JPEG - 2.6 Mo
Activists, Delegates, Observers

Militants, délégués, observateurs

JPEG - 2.6 Mo
American-British discussion

Discussion américano-britannique
(John Burroughs et Willie Allan)

JPEG - 2.5 Mo
French-British Discussion

Discussion franco-britannique
(Jean-Marie Matagne et Willie Allan)

JPEG - 2.6 Mo
French-Scottish Conversation

Echanges franco-écossais

JPEG - 2.7 Mo
Scottish-French Entente Cordiale

Entente cordiale
franco-écossaise











"From a Nuclear Free Scotland to a Nuclear Weapon Free World"

JPEG - 2.6 Mo
Peace Camp near the Naval Base

Le « Camp de la Paix » près de la base navale
dans sa 31e année de veille en 2013

JPEG - 2.6 Mo
31th Year of Peace Camp

L'argent est le nerf de la paix ! ACDN vous remercie de lui faire un DON

Autres versions
print Version à imprimer
pdfVersion PDF


Partager via les réseaux sociaux

Dans la même rubrique

Centrale nucléaire du Tricastin : vers une évacuation des populations ?
La France Insoumise en appelle au peuple... pourvu qu’il se soumette à elle ?
Mgr Lafont, évêque de Cayenne et ancien aumônier de Soweto, apporte son soutien aux jeûneurs de Saintes
Israël a bien utilisé dans la bande de Gaza des armes à Uranium Appauvri
L’Arabie saoudite, 10e puissance nucléaire ?
APPEL INTERNATIONAL : Hiroshima, Tchernobyl, Fukushima, des crimes contre l’humanité
Saintes, ville abolitionniste, va jeûner à partir du 6 août
En direct de New York : Conférence de l’ONU pour un traité d’interdiction des armes nucléaires
Vanunu toujours en prison. Ne l’oublions pas !
La tension monte en Mer Noire, où la France a envoyé trois navires de guerre

visites :  885453

Accueil | Contact | Plan du site | Admin |

Site réalisé avec SPIP
design et fonction Easter-Eggs