ACDN - Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire
logo ACDN banniere ACDNVisiter ACDN
Accueil-Home ACDN Contact ACDN Consulter le plan du site - SiteMap Other Version
vous etes ici Accueil > Actualités > Articles d’actualité > 100 personnalités du monde entier lancent la campagne « Global Zero »
Qui sommes-nous ?

Comment nous aider
Diffuser l’information
Faire un don

Actualités
Les lettres d’ACDN
Communiqués
Autres sources
Articles d’actualité
Elections 2017

Actions
2e RID-NBC
3e RID-NBC (9-11 mai 2008)
Campagne "Ultime Atome !"
Grève de la faim pour un référendum
Pour un Monde Vivable

Dossiers
Big Brother

Pétitions

Correspondance
France
International

Médias

Albums

Varia
Liens
Quiz

Elections
Elections 2007
Elections 2012

Vidéos

A Paris
100 personnalités du monde entier lancent la campagne « Global Zero »
pour l’élimination de toutes les armes nucléaires


Publié le 9 décembre 2008

Paris, le 9 décembre 2008

Par Jean-Marie Matagne, président d’ACDN

Cent personnalités internationales politiques, militaires, civiles, de tous pays et toutes tendances politiques, dont l’ancien président des Etats-Unis Jimmy Carter, la reine Nour de Jordanie ou Margaret Beckett, ex-ministre des Affaires étrangères de Tony Blair et actuelle ministre du logement de Gordon Brown.

L’ancien dirigeant soviétique Mikhail Gorbachev et l’ancien Premier ministre français Michel Rocard ont signé la déclaration mais n’assistaient pas à la réunion. On comptait parmi les présents l’ancien ministre britannique de la défense et des Affaires étrangères Sir Malcolm Rifkind, l’ancien président du Brésil Fernando Henrique Cardoso, l’ancien chef d’état-major du Pakistan Ehsan Ul-Haq, et Brajesh Mishra, ancien membre du Conseil de sécurité nationale indien.

Ils se sont réunis à Paris les 8 et 9 décembre 2008 à l’Hôtel Intercontinental (près de l’Opéra) pour lancer ensemble une action de longue haleine visant à éliminer par des réductions échelonnées et contrôlées la totalité des armes nucléaires. Ils reconnaissent que c’est le seul moyen de combattre les menaces de prolifération et de terrorisme nucléaires.

Cette perspective est admise et même souhaitée aujourd’hui par des dirigeants de puissances nucléaires majeures, comme Vladimir Poutine (Russie)*, Barack Obama** (Etats-Unis) ou Gordon Brown (Royaume-Uni)***.

L’objectif d’abolition des armes nucléaires ne sera pas atteint sans difficultés, ni du jour au lendemain. Les personnalités réunies à Paris sous l’égide de « Global Zero » en sont conscientes. Elles ont fixé un délai de 25 ans entre le début du processus et son achèvement, et en ont discuté les « étapes clés » :
-  Réductions massives des arsenaux nucléaires russes et américains, qui représentent 96 % des quelque 27 000 armes nucléaires du monde entier.
-  Réduction graduelle et jusqu’à zéro des armes nucléaires détenues par la Russie et les Etats-Unis, rejoints par les autres Etats qui en possèdent.
-  Mise en place de systèmes de contrôle et de gestion internationale du cycle du combustible nucléaire pour prévenir tout développement futur d’armes nucléaires.

A l’issue de ces travaux, une douzaine de personnalités originaires, entre autres, de pays dotés d’armes nucléaires membres du Traité de Non Prolifération (Etats-Unis, Russie, Grande-Bretagne) ou non signataires de ce traité (Inde, Pakistan), ont tenu une conférence de presse pour lancer officiellement, depuis Paris, la campagne de « Global Zero ».

La conférence de presse était présidée par Richard Burt, ancien chef de la délégation américaine dans les négociations sur le traité START de réduction des armes stratégiques et ancien ambassadeur des Etats-Unis en Allemagne, en présence de Sir Richard Branson, qui avait sponsorisé la réunion.

Pendant sa campagne électorale, Barack Obama a exprimé son soutien au but du désarmement, confortant ainsi les membres du groupe dans l’idée que "le moment est venu de commencer à travailler pour la paix d’un monde sans armes nucléaires", comme l’a dit la reine Nour.

Mikhail Margelov, président de la Commission du sénat russe pour les relations extérieures a raconté comment, lorsqu’il était écolier, il redoutait vraiment une attaque nucléaire de l’URRS par les Etats-Unis. Il a fait observer que la fin de la Guerre froide a eu des effets positifs mais aussi un effet négatif, dans la mesure où la question de la prolifération nucléaire s’en est trouvée négligée.

Pour l’Asie du Sud, l’ancien ministre des Affaires étrangères du Pakistan Shaharyar Khan a rappelé que récemment, "il y a une dizaine de jours", le Président Zardari avait offert à l’Inde un accord de "non-emploi en premier" - en fait, juste avant les attentats de Mumbai. Shankar Bajpai, ex-secrétaire du ministère des
affaires étrangères de l’Inde, a souligné la position de l’Inde favorable à l’abolition des armes nucléaires depuis des décennies. Ni l’un ni l’autre n’ont évoqué le récent accord américano-indien sur le nucléaire dit "civil", qui autorise désormais et encourage le commerce nucléaire avec l’Inde et qui la reconnaît comme un Etat doté de facto d’armes nucléaires sans requérir son adhésion préalable au Traité de Non prolifération.

Des journalistes étrangers (de Jordanie, Grande-Bretagne, Algérie, Japon...) et une petite poignée de représentants d’ONG (International Peace Bureau, ACDN, Monde sans guerres, Global Security Institute) ont soulevé diverses questions. Elles ont porté notamment sur le cas des armes nucléaires d’Israël, la connexion entre "Global Zero" and d’autres acteurs de la société civile tels que le réseau Abolition 2000 et les Maires pour la Paix, les liens entre le nucléaire civil et le nucléaire militaire, le calendrier du désarmement ("Vision 2020" ou objectif 2035 ?), le rôle de la France, le projet de l’ONU de "Convention de Désarmement Nucléaire", etc. Certaines réponses étaient précises, d’autres non, mais on pouvait heureusement en tirer l’impression que l’avenir reste ouvert et qu’une action commune est possible.

Une délégation devait partir immédiatement après pour Moscou puis Washington, afin d’y soumettre le projet à des responsables qualifiés.

Un sondage international commandé par « Global Zero » dans une vingtaine de pays indique clairement qu’une très forte majorité de l’opinion publique est favorable à l’abolition des armes nucléaires (76 % en moyenne). Cette proportion atteindrait 81 % en Grande-Bretagne... et 86 % en France (dont 58 % très favorable), proportion la plus élevée de tous les pays dotés d’armes nucléaires, alors que la classe politique et les médias y sont des plus discrets sur le sujet, pratiquement tabou dans notre pays jusqu’à ces derniers temps.

Ce résultat confirme que la France a absolument besoin du référendum qu’ACDN n’a cessé de réclamer depuis le 18 juin 1996 (un mois après l’avoir inscrit dans ses statuts fondateurs) et tout particulièrement depuis le 18 juin 2006

-  en posant aux citoyens et à leurs élus la question suivante :

« Voulez-vous que la France demande à tous les Etats nucléaires, signataires ou non du TNP, de négocier, adopter et mettre en œuvre au plus tard en 2010 un calendrier d’élimination de leurs arsenaux nucléaires sous un contrôle international strict et efficace, qu’elle suspende jusqu’en 2010 inclus ses programmes de nouveaux armements nucléaires et affecte leur budget à la satisfaction de besoins sociaux, sanitaires, culturels, éducatifs, environnementaux ou humanitaires ? »

-  en proposant l’organisation d’un référendum sur cette question ;

-  en demandant à toutes et tous les candidat(e)s aux élections présidentielle et législatives de 2007 d’initier ou de soutenir l’organisation d’un tel référendum dans un délai d’un an à compter de leur élection.

Il est temps à présent que le Président Sarkozy apporte une réponse positive à cette requête et pose au peuple français la question du désarmement nucléaire.

Notons que dans sa récente et très opportune lettre au Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-Moon, Nicolas Sarkozy ne dit rien de l’engagement de la France à éliminer ses propres armes nucléaires ou à s’impliquer dans un processus de désarmement nucléaire universel.****


Citations et références :

* Vladimir Poutine, Premier Ministre de Russie, 11 septembre 2008, rencontre avec le Club de Débats Valdai :

"Si l’on m’en avait parlé il y a ne serait-ce que deux ou trois ans, je n’aurais pas cru que ce fût possible, mais je crois maintenant (...) qu’il est devenu tout à fait possible de libérer l’humanité des armes nucléaires... Pourquoi devrions-nous maintenir le monde dans la crainte permanente d’un désastre nucléaire ? Surtout quand il y a tant d’aspirations de la part d’autres Etats à acquérir des armes nucléaires. Je crois que nous ferions mieux de fermer cette boîte de Pandore."

** Barack Obama on Arms Control

Obama s’engage pour le désarmement nucléaire

Des groupes du monde entier saluent la promesse d’Obama de lever l’état d’alerte des armes nucléaires

*** Gordon Brown : Speech at the Chamber of Commerce in Delhi

Londres est prêt à oeuvrer à un désarmement nucléaire total

Lettre ouverte au Premier ministre britannique, Gordon Brown

****Nicolas Sarkozy

Pour plus d’information sur les politiques nucléaires (militaire et civile) de Nicolas Sarkozy, voir :

- Désarmement nucléaire et référendum : les positions des candidats à l’élection présidentielle de 2007

- SCOOP : A la veille du 1er tour, Nicolas Sarkozy écrit à ACDN pour préciser son programme de défense

- Le rêve méditerranéen de Nicolas Sarkozy : un cauchemar nucléaire


•Plus d’informations : contact@acdn.net ou 06 73 50 76 61


ACDN a traduit de l’anglais et signé la déclaration ci-dessous. ACDN vous invite à en faire autant, pour rejoindre les citoyens et les dirigeants du monde entier qui partagent l’objectif de "Global Zero" :

"Nous, soussignés, croyons que pour protéger nos enfants, nos petits-enfants et notre civilisation de la menace d’une catastrophe nucléaire, devons éliminer universellement la totalité les armes nucléaires. C’est pourquoi nous nous engageons à travailler à l’adoption par toutes les nations d’un accord légalement contraignant et vérifiable, en vue d’éliminer toutes les armes nucléaires à une date déterminée."

Signer la déclaration

Global Zero Liste complète des signataires de la déclaration

Lloyd Axworthy ;
K. Shankar Bajpaihttp;
Kanti Bajpai ;
Margaret Beckett ;
Lawrence Bender ;
Sandy Berger ;
Alexander Bessmertnykh ;
Ela Bhatt ;
Carl Bildt ;
Robert Blackwill ;
Bruce Blair ;
Barry Blechman ;
Lincoln Bloomfield, Jr. ;
Naila Bolus ;
Lakhdar Brahimi ;
Richard Branson ;
Matt Brown ;
Gro Harlem Brundtland ;
Zbigniew Brzezinkski ;
William F. Burns ;
Richard Burt ;
Richard Butler ;
Fernando Henrique Cardoso ;
Frank Carlucci ;
Jimmy Carter ;
Naresh Chandra ;
KunMo Chung ;
Joseph Cirincione ;
Richard Cizik ;
Philip Coyle ;
Liru Cui ;
Ivo Daalder ;
Romeo Dallaire ;
Tarun Das ;
Jayantha Dhanapala ;
Anatoli Diakov ;
Michael Douglas ;
Lawrence Eagleburger ;
Rolf Ekéus ;
Tetsuya Endo ;
Gareth Evans ;
Lawrence Freedman ;
Hans-Dietrich Genscher ;
Bates Gill ;
Mikhail Gorbachev ;
Thomas Graham, Jr. ;
Chuck Hagel ;
Lee Hamilton ;
David Hannay ;
Frank Von Hippel ;
Stanley Hoffmann ;
Pervez Hoodbhoy ;
Charles Horner ;
Liming Hua ;
Douglas Hurd ;
Lynne Hybels ;
Wolfgang Ischinger ;
Takahiko Ito ;
Igor Ivanov ;
Max Kampelman ;
Sergei Karaganov ;
Jehangir Karamat ;
Yoriko Kawaguchi ;
Peter B. Kellner ;
Don Kendall ;
Bob Kerrey ;
Shaharyar Khan ;
Alan Khazei ;
Steve Killelea ;
Verghese Koithara ;
Lawrence Korb ;
Konstantin Kosachev ;
Roland Lajoie ;
Anthony Lake ;
Jan Lodal ;
Mikhail V. Margelov ;
Evgeny Maslin ;
Talat Masood ;
Jack F. Matlock, Jr. ;
Robert McFarlane ;
Robert McNamara ;
Merrill A. McPeak ;
Brajesh Mishra ;
C. Raja Mohan ;
Amr Moussa ;
Rolf Mützenich ;
Her Majesty Queen Noor ;
Mabel van Oranje ;
Vladimir Orlov ;
David Owen ;
Zhenqiang Pan ;
G. Parthasarathy ;
Guangqian Peng ;
George Perkovich ;
Thomas Pickering ;
William Potter ;
Vasantha R. Raghavan ;
Fidel Ramos ;
Malcolm Rifkind ;
Mary Robinson ;
Michel Rocard ;
Douglas Roche ;
Sergei Rogov ;
Adam Daniel Rotfeld ;
Roald Sagdeev ;
Henrik Salander ;
Yukio Satoh ;
Jonathan Schell ;
Jack Sheehan ;
Martin Sherwin ;
Jennifer Allen Simons ;
Jaswant Singh ;
Jeffrey Skoll ;
Mário Soares ;
Tyler Wigg Stevenson ;
K. Subrahmanyam ;
Toshiyuki Takano ;
Strobe Talbott ;
Horst M. Teltschik ;
John L. Thornton ;
Desmond Tutu ;
Shashindra Pal Tyagi ;
Ehsan ul-Haq ;
Evgeny Velikhov ;
Fred Whitridge ;
Jianmin Wu ;
Xuetong Yan ;
Jiemian Yang ;
Muhammad Yunus ;
Uta Zapf ;
Philip Zelikow ;
Anthony Zinni.


L'argent est le nerf de la paix ! ACDN vous remercie de lui faire un DON

Autres versions
print Version à imprimer
pdfVersion PDF


Partager via les réseaux sociaux

Dans la même rubrique

Tout va très bien, Monsieur le Président...
Fukushima, c’était prévu. Fukuchinon, c’est pour demain.
“La punition collective de Gaza par Israël est contraire au droit international et devrait cesser immédiatement »
Le traité d’interdiction des armes nucléaires. Et après ?
Dissuasion nucléaire : la contestation gagne les ministres et s’affiche à l’Assemblée Nationale
Les fausses évidences de la stratégie nucléaire française
Appel à manifester samedi 17 novembre à Notre Dame des Landes
Le pape des pauvres et de la paix ? Lettre ouverte aux cardinaux et aux évêques de France
Nucléaire, fin de partie : le Japon jette l’éponge !
Hiroshima, Nagasaki, Albert Camus et l’ombre des champignons atomiques

navigation motscles

Désarmement nucléaire
2e Rencontres Internationales pour le Désarmement Nucléaire, Biologique et Chimique
Journée Internationale pour la Paix
Désarmement nucléaire : les candidats à la présidentielle prennent position
Nucléaire : Désarmer pour vivre
Lettre ouverte au Premier ministre britannique, Gordon Brown
Les deux tiers des Européens veulent une Europe sans armes nucléaires
La conférence sur le Traité de non-prolifération se termine sans accord.
Gideon Spiro écrit au Président Obama
Nicolas Sarkozy contre le désarmement nucléaire
Pour un désarmement nucléaire mondial, seule réponse à la prolifération anarchique
FRANCE
Le quadruple jeu de la politique nucléaire française
Canicule : les sueurs froides du nucléaire
Le président Sarkozy prêt à soutenir "le bombardement de l’Iran"...
Si tu veux la paix, ne prépare pas la guerre
Guerre nucléaire contre l’Iran
Non à la guerre, non à l’OTAN !
"La VRAIE histoire de l’attentat contre le Rainbow Warrior"
Un rôle secondaire pour les Etats-Unis dans l’avenir nucléaire de l’Inde
France : Il est désormais interdit de boycotter
IRAN : les Rencontres Internationales de Saintes, dernière chance pour la paix et le désarmement nucléaire ?
Nicolas Sarkozy
Le rêve méditerranéen de Nicolas Sarkozy : un cauchemar nucléaire
Scoop : A la veille du 1er tour, Nicolas Sarkozy écrit à ACDN pour préciser son programme de défense
Depuis New York, des dizaines de responsables d’ONG internationales appellent Nicolas Sarkozy à consulter le peuple français
Bonne nouvelle en provenance de Russie : le désarmement nucléaire progresse... involontairement !
DECLARATION DE VIENNE
Il y a 30 ans : MORT D’UN MANIFESTANT CONTRE SUPERPHENIX
Une marée noire en Chine, une catastrophe en France, passées inaperçues
Sarkozy, Royal, et la bombe atomique
Désarmement nucléaire et référendum : les positions des candidats
Le mauvais gag de la Force de frappe française
Paris
Question au maire de Paris, Bertrand Delanoë : que doit faire la France ?

visites :  881574

Accueil | Contact | Plan du site | Admin |

Site réalisé avec SPIP
design et fonction Easter-Eggs