ACDN - Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire
logo ACDN banniere ACDNVisiter ACDN
Accueil-Home ACDN Contact ACDN Consulter le plan du site - SiteMap Other Version
vous etes ici L’abolition des armes nucléaires et radioactives à l’agenda des Français et de certains Gilets Jaunes
Qui sommes-nous ?

Comment nous aider
Diffuser l’information
Faire un don

Actualités
Les lettres d’ACDN
Communiqués
Autres sources
Articles d’actualité
Elections 2017

Actions
2e RID-NBC
3e RID-NBC (9-11 mai 2008)
Campagne "Ultime Atome !"
Grève de la faim pour un référendum
Pour un Monde Vivable

Dossiers
Big Brother

Pétitions

Correspondance
France
International

Médias

Albums

Varia
Liens
Quiz

Elections
Elections 2007
Elections 2012

Vidéos

L’abolition des armes nucléaires et radioactives à l’agenda des Français et de certains Gilets Jaunes
samedi 16 février 2019

Le 15 février 2019, M. Jean-Philippe Ardouin, député de Saintes et Saint Jean d’Angély, a reçu à sa permanence saintaise une délégation de six Gilets Jaunes qui lui ont remis chacun des doléances ou des contributions au débat national en cours. L’un d’eux lui a remis la Proposition de Loi visant à organiser un Référendum d’Initiative Partagée (R.I.P.) sur la participation de la France à l’abolition des armes nucléaires et radioactives.

Le président Macron a prévu de faire passer de 4 à 6 milliards par an les dépenses pour renouveler ces armes (37 milliards de 2019 à 2025, entretien non compris). Mais, d’après un sondage de l’IFOP, 85% des Français veulent que la France entame des négociations avec les autres Etats concernés pour les interdire et les éliminer, et 82 % veulent un référendum sur cette question.

Initiée par l’Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire et signée à ce jour par 31 parlementaires d’orientations politiques diverses (21 députés, 10 sénateurs), parmi lesquels deux parlementaires de la Charente Maritime (Olivier Falorni, député, Bernard Lalande, sénateur), cette proposition de loi a été rendue publique le 23 janvier 2019 lors d’une conférence de presse à l’Assemblée nationale.

La voie du référendum sera ouverte lorsque 185 députés et sénateurs (sur 925) l’auront signée. Ils ont tous été saisis de cette proposition et leurs réponses sont très attendues. A défaut de R.I.P., il faudrait en faire l’objet d’un R.I.C. (Référendum d’Initiative Citoyenne), qui n’existe pas encore mais que les Gilets Jaunes revendiquent, de même que de nombreux Français.


L'argent est le nerf de la paix ! ACDN vous remercie de lui
print Version à imprimer

Partager via les réseaux sociaux

Autres brèves

18 juillet 2020 : L’Azerbaïdjan menace d’engendrer une catastrophe nucléaire en frappant la centrale nucléaire arménienne de Metsamor
14 juillet 2020 : CONCERT POUR HIROSHIMA ET NAGASAKI le 6 août 2020 à Saintes
2 juin 2020 : Défaillance sur le réacteur nucléaire EPR finlandais d’un équipement présent sur tous les EPR
7 mai 2020 : Appel : Construire la paix et la sécurité
24 mars 2020 : AFFAIRE COMMUNE DE DOLUS D’OLERON c/ McDONALD’S & SCI NICOVAL
17 février 2020 : Graeme Allwright nous a quittés
7 décembre 2019 : L’Autriche et le Luxembourg font barrage à un accord sur le programme Euratom
28 novembre 2019 : Fukushima : l’énergie nucléaire suscite la "préoccupation", dit le pape
16 octobre 2019 : Saintes, le 18 octobre : RIP et RIC, le référendum comme outil démocratique
29 septembre 2019 : Nucléaire : Le Maire juge "inacceptables" les surcoûts et retards des chantiers EPR
visites :  970734

Accueil | Contact | Plan du site | Admin |

Site réalisé avec SPIP
design et fonction Easter-Eggs