ACDN - Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire
logo ACDN banniere ACDNVisiter ACDN
Accueil-Home ACDN Contact ACDN Consulter le plan du site - SiteMap Other Version
vous etes ici Accueil > Actualités > Articles d’actualité > Jacques Gaillot nous a quittés
Qui sommes-nous ?

Comment nous aider
Diffuser l’information
Faire un don

Actualités
Les lettres d’ACDN
Communiqués
Autres sources
Articles d’actualité
Elections 2017

Actions
2e RID-NBC
3e RID-NBC (9-11 mai 2008)
Campagne "Ultime Atome !"
Grève de la faim pour un référendum
Pour un Monde Vivable

Dossiers
Big Brother

Pétitions

Correspondance
France
International

Médias

Albums

Varia
Liens
Quiz

Elections
Elections 2007
Elections 2012

Vidéos

Evêque des pauvres et de la paix, antinucléaire convaincu
Jacques Gaillot nous a quittés


Publié le 13 avril 2023

Né le 11 septembre 1935 à St Dizier (Haute-Marne), décédé le 12 avril 2023 à Paris des suites d’un cancer, Mgr Jacques Gaillot est connu pour ses actions en faveur des sans-papiers et des sans-domicile, des migrants et des marginaux, et pour ses prises de position très libres au sein de l’Eglise catholique, par exemple pour le mariage des prêtres ou le "mariage pour tous", l’usage de la contraception ou l’IVG. Il est moins connu pour son opposition au nucléaire tant civil que militaire.

Marqué par la guerre d’Algérie où il fait son service militaire de 1957 à 1959, il s’engage pour le désarmement, notamment nucléaire. En 1995, il participe à l’expédition du Rainbow Warrior II contre la reprise des essais nucléaires à Moruroa. Il signe régulièrement les appels d’ACDN, dont en 2003 l’Appel mondial pour libérer la planète de toutes les armes de destruction massive, toujours d’actualité vingt ans plus tard.

Le 24 septembre 2005, il participe dans son département d’origine à la grande manifestation de Bar-le-Duc contre l’enfouissement des déchets nucléaires à Bure.

En mai-juin 2012, il apporte son soutien, avec deux autres évêques français, Christophe Dufour, archevêque d’Aix-en-Provence et Arles, et Emmanuel Lafont, évêque de Cayenne, et de nombreuses personnalités internationales dont Noam Chomsky, à la grève de la faim du président d’ACDN, qui durera 42 jours, pour obtenir un référendum sur la participation de la France à l’abolition des armes nucléaires.

En 2013, il cosigne une lettre ouverte à François Hollande et fait partie du petit groupe de militants qui la portent à l’Elysée avec une pétition de plusieurs milliers de signataires pour l’abolition des armes nucléaires.

En janvier 2019, il assiste à une conférence de presse à l’Assemblée nationale présentant la Proposition de Loi référendaire sur ce sujet.

En mars de la même année, il fait une exception à son retrait de toute intervention publique, pour venir à Saintes et y tenir une conférence intitulée "La paix est aussi notre affaire !", au cours de laquelle il raconte notamment, avec beaucoup d’humour, son entrevue de 2015 avec le pape François.

Toujours soucieux d’agir pour "un monde plus humain, plus solidaire, plus juste", cette profonde humanité a pu conduire Jacques Gaillot à commettre quelques erreurs et surtout prendre de nombreux risques, qu’il a assumés et dont nous lui sommes reconnaissants au titre de l’indéfectible amitié qu’il nous portait et que nous lui portons.

Sa mort est une perte pour le mouvement antinucléaire et abolitionniste, comme l’ont été celles de Claude Piéplu, Graeme Allwright, Stéphane Hessel ou Albert Jacquard.

Requiescat in pace !

ACDN
contact@acdn.net

Jacques Gaillot et Jean-Marie Matagne
à l’Assemblée nationale
le 23 janvier 2019

PDF - 202.6 ko

Appel mondial, 2003

PDF - 135.9 ko

Conférence du 1er mars 2023 à Saintes


L'argent est le nerf de la paix ! ACDN vous remercie de lui faire un DON

Autres versions
print Version à imprimer
pdfVersion PDF


Partager via les réseaux sociaux

Dans la même rubrique

La deuxième mort de Lénine : fin du lénino-stalinisme !
EDF au service de la Bombe
Demande d’invalidation des candidatures de MM. Hollande et Sarkozy
Lettre ouverte au Président de la République Française
Le Premier ministre et le ministre des Armées, passibles de complicité avec un crime contre l’humanité
Tartufe dans le Golfe : « Cachez ce sang que je ne saurais voir »
"Energies équitables" revient de Martinique
Stopper la folie nucléaire !
La France face au désarmement nucléaire. Double langage et tartuferie.
Hiroshima, Tchernobyl, Fukushima : funestes anniversaires

visites :  1242108

Accueil | Contact | Plan du site | Admin |

Site réalisé avec SPIP
design et fonction Easter-Eggs