ACDN - Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire
logo ACDN banniere ACDNVisiter ACDN
Accueil-Home ACDN Contact ACDN Consulter le plan du site - SiteMap Other Version
vous etes ici Accueil > Actualités > Communiqués > 9 août 1945 : Pourquoi Nagasaki ?
Qui sommes-nous ?

Comment nous aider
Diffuser l’information
Faire un don

Actualités
Les lettres d’ACDN
Communiqués
Autres sources
Articles d’actualité
Elections 2017

Actions
2e RID-NBC
3e RID-NBC (9-11 mai 2008)
Campagne "Ultime Atome !"
Grève de la faim pour un référendum
Pour un Monde Vivable

Dossiers
Big Brother

Pétitions

Correspondance
France
International

Médias

Albums

Varia
Liens
Quiz

Elections
Elections 2007
Elections 2012

Vidéos

9 août 1945 : Pourquoi Nagasaki ?
Communiqué d’ACDN, 9 août 2007


Publié le 9 août 2007

Il y a 62 ans, le 9 août 1945 à onze heures du matin, quatre jeunes aviateurs américains décidaient de larguer sur la ville japonaise de Nagasaki, à travers les nuages, une bombe atomique qui allait faire en quelques secondes des dizaines de milliers de morts, et bien d’autres victimes par la suite. Nagasaki n’était pas leur cible principale et n’aurait pas dû, selon les ordres, être bombardée au radar. Privés de toute communication radio, livrés à eux-mêmes, ils prirent cette décision pour alléger du poids de la bombe -plus de quatre tonnes- leur B29 en manque de carburant par suite d’avarie et de problèmes météorologiques, et pour atteindre ainsi la base américaine la plus proche. Cette série d’impondérables a scellé le sort tragique des habitants de Nagasaki.

Pour abréger la guerre contre le Japon, le bombardement atomique de Nagasaki était encore moins utile que celui d’Hiroshima, trois jours plus tôt. Par les messages du gouvernement nippon qu’il interceptait et décryptait, le gouvernement américain savait avec certitude depuis le 13 juillet 1945 que le Japon, à bout de forces, voulait capituler - à deux conditions seulement, qui furent satisfaites par la suite : dans l’honneur, et en conservant son empereur.

Aujourd’hui, 27 000 armes nucléaires, en moyenne dix fois plus puissantes que celles d’Hiroshima et de Nagasaki, menacent d’un sort similaire la plupart des villes du monde et particulièrement celles de l’hémisphère nord. Il est urgent que les gouvernements des Etats dotés d’armes nucléaires, dont la France, se réunissent pour mettre au point un calendrier d’élimination de leurs arsenaux nucléaires, conformément à l’engagement qu’ils ont pris selon l’article 6 du Traité de Non-Prolifération. Organiser l’abolition sans exception de toutes les armes nucléaires est le seul moyen, reconnu par l’ONU et tous les dirigeants sensés, d’arrêter leur prolifération et leur emploi effectif, un jour ou l’autre, sur de nouvelles villes cibles.

Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire (ACDN)

contac@acdn.net


Pour en savoir plus :

HIROSHIMA, NAGASAKI : une histoire méconnue et des leçons plus que jamais d’actualité


L'argent est le nerf de la paix ! ACDN vous remercie de lui faire un DON

Autres versions
print Version à imprimer
pdfVersion PDF


Partager via les réseaux sociaux

Dans la même rubrique

« Liberté, Egalité, Fraternité »
Jacques Chirac grand patriote, marchand d’atomes et marchand d’armes
La 8e Conférence de révision du TNP adopte à l’unanimité une déclaration finale
Vers la paix et le désarmement atomique dans la péninsule coréenne… et ailleurs ?
Grève de la faim pour Michel Bernard, André Larivière et Dominique Masset
Français, pendant que nous faisons la fête, le gouvernement assassine nos libertés.
DECLARATION DE VIENNE
Nucléaire iranien : Ségolène Royal a raison
Entre la bombe atomique et la lutte contre le terrorisme, il faut choisir.
Grand succès du rassemblement altermondialiste du Larzac (8-9-10 août 2003)

visites :  954475

Accueil | Contact | Plan du site | Admin |

Site réalisé avec SPIP
design et fonction Easter-Eggs