ACDN - Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire
logo ACDN banniere ACDNVisiter ACDN
Accueil-Home ACDN Contact ACDN Consulter le plan du site - SiteMap Other Version
vous etes ici Accueil > Actualités > Communiqués > L’Inde ne demandera plus le désarmement nucléaire général
Qui sommes-nous ?

Comment nous aider
Diffuser l’information
Faire un don

Actualités
Les lettres d’ACDN
Communiqués
Autres sources
Articles d’actualité
Elections 2017

Actions
2e RID-NBC
3e RID-NBC (9-11 mai 2008)
Campagne "Ultime Atome !"
Grève de la faim pour un référendum
Pour un Monde Vivable

Dossiers
Big Brother

Pétitions

Correspondance
France
International

Médias

Albums

Varia
Liens
Quiz

Elections
Elections 2007
Elections 2012

Vidéos

Une réplique du tsunami politico-nucléaire de juillet
L’Inde ne demandera plus le désarmement nucléaire général


Publié le 28 octobre 2005

Le jour même où l’on apprenait que les Etats-Unis renonçaient à poursuivre leur programme de « nuclear bunker buster » (« missile nucléaire tueur de bunker ») -une nouvelle qui semblait bonne bien que la décision fût apparemment prise pour des raisons techniques et financières plutôt que politiques- l’Inde annonçait qu’elle abandonnait sa position traditionnelle de défense du désarmement nucléaire au profit de la contre-prolifération nucléaire. Comme Praful Bidway l’écrit dans une dépêche de l’agence Inter Press Service, « ce changement de position... signifie que l’Inde a renoncé à poursuivre l’abolition des armes nucléaires dans tous les pays. Désormais elle veut seulement empêcher de nouveaux Etats d’acquérir de telles armes. Ceux qui en ont, dont elle-même, peuvent les garder. »

C’est là la conséquence prévisible de l’accord nucléaire entre les Etats-Unis et l’Inde que le président Bush et son administration ont passé avec le Premier ministre indien Manhoman Singh à Washington en juillet dernier. Un accord que nous avons dénoncé en son temps et décrit comme un véritable “tsunami politique dans le domaine nucléaire”. C’est une nouvelle extrêmement mauvaise non seulement par elle-même, mais encore parce qu’elle pourrait entraîner un changement de position similaire de la part de la Chine. Récemment, le représentant de la Chine à la Première Commission de l’Assemblée Générale de l’ONU réclamait un désarmement nucléaire universel. Pour combien de temps encore ? On pouvait espérer que plusieurs Etats nucléaires officiels (la Chine, la Russie) et officieux (l’Inde, le Pakistan) poursuivraient le but du désarmement nucléaire en opposition aux Etats-Unis, de sorte que les deux autres Etats nucléaires officials (le Royaume-Uni et la France) - qui sont en fait sur la même ligne que les Etats-Unis (« nous ne renoncerons jamais à nos armes nucléaires ») mais qui continuent néanmoins à se référer hypocritement au désarmement nucléaire - finiraient peut-être par être obligés de rejoindre le camp « abolitionniste ». Aujourd’hui on peut craindre que TOUS les Etats nucléaires officiels et officieux s’alignent à plus ou moins brève échéance sur la position américaine : “nous garderons pour toujours nos arsenaux ; essayons seulement d’empêcher les autres de s’en procurer. »

En outre, avec la nouvelle politique indienne, les relations indo-pakistanaises risquent fort d’empirer, et la probabilité d’une action militaire contre l’Iran, d’augmenter.

Tout bien considéré, le 26 octobre 2005 semble avoir été une très sombre journée.

ACDN (Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire), le 28 octobre 2005


Voir l’analyse de Praful Bidwai (dépêche IPS) en anglais.


L'argent est le nerf de la paix ! ACDN vous remercie de lui faire un DON

Autres versions
print Version à imprimer
pdfVersion PDF
English


Partager via les réseaux sociaux

Dans la même rubrique

La campagne pour un référendum sur le désarmement nucléaire est lancée
Commémoration des bombardements d’Hiroshima et de Nagasaki en France et dans le monde
Londres, Paris, New York : En finir avec la terreur d’Etat pour en finir avec le terrorisme
De New York à Bure (Champagne), la France s’enfonce dans la folie nucléaire
Le bon, la brute et les 7 mercenaires
Bure à la veille du 16 juin 2018
Sortir de la folie nucléaire
Accord nucléaire provisoire entre l’Iran, les 5 membres permanents du Conseil de sécurité et l’Allemagne
A deux minutes de l’Apocalypse
Mordechai Vanunu libéré de prison

navigation motscles

Désarmement nucléaire
Pour un désarmement nucléaire mondial, seule réponse à la prolifération anarchique
Abolition des armes nucléaires : lettre au Président de la République
Intervention de Michel Rocard à la rencontre de Global Zero
Lettre à François Hollande, Eva Joly, et aux candidats déclarés à la présidentielle de 2012
Nucléaire iranien : Ségolène Royal a raison
Ban Ki-moon relance l’objectif d’un monde sans armes nucléaires
Vanunu et la question des armes nucléaires au coeur des problèmes du Moyen-Orient
Campagne nationale "ULTIME ATOME !"
Contribution et voeux d’ACDN pour les travaux du Congrès
Gideon Spiro écrit au Président Obama
ETATS-UNIS
Compte à rebours
Le Groupe des Fournisseurs Nucléaires torpille le Traité de Non Prolifération
Importance et contexte du rapport des services de renseignement américains relatif à l’Iran
"Israël ne baissera pas les bras."
Appel aux Européens : Empêchons la guerre contre l’Iran
JAPON : SORTIR DE LA FOLIE NUCLEAIRE
L’Amérique poursuit sa militarisation de l’espace
Des personnalités américaines appellent l’armée U.S. à refuser les ordres d’attaquer l’Iran
Armes nucléaires : Où va le monde ? Où va l’Europe ? Où va la France ? Où vont les socialistes ?
Le président Sarkozy prêt à soutenir "le bombardement de l’Iran"...
INDE
Les nuages nucléaires s’amoncellent au-dessus de l’Asie
Un rôle secondaire pour les Etats-Unis dans l’avenir nucléaire de l’Inde
LA CRISE NE S’ARRANGE PAS
Prolifération
Le prix Nobel de la Paix attribué à Mohammed ElBaradei et à l’AIEA
APPEL DE PARLEMENTAIRES ET DE MEMBRES DE LA SOCIETE CIVILE
Si tu veux la paix, ne prépare pas la guerre
Deuxièmes Journées du Désarmement Nucléaire, Vénissieux, 24-26 octobre 2003
Lettre d’ACDN à S.E. l’ambassadeur d’Iran à Paris
La conférence sur le Traité de non-prolifération se termine sans accord.
La bombe brésilienne
La solution existe : il suffit de la saisir !
Selon un savant, le Brésil a failli construire une bombe atomique
DECLARATION de l’Assemblée Générale du Réseau « Sortir du nucléaire »,

visites :  1094934

Accueil | Contact | Plan du site | Admin |

Site réalisé avec SPIP
design et fonction Easter-Eggs