ACDN - Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire
logo ACDN banniere ACDNVisiter ACDN
Accueil-Home ACDN Contact ACDN Consulter le plan du site - SiteMap Other Version
vous etes ici Accueil > Actualités > Communiqués > 2017, année de tous les dangers et d’un unique espoir
Qui sommes-nous ?

Comment nous aider
Diffuser l’information
Faire un don

Actualités
Les lettres d’ACDN
Communiqués
Autres sources
Articles d’actualité
Elections 2017

Actions
2e RID-NBC
3e RID-NBC (9-11 mai 2008)
Campagne "Ultime Atome !"
Grève de la faim pour un référendum
Pour un Monde Vivable

Dossiers
Big Brother

Pétitions

Correspondance
France
International

Médias

Albums

Varia
Liens
Quiz

Elections
Elections 2007
Elections 2012

Vidéos

2017, année de tous les dangers et d’un unique espoir
La France, pire que la Corée du Nord ? Un référendum peut prouver le contraire.


Publié le 31 décembre 2016

Saintes, le 31 décembre 2016

Plus de 15 000 bombes atomiques menacent en permanence d’anéantir l’humanité. De l’avis général, les tensions actuelles impliquant des puissances nucléaires augmentent fortement la probabilité que ces armes de crime contre l’humanité soient effectivement utilisées.

Consciente de ce danger, l’Assemblée générale de l’ONU a décidé le 23 décembre 2016 de convoquer au printemps 2017 des négociations pour interdire les armes nucléaires et les éliminer toutes sans exception. 113 pays, dont la Corée du Nord, ont voté pour cette décision sans précédent ; 35 pays ont voté contre, dont la France. La « patrie des Droits de l’Homme » continue ainsi à bafouer le droit humanitaire, le droit international, et sa propre constitution. Elle contribue activement à maintenir le monde au bord du gouffre.

Le prochain président de la République et la prochaine majorité issue des urnes inverseront-ils cette politique, sachant que, d’après un sondage de l’IFOP, trois Français sur quatre veulent que la France participe à l’abolition des armes nucléaires ? Rien de moins sûr, à en juger par le silence politico-médiatique et l’incroyable discrétion des candidats au bouton atomique.

Seul un référendum permettrait de sortir de cette situation aberrante. Plus de cent parlementaires sont de cet avis. Ils sont 107 à avoir signé une proposition de loi référendaire en ce sens, mais doivent être 185 pour que la proposition puisse être transmise au Conseil constitutionnel avant la fin de la session parlementaire.

C’est pourquoi l’Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire appelle tous les Français à interpeller d’urgence leurs députés et sénateurs pour qu’ils cosignent la proposition de loi organisant un référendum sur la question :

« Voulez-vous que la France négocie et ratifie avec l’ensemble des Etats concernés un traité d’interdiction et d’élimination complète des armes nucléaires, sous un contrôle mutuel et international strict et efficace ? »

C’est le principal, sinon le seul espoir pour que la France coopère à la sauvegarde de l’humanité. Sa réalisation est entre les mains du Parlement et du peuple français. Maintenant ou jamais.


L'argent est le nerf de la paix ! ACDN vous remercie de lui faire un DON

Autres versions
print Version à imprimer
pdfVersion PDF


Partager via les réseaux sociaux

Dans la même rubrique

Quatre réacteurs nucléaires gravement menacés en Floride par l’ouragan Irma
Claude Piéplu, ami et militant, nous a quittés
A Genève, Mikhaïl Gorbatchev lance un nouvel appel au désarmement nucléaire
Convergences pour la paix, la non-violence et le désarmement nucléaire
PRIX NOBEL POUR L’ABOLITION DES ARMES NUCLEAIRES
NON au nucléaire civil et militaire !
Le Réseau "Sortir du nucléaire" soutient la demande d’un référendum pour l’abolition des armes nucléaires
APOCALYPSE NUCLEAIRE : MINUIT MOINS CINQ
Vive l’arme nucléaire, arme des dictateurs !
Commémoration des bombardements d’Hiroshima et de Nagasaki en France et dans le monde

visites :  893108

Accueil | Contact | Plan du site | Admin |

Site réalisé avec SPIP
design et fonction Easter-Eggs