logo ACDN banniere ACDNVisiter ACDN
Accueil-Home ACDN Contact ACDN Consulter le plan du site - SiteMap Other Version
vous etes ici Accueil > Actualités > Communiqués > Grève de la faim pour Michel Bernard, André Larivière et Dominique Masset

Qui sommes-nous ?

Comment nous aider
Diffuser l’information
Faire un don

Actualités
Les lettres d’ACDN
Communiqués
Autres sources
Articles d’actualité
Elections 2017

Actions
2e RID-NBC
3e RID-NBC (9-11 mai 2008)
Campagne "Ultime Atome !"
Grève de la faim pour un référendum
Pour un Monde Vivable

Dossiers
Big Brother

Pétitions

Correspondance
France
International

Médias

Albums

Varia
Liens
Quiz

Elections
Elections 2007
Elections 2012

Vidéos

Grève de la faim pour Michel Bernard, André Larivière et Dominique Masset


Publié le 21 mai 2004

Hier, 20 juin 2004, trois hommes ont pris à Paris leur dernier repas avant longtemps. Agés de 46 à 51 ans, Michel Bernard, fondateur de la revue « Silence », André Larivière, animateur du Réseau Sortir du nucléaire, et Dominique Masset, de l’« Appel pour une insurrection des consciences », entament ensemble un jeûne dont l’intention déterminée explique que sa durée ne le soit pas.

Ils veulent attirer l’attention des médias et provoquer un mouvement d’opinion assez fort pour inciter le gouvernement français à suspendre sa décision de construire un nouveau réacteur nucléaire, l’EPR. Ce choix enfoncerait la France dans la folle aventure nucléaire. Dans le domaine de l’énergie, les jeûneurs réclament que les crédits de recherche, aujourd’hui dévorés à plus de 90 % par le nucléaire, soient réorientés vers le

JPEG - 121.9 ko
André Larivière
André Larivière à Saintes (12 mai 2004)

développement des énergies renouvelables, les économies d’énergie, et les moyens de mettre un terme aux dangers et à la pollution nucléaires. Plus de quarante comités de soutien se sont déjà créés en France.

L’Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire (ACDN), réunie le 12 juin en Assemblée Générale à Saintes, a décidé d’apporter son soutien à cette action collective.

André Larivière était à Saintes un mois plus tôt, à l’étape du « tour de France pour sortir du nucléaire » qu’il a organisé sur le plan national. Il a déjà effectué deux longs jeûnes dans les années 80 pour protester contre la course aux armements. ACDN partage son combat non-violent sous ces deux aspects. De fait, le nucléaire militaire et le nucléaire civil sont liés « comme cul et chemise », la chemise civile cachant le fondement militaire. Le Commissariat à l’Energie Atomique, maître d’œuvre des deux secteurs depuis sa création, le sait mieux que personne. La France, non contente de diffuser les technologies et matières nucléaires, continue à moderniser son arsenal de destruction massive qu’elle s’est engagée à éliminer en mai 2000 (article VI du Traité de Non-Prolifération) : elle doit le faire enfin, et renoncer à l’atome, tant civil que militaire, avant que celui-ci n’entraîne des catastrophes.

La population française n’a jamais été consultée sur ces deux sujets vitaux. C’est un scandale démocratique. Nous appelons nos concitoyens à manifester activement, notamment auprès des élus, leur soutien à l’action « pour vivre sans nucléaire ».


L'argent est le nerf de la paix ! ACDN vous remercie de lui faire un DON

Autres versions
print Version à imprimer
pdfVersion PDF
English


Partager via les réseaux sociaux

Dans la même rubrique

Halte à la guerre nucléaire !
Vers une enquête de l’ONU sur l’Uranium Appauvri à Gaza
La campagne pour un référendum sur le désarmement nucléaire est lancée
Nucléaire, 25 avril 2009 : 3 bonnes nouvelles et 3 mauvaises.
PRIX NOBEL POUR L’ABOLITION DES ARMES NUCLEAIRES
La France, mouton noir des Etats dotés d’armes nucléaires
Jacques Chirac grand patriote, marchand d’atomes et marchand d’armes
L’administration Bush suspend le programme du "Nuclear Bunker Buster"
Grand succès du rassemblement altermondialiste du Larzac (8-9-10 août 2003)
MONSANTO déclare la guerre aux paysans

navigation motscles

André Larivière
Deuxièmes Journées du Désarmement Nucléaire, Vénissieux, 24-26 octobre 2003
Dominique Masset
FRANCE
Plus que jamais, sortir du nucléaire
Deuxième épisode : "L’incident" du 22 novembre 2005 à la centrale du Blayais (Braud-Saint Louis)
Paris 17 Janvier 2004, un grand moment de mobilisation
Bar-le-Duc, 24 septembre 2005 : Etat d’urgence pour la Terre
Il y a 30 ans : MORT D’UN MANIFESTANT CONTRE SUPERPHENIX
Spéciale ’AssezDesHaines’ N°4
La conférence sur le Traité de non-prolifération se termine sans accord.
la Flamme du Désarmement Nucléaire brûle à nouveau à Saintes
D’Eurodif (Georges Besse I) à Georges Besse II
Elections régionales : ce qu’ils ont répondu à ACDN
Grève de la faim
Michel Bernard

visites :  972821

Accueil | Contact | Plan du site | Admin |

Site réalisé avec SPIP
design et fonction Easter-Eggs