ACDN - Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire
logo ACDN banniere ACDNVisiter ACDN
Accueil-Home ACDN Contact ACDN Consulter le plan du site - SiteMap Other Version
vous etes ici Accueil > Actualités > Articles d’actualité > Le président Bush parle de 3e guerre mondiale
Qui sommes-nous ?

Comment nous aider
Diffuser l’information
Faire un don

Actualités
Les lettres d’ACDN
Communiqués
Autres sources
Articles d’actualité
Elections 2017

Actions
2e RID-NBC
3e RID-NBC (9-11 mai 2008)
Campagne "Ultime Atome !"
Grève de la faim pour un référendum
Pour un Monde Vivable

Dossiers
Big Brother

Pétitions

Correspondance
France
International

Médias

Albums

Varia
Liens
Quiz

Elections
Elections 2007
Elections 2012

Vidéos

Iran / Etats-Unis
Le président Bush parle de 3e guerre mondiale


Publié le 18 octobre 2007

D’après Le Télégramme, "George W. Bush est de nouveau en désaccord avec Vladimir Poutine. Il a répété (le 17 octobre) que les ambitions nucléaires de l’Iran mèneraient, selon lui, à une troisième guerre mondiale." Ces propos ont été diffusés sur la chaîne de télévision iTélé ce 18 octobre vers 6h 30 du matin, heure française.


En évoquant le spectre d’une 3e guerre mondiale, le président Bush donne l’impression de vouloir pousser la Russie à "lâcher l’Iran" et à suspendre définitivement ses livraisons de matériel, dont dépend l’achèvement de la centrale de Busher. Mais en même temps, il nous habitue à l’idée que l’accès de l’Iran au nucléaire civil mènerait inéluctablement à la bombe iranienne (malgré les clauses de sauvegarde de l’AIEA, qui valent pour d’autres pays, et malgré le fait que l’AIEA a repris ses inspections), et que celle-ci serait synonyme de 3e guerre mondiale. Personne de sensé ne souhaitant une telle issue, chacun aura tendance à lui préférer une attaque "préventive", supposée circonscrite à l’Iran quoique pas très "chirurgicale". Petit à petit, donc, nous voilà habitués à admettre cette attaque comme un mal nécessaire... alors que c’est justement une telle attaque qui risque de nous précipiter dans une troisième guerre mondiale !

Et pourtant, la solution existe, il suffit de s’en saisir !.

Nous l’avions évoquée le 28 février 2006 dans une lettre à George W. Bush, président des Etats-Unis d’Amérique :

"Monsieur le président,

"Notre association se joint à la protestation des Maires pour la Paix contre l’essai nucléaire sous-critique que les Etats-Unis d’Amérique ont réalisé le 23 février dans leur site expérimental du Nevada, en coopération avec le Royaume-Uni. Nous approuvons et apportons notre soutien à la lettre que les Maires pour la Paix vous ont envoyée à ce sujet.

"Nous pensons que tous les Etats nucléaires parties au TNP, dont les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la France, devraient cesser toute espèce de « prolifération verticale » et entreprendre sans délai des négociations de bonne foi pour réaliser leur engagement, selon l’article VI du TNP, d’éliminer leurs arsenaux nucléaires. C’est en fait le seul moyen de convaincre les Etats non nucléaires qu’ils doivent respecter la partie du Traité qui les concerne.

"Nous saisissons cette occasion pour vous prier instamment de ne pas bombarder les installations nucléaires de l’Iran ou toute autre cible, et de chercher une solution purement diplomatique à la crise actuelle. Nous pensons que la meilleure issue pourrait se trouver dans une renonciation complète de la part de l’Iran à toute installation nucléaire, tant civile que militaire, en échange d’une aide internationale en vue de développer les énergies renouvelables du soleil, du vent, de l’hydroélectricité, de la géothermie, des vagues et d’autres sources éventuelles. Ces efforts de recherche-développement destinés à construire un monde durable et pacifique seraient également bénéfiques pour votre propre pays et pour tous les pays du monde."

Nous l’avions également exposée par écrit et plus en détail dans la lettre d’ACDN à S.E. l’ambassadeur d’Iran à Paris, le 20 mars 2006. Nous avons eu ensuite, à deux reprises, à Paris et à Saintes, l’occasion de l’exposer de vive voix aux représentants officiels de l’Iran en France.

Mais il n’est pire sourd que qui ne veut entendre.

Le président Bush semble avoir retenu une partie du "deal", mais seulement celle qui concernerait l’Iran : sa renonciation à toute installation nucléaire, tant civile que militaire. Il a oublié tout ce qui pourrait concerner, entre autres, les Etats-Unis : le remplacement généralisé de l’énergie nucléaire par les énergies renouvelables ; et surtout... le désarmement nucléaire. Dans le même temps, il accordait à l’Inde ce qu’il refusait à l’Iran : la levée de l’embargo sur ses fournitures nucléaires ; l’acceptation tacite de son arsenal nucléaire.

Dans ces conditions, les Iraniens ont beau jeu de faire la sourde oreille et d’affirmer mordicus leur "droit d’accès" à tous les stades du nucléaire "civil", y compris l’enrichissement de l’uranium "à des fins civiles et pacifiques". Qui pourrait les en blâmer, alors que ce droit est inscrit dans le TNP, et qu’ils nient farouchement avoir une quelconque ambition de puissance nucléaire, ambition dont l’AIEA n’a pas trouvé de preuve et ne semble même plus les suspecter ?

Le président Poutine a lui aussi beau jeu de contester les suspicions occidentales et de continuer à livrer à l’Iran sa quincaillerie nucléaire, tandis que la France se chargera de livrer la sienne à la Libye.

On ne peut que le répéter une fois de plus : le nucléaire civil et le nucléaire militaire vont la main dans la main. Tous les deux sont dangereux, tous les deux conduisent à la catastrophe - dans un mois, un an, un siècle, on ne perdra rien pour attendre. Et on ne pourra se débarrasser de l’un sans se débarrasser de l’autre.

En attendant, ce qui menace, c’est bien la guerre... pour motif nucléaire. Et peut-être même, avec des moyens nucléaires : ceux qui sont censés nous protéger de la guerre nucléaire.

Appel aux Européens : Empêcher la guerre contre l’Iran


L'argent est le nerf de la paix ! ACDN vous remercie de lui faire un DON

Autres versions
print Version à imprimer
pdfVersion PDF


Partager via les réseaux sociaux

Dans la même rubrique

Centrale nucléaire du Tricastin : vers une évacuation des populations ?
LA CRISE NE S’ARRANGE PAS
Trois Français sur quatre veulent abolir l’arme nucléaire
Un séisme incongru, de magnitude 5 selon le CEA, frappe à la porte de la centrale atomique du Blayais
Loi de Programmation Militaire 2014-2019 - Avis aux députés et sénateurs, membres du Parlement français :
Nouvelle cuvée champenoise : les premiers Rafale équipés d’ASMP-A et de TNA sont arrivés !
La Flamme de l’Abolition Nucléaire a donné le départ de la Marche Mondiale
Panique à l’Elysée : la valise atomique aurait disparu
Les Etats-Unis accusés d’avoir utilisé au moins une bombe à neutrons (thermonucléaire) lors de la Bataille de Bagdad en 2003
Non à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes ! Tous à Nantes le 22 février !

visites :  900907

Accueil | Contact | Plan du site | Admin |

Site réalisé avec SPIP
design et fonction Easter-Eggs