ACDN - Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire
logo ACDN banniere ACDNVisiter ACDN
Accueil-Home ACDN Contact ACDN Consulter le plan du site - SiteMap Other Version
vous etes ici Accueil > Actualités > Communiqués > Deux lettres ouvertes au Président de la République et une DEMANDE DE REFERENDUM
Qui sommes-nous ?

Comment nous aider
Diffuser l’information
Faire un don

Actualités
Les lettres d’ACDN
Communiqués
Autres sources
Articles d’actualité
Elections 2017

Actions
2e RID-NBC
3e RID-NBC (9-11 mai 2008)
Campagne "Ultime Atome !"
Grève de la faim pour un référendum
Pour un Monde Vivable

Dossiers
Big Brother

Pétitions

Correspondance
France
International

Médias

Albums

Varia
Liens
Quiz

Elections
Elections 2007
Elections 2012

Vidéos

POUR ENGAGER LA FRANCE dans l’abolition des armes nucléaires
Deux lettres ouvertes au Président de la République et une DEMANDE DE REFERENDUM


Publié le 26 février 2013

Communiqué de presse d’ACDN

Ce 26 février, le Président de la République reçoit deux lettres collectives lui réclamant la participation de la France à l’abolition des armes nucléaires.

L’une a été signée par 113 responsables politiques, associatifs et religieux français et étrangers. Ils soulignent qu’une guerre nucléaire rendrait la terre invivable et estiment intolérable la situation actuelle, qui bafoue la vie humaine et les droits de l’Homme, le droit international, la Constitution française, le bon sens et la démocratie. Ils demandent que soit posée aux Français la question suivante, inscrite à l’agenda international de 2013 : "Approuvez-vous que la France participe avec les autres Etats concernés à l’élimination complète des armes nucléaires, sous un contrôle mutuel et international strict et efficace ?"

A côté de personnalités comme Noam Chomsky ou Stéphane Hessel, on note la présence de prix Nobel, de représentants d’ONG illustres comme le Bureau International de la Paix, l’Association Internationale des Villes Messagères de Paix, l’Association Internationale des Médecins pour la Prévention de la Guerre Nucléaire (IPPNW), ou les Maires pour la Paix, mais aussi de députés socialistes et écologistes, d’anciens ministres, d’évêques.

Le parti Europe Ecologie - les Verts, bien représenté parmi les signataires, demande depuis juin 2012 à ses représentants au Parlement et au gouvernement d’œuvrer à la mise en place du référendum sur la question posée dans cet appel.

L’autre lettre émane du collectif ICAN-France qui regroupe 64 organisations nationales au sein de la Campagne Internationale pour abolir les Armes Nucléaires (ICAN). Elle demande au président de la République de faire participer la France à la Conférence internationale d’Oslo les 4 et 5 mars prochain. Plus de 120 pays, dont 35 partenaires européens de la France s’y réuniront pour traiter des "Conséquences humanitaires des armes nucléaires", mais la France n’a toujours pas fait savoir si elle y participerait.

Les organisations signataires écrivent : « Vous comprendrez, Monsieur le Président, que l’absence de notre pays à cette conférence n’est pas envisageable. Si tel était le cas, quel mauvais signal enverrions-nous au monde et notamment aux gouvernements des 184 pays non dotés de l’arme atomique qui s’inquiètent de la menace que les seules neuf puissances nucléaires font peser quotidiennement sur leur population.

« La France ne peut rester sourde à ces appels, et se cantonner dans une position de non-réponse pouvant être considérée comme une attitude de mépris à leur égard. Vous ne pouvez rester sourd non plus aux inquiétudes de l’opinion publique française qui s’interroge sur la manière dont le gouvernement ferait face à une attaque ou un accident d’origine atomique militaire. »

L’Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire (ACDN), cosignataire de ces deux lettres, appelle les journalistes français à leur faire un large écho et invite tous nos concitoyens à signer la LETTRE AU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE en ligne sur son site www.acdn.net.


Lettre ouverte au Président de la République Française

Pour un référendum sur la participation de la France à l’abolition des armes nucléaires

Les soussigné(e)s
- P/o ACDN

Saintes, le 26 février 2013

Monsieur le Président,

Vous avez été élu à la tête de la République pour conduire, avec le gouvernement, le changement dans le sens de la liberté, de l’égalité, de la fraternité.

Permettez-nous donc d’attirer votre attention sur un changement qui ne souffre plus d’attendre et qui, n’ayant fait l’objet d’aucun débat durant la campagne présidentielle, devrait être soumis, nous semble-t-il, à l’avis de tous les Français à la suite du débat sur le Livre Blanc de la Défense.

Depuis plus de 50 ans, la France dispose d’armes nucléaires. Aujourd’hui, ce sont 300 bombes ayant chacune de 7 à 22 fois la puissance de celle d’Hiroshima qui fit plus de 200 000 morts. A elle seule et sur la décision d’un seul, cette capacité destructrice pourrait anéantir des centaines de millions d’humains. Une guerre nucléaire rendrait, quant à elle, la terre invivable.

Cette situation nous paraît intolérable dans la mesure où elle bafoue :

- la vie humaine et les droits de l’Homme, car une seule bombe atomique, ce sont "des centaines de milliers de morts, des femmes, des enfants, des vieillards carbonisés en un millième de seconde, et des centaines de milliers d’autres mourant au cours des années suivantes dans des souffrances atroces : n’est-ce pas un crime contre l’humanité ?" (Alain Peyrefitte à Charles de Gaulle, le 4 mai 1962) ;

- le droit international, qui fait obligation aux Etats nucléaires ayant ratifié le Traité de Non Prolifération, dont la France, "de poursuivre de bonne foi et de mener à terme des négociations conduisant au désarmement nucléaire dans tous ses aspects, sous un contrôle international strict et efficace", comme l’a confirmé la Cour Internationale de Justice dans son avis du 8 juillet 1996 ;

- la Constitution française, qui place au-dessus de tout les droits de l’Homme et impose leur respect, ainsi que le respect des traités ;

- le bon sens, car il est illogique de défendre les valeurs républicaines, dont la fraternité, en menaçant de commettre des crimes contre l’humanité ; illogique de lier les "intérêts vitaux" de la France à l’emploi d’armes fatalement suicidaires contre un pays qui en aurait aussi ; illogique de prétendre garantir sa sécurité par ces armes, tout en les interdisant aux autres ; illogique d’encourager ainsi leur prolifération, tout en prétendant la combattre ; illogique de vouloir faire des économies et de gaspiller des milliards dans des engins de mort inutilisables ;

- la démocratie, car le peuple français n’a jamais été consulté sur la création, l’entretien et la modernisation permanente de cette force de frappe qui lui a déjà coûté 300 milliards d’Euros. Et pourtant, on sait aujourd’hui d’après des sondages convergents qu’au moins huit Français sur dix souhaitent l’abolition des armes nucléaires, y compris françaises.

C’est pourquoi nous vous demandons instamment de poser aux Français, par référendum, la question suivante, inscrite à l’agenda international de 2013 : "Approuvez-vous que la France participe avec les autres Etats concernés à l’élimination complète des armes nucléaires, sous un contrôle mutuel et international strict et efficace ?"

Offrez à la France, Monsieur le Président, et par là-même aux autres peuples et aux autres Etats, l’occasion historique d’abolir les armes nucléaires. Nous en sortirons tous grandis, dans un monde plus libre, plus juste, plus fraternel, plus paisible et plus sûr : un monde vivable.

Signataires : Voir ci-dessous


Lettre ouverte pour la participation de la France à la Conférence d’Oslo des 4 et 5 mars

à Monsieur François Hollande
- Président de la République
- Palais de l’Elysée
- 55, rue du Faubourg St Honoré
- 75008 PARIS

Paris le 26 février 2013

Monsieur le Président,

Notre pays, la France, est invité comme l’ensemble des États de la Planète, à une conférence internationale à Oslo les 4 et 5 mars prochain pour traiter des « Conséquences humanitaires des armes nucléaires ».

Cette conférence inédite fait suite aux interventions d’un nombre croissant d’États sur ce sujet d’actualité, lors de la Conférence d’examen de mai 2010 du Traité de non-prolifération des armes nucléaires, puis lors du premier comité préparatoire à la Conférence d’examen de 2015 et enfin lors de la première commission de l’Assemblée générale en 2012.

Les 64 organisations du collectif français de la Campagne internationale pour abolir l’arme nucléaire (ICAN) sont attentives à la participation de la France à cette conférence et au rôle moteur qu’elle pourrait y jouer en s’engageant dans un processus international visant à l’interdiction des armes atomiques.

Cependant, à l’heure d’aujourd’hui, il semble que notre pays n’ait pas encore répondu positivement à l’invitation du gouvernement norvégien, malgré la participation annoncée de plus de 120 pays, dont 35 de nos partenaires européens.
Vous comprendrez, Monsieur le Président, que l’absence de notre pays à cette conférence n’est pas envisageable. Si tel était le cas, quel mauvais signal enverrions-nous au monde et notamment aux gouvernements des 184 pays non dotés de l’arme atomique qui s’inquiètent de la menace que les seules neuf puissances nucléaires font peser quotidiennement sur leur population.

La France ne peut rester sourde à ces appels, et se cantonner dans une position de non-réponse pouvant être considérée comme une attitude de mépris à leur égard. Vous ne pouvez rester sourd non plus aux inquiétudes de l’opinion publique française qui s’interroge sur la manière dont le gouvernement ferait face à une attaque ou un accident d’origine atomique militaire.

De nombreuses études montrent que personne n’est à l’abri des conséquences de l’utilisation volontaire ou accidentelle des armes atomiques. C’est également vrai pour les quelque 65 millions de Français dont votre gouvernement a la responsabilité. Un État, comme la France, qui envisage des frappes nucléaires doit envisager d’être une cible de frappes ennemies. La « dissuasion » doit en effet considérer le cas de son échec, et donc d’une réplique nucléaire. Aussi, les ONG de la campagne ICAN souhaitent connaître quelles sont les dispositions prises dans chacun de nos départements pour assurer la sécurité de nos concitoyens dans une telle situation ?

La conférence d’Oslo sur les conséquences humanitaires des armes nucléaires devrait mettre en évidence ces risques inacceptables. Nous considérons qu’il y a urgence à développer la coopération et la négociation entre les États pour abolir les armes nucléaires dans l’intérêt des populations.
Nous refusons comme vous l’émergence de tout nouvel État nucléaire. Mais nous n’oublions pas non plus que les plus graves dangers aujourd’hui proviennent des quelque 20 000 têtes nucléaires existantes, dont les 2 000 en état d’alerte, et non des hypothétiques nouvelles bombes atomiques de demain.

C’est pourquoi nous en appelons à la responsabilité de tous les États, à commencer par les puissances nucléaires dont notre pays fait malheureusement partie.

C’est bien d’une sécurité globale dont les peuples ont aujourd’hui besoin. C’est pourquoi la très grande majorité des États ont renoncé à la menace atomique. Aujourd’hui, notre pays a tout à gagner à s’engager à son tour dans cette voie pour prévenir toute velléité de prolifération. Poursuivre l’argumentation de la nécessité de l’arme atomique pour assurer la sécurité de la France demeure une incitation permanente à la prolifération.

Nous attendons un engagement ferme de la France sur ce dossier et nous vous demandons de confirmer sans tarder la participation de notre pays à la Conférence d’Oslo. La vingtaine de citoyens français qui participera à la Conférence de la société civile, en amont de la conférence des États, est disposée à rencontrer la délégation officielle française.

Dans cet espoir, veuillez agréer, Monsieur le président, l’expression de nos meilleurs sentiments.

Pierre Villard

Coordinateur du collectif ICAN - France (Voir ci-dessous)

Le Collectif ICAN France est composé de 64 organisations nationales (Voir ci-dessous)


Lettre ouverte au Président de la République pour un référendum sur la participation de la France à l’abolition des armes nucléaires

Premiers signataires / First signatories

Personnalités / Personalities, France & International

- Mairead MAGUIRE, Nobel Peace Prize Laureate
- Noam CHOMSKY, Institute Professor (retired), MIT, USA
- Stéphane HESSEL, Ambassadeur de France
- Dominique VOYNET, Ancienne ministre, Maire de Montreuil
- Yves COCHET, Ancien ministre, Député européen
- Daniel MOURANCHE, Contrôleur général des Armées (2e Section)
- Patrick VIVERET, Philosophe
- Marco MARTINEZ, Professor, University of Mexico
- Sally LIGHT, Classical singer, USA
- Wladimir TCHERTKOFF, Réalisateur de télévision (Suisse)
- Rob GREEN, Commander, UK Royal Navy (retired) (New Zealand)
- Philippe MEIRIEU, Professeur à l’Université Lyon2, Vice-président de la Région Rhône-Alpes, Président du Conseil fédéral EELV
- Bernard LAPONCHE, Docteur ès sciences, polytechnicien, expert en politiques de l’énergie
- Gerson T. LESSER, M.D. and Prof., NYU School of Medicine
- Monique SENÉ, Présidente du Groupement des Scientifiques pour l’Information sur l’Énergie Nucléaire (GSIEN), membre du HCTISN, COR de l’IRSN
- Nan AUROUSSEAU, Ecrivain
- Claude PRIMAULT, dit BINUCHE, Chanteur et musicien
- Alain LIPIETZ, Economiste, Ancien député au Parlement Européen
- Denys PININGRE, Cinéaste documentariste
- Jean-Louis GONFALONE, Metteur en scène
- Susan GEORGE, Ecrivain

Responsables d’ONG internationales / International NGO managers

- Colin ARCHER, General Secretary, International Peace Bureau
- Takao TAKAHARA, Professor of International Politics and Peace Research Director, Institute for International Studies (Peace Depot, Yokohama, Japan)
- Steve LEEPER, Chairperson, Hiroshima Peace Culture Foundation (Japan)
- Wolfgang SCHLUPP-HAUCK, Pressehütte Mutlangen Friedens- und Begegnungsstätte, (Germany)
- Luis GUTIERREZ-ESPARZA, President, Latin American Circle of International Studies (LACIS), Mexico
- Jacqueline CABASSO, Executive Director of the Western States Legal Foundation (USA), Recipient of the 2008 Sean MacBride Peace Prize, Member of the Abolition 2000 Global Council
- Agneta NORBERG, Vice-Chair, Swedish Peace Council (Sweden)
- John HALLAM, People for Nuclear Disarmament, Human Survival Project, Sydney, (Australia)
- Tony ROBINSON, International Spokesperson, World Without Wars or Violence
- Bruce KENT, Vice President of CND UK, of Pax Chrsti UK, of the Movement for the Abolition of War UK and Past President of the International Peace Bureau
- Natalia MIRONOVA, Ph.D., President of the Movement for Nuclear Safety (Russia)
- Ingeborg BREINES, Co-president International Peace Bureau, tidligere direktør UNESCO, (Norway)
- Steven STARR, Senior Scientist, Physicians for Social Responsibility, Clinical Laboratory Science Program Director, University of Missouri (USA)
- Dave WEBB, Chair, UK Campaign for Nuclear Disarmament
- Aaron TOVISH, International Director 2020 Vision Campaign, Mayors for Peace, Vienna, (Austria)
- Kathleen SULLIVAN, PhD, Program Director, Hibakusha Stories, New York (USA)
- David KRIEGER, President, Nuclear Age Peace Foundation, Santa Barbara, CA (USA)
- Alyn WARE, Consultant, International Association of Lawyers Against Nuclear Arms George FAREBROTHER, World Court Project (UK)
- Alfred L. MARDER, President, International Association of Peace Messenger Cities
- Gideon SPIRO, Israeli Committee for a Middle East Free of NBC Weapons (Israel)
- Yehuda ATAI, Israeli Committee for a Middle East Free of NBC Weapons ; Member of the Mediterranean No Nuclear Neighbourhood (Israel)
- Wayne HALL, Translator, Enouranois network, Greece
- Greg MELLO, Executive Director, Los Alamos Study Group, USA
- Tim WRIGHT, Campaign Director, International Campaign to Abolish Nuclear Weapons (Australia)
- Dr Kate DEWES, ONZM, LTCL, Co-Director of the Disarmament and Security Centre, Christchurch (New Zealand)
- Mikael BÖÖK, Network Institute for Global Democratization (Finland)
- Michael CHRIST, Executive Director, International Physicians for the Prevention of Nuclear War (IPPNW), 1985 Nobel Peace Prize
- Peter LOW, Ph.D., Quaker Peace & Service, New Zealand

FRANCE

Députés et sénateurs / French MP and Senators

- Denis BAUPIN, Vice-président de l’Assemblée Nationale
- Véronique MASSONNEAU, Députée de la Vienne, Membre de la Commission des Affaires sociales
- Catherine QUERE, Députée de la Charente Maritime, Vice-présidente de la commission du développement durable et de l’aménagement du territoire
- Philippe PLISSON, Député de la Gironde, Membre de la commission du développement durable et de l’aménagement du territoire
- Marie-Line REYNAUD, Députée de la Charente, Membre de la commission du développement durable et de l’aménagement du territoire
- Geneviève GAILLARD, Députée des Deux-Sèvres
- Nicole KIIL-NIELSEN, Députée au Parlement Européen
- Françoise DUTHU, Ancienne députée au Parlement Européen
- Aline ARCHIMBEAU, Sénatrice

Elus régionaux / Regional representatives

- Robert LION, Conseiller Régional Ile-de-France
- Djamila SONZOGNI, Conseillère Régionale Alsace
- Gwendoline DELBOS-CORFIELD, Conseillère régionale Rhone-Alpes, Bureau exécutif EELV, déléguée aux régions et à l’Europe
- Geneviève PAILLAUD, Conseillère régionale Poitou-Charentes
- Brigitte MONNET, Conseillère régionale de Franche-Comté, Maire de VINCELLES (39)
- Hélène SHEMWELL, Conseillère régionale Poitou-Charentes
- Marie BOVÉ, Conseillère régionale Aquitaine
- Clément ROSSIGNOL, Vice-président Communauté Urbaine de Bordeaux, Conseiller municipal de Bègles, Chargé de Recherche CNRS, physicien

Responsables associatifs / Managers of NGOs

- Jean-Marie MATAGNE, Président, Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire, Membre du Conseil mondial d’Abolition 2000
- Jean-Louis GUEYDON DE DIVES, Président de la Fondation pour une Terre Humaine
- Jean-Marc BRUNEEL, Président, Groupe Non-Violent Louis Lecoin, Dunkerque
- Dominique CLUZEAU, Administrateur, Trésorier, Ligue de l’Enseignement 17
- Sophie MOREL, Administratrice du Réseau « Sortir du nucléaire »
- Jean-Marc LOUVET, Président de Négajoule
- Guillaume BLAVETTE, Administrateur de Haute-Normandie, Nature-Environnement
- Klaus WALDECK, Secrétaire APNE 79
- Eric BASTIN, Porte-parole, Monde Sans Guerres et Sans Violence
- André BOUNY, Président, Comité International de Soutien aux Victimes Vietnamiennes de l’Agent Orange
- Dadou KEHL, Secrétaire régional Poitou-Charentes, Ligue de l’Enseignement
- Yves LENOIR, Président des Enfants de Tchernobyl Belarus
- Thomas PLOQUIN, Président, Amis de la Terre Poitou

Maires, adjoints et conseillers municipaux / Mayors and local elected people

- Patrick MOQUAY, Président de la Communauté de communes d’Oléron, Maire de SAINT-PIERRE D’OLERON (17)
- Jacques MULLER, Ancien sénateur du Haut-Rhin, Maire de WATTWILLER (68)
- Sylvain GAREL, Conseiller municipal, coprésident du groupe EELV au Conseil de PARIS
- Jean-Louis CALMETTES, Adjoint au maire de DECAZEVILLE (12)
- Claude MOSKALENKO, Conseillère municipale, PANTIN (93)
- Kristina WAGNER, Maire adjoint, BARRE DES CEVENNES
- Arnaud JEAN, Adjoint au maire d’INGRE (45)
- Jean-François HEROUARD, Maire adjoint de COGNAC (16)
- Alain FOURNIER, Conseiller municipal, CLICHY (92)
- Henri LOURDOU, Conseiller municipal, TARBES (65)
- Jean-Michel DUCLOS, Elu municipal, CLERMONT-FERRAND (63)
- Yann-Fanch KERNEIS, Conseiller municipal et communautaire, PLOUZANE (29)
- Georges BUISSET, Conseiller municipal, VILLEBON S/ YVETTE (91)
- Anne VALIN, Maire-adjointe, LA ROCHE SUR YON (85)
- Albina MOREIRA, Elue municipale, FOUGERES (35)

Responsables politiques et syndicaux / Political and Union managers

- Didier COUPEAU, Secrétaire régional EELV Poitou-Charentes
- Stéphane TRIFILETTI, Porte-parole EELV Poitou-Charentes
- Pascal BARBIER, Secrétaire régional adjoint EELV Midi-Pyrénées
- Jean-Luc MANCEAU, Co-Secrétaire départemental EELV des Yvelines
- Hélène CHESSE, Déléguée Observatoire de la Parité et Conseil fédéral EELV
- Mireille ALPHONSE, Co-présidente Conseil de Développement Est-Ensemble (93)
- Anne-Laure FAUGERE, Porte-parole EELV PACA
- Benoît DE CORNULIER, Responsable syndical FPT
- Philippe PONGE, Responsable local EELV, Montrouge (92)
- Hélène PELLETIER, Conseillère fédérale EELV
- Jean-Yves BOIFFIER, Co-secrétaire du Parti de Gauche de Saintonge
- Marine TONDELIER, Conseillère régionale EELV Nord-Pas-de-Calais, Conseillère fédérale EELV
- Laetitia SANCHEZ, Secrétaire Régionale EELV de Haute-Normandie
- David MARAIS, Responsable de la commission Handicap, écologie et citoyenneté, EELV

Responsables religieux

- Christophe DUFOUR, Archevêque d’Aix-en-Provence et Arles
- Emmanuel LAFONT, Evêque de Cayenne
- Jacques GAILLOT, Evêque de Partenia
- Michel MONOD, Pasteur, Le Lignon (Suisse)

Premiers signataires (par ordre alphabétique)

• Mireille ALPHONSE (Co-présidente, Conseil de développement Est-ensemble 93),
• Colin ARCHER (General Secretary, International Peace Bureau),
• Aline ARCHIMBEAU (Sénatrice),
• Yehuda ATAI (Israeli Committee for a Middle East Free of NBC Weapons, Israel ; member of the mediterranean no nuclear neighbourhood),
• Nan AUROUSSEAU (Ecrivain),
• Pascal BARBIER (Secrétaire régional adjoint EELV Midi-Pyrénées),
• Eric BASTIN (Porte-parole, monde sans guerres et sans violence),
• Denis BAUPIN (Vice-président de l’assemblée nationale),
• Guillaume BLAVETTE (administrateur Nature-Environnement de Haute- Normandie)
• Jean-Yves BOIFFIER (Co-secrétaire du Parti de Gauche de Saintonge),
• André BOUNY (Président, Comité International de Soutien aux Victimes Vietnamiennes de l’Agent Orange),
• Marie BOVE (Conseillère régionale Aquitaine),
• Ingeborg BREINES (Co-president International Peace Bureau, tidligere director UNESCO, Norway),
• Jean-Marc BRUNEEL(Président du Groupe Non-violent Louis Lecoin, Dunkerque),
• Georges BUISSET (Conseiller municipal, Villebon s/Yvette (91) ),
• Mikael BÖÖK (Network Institute for Global Democratization (Finland) ),
• Jacqueline CABASSO (Executive director of the Western States Legal Foundation, USA, recipient of the 2008 Sean Macbride Peace Prize, member of the Abolition 2000 Global Council),
• Jean-louis CALMETTES (Adjoint au maire de Decazeville (12) ),
• Hélène CHESSE (Déléguée Observatoire de la parité et Conseillère fédérale EELV),
• Noam CHOMSKY (Institute professor (retired), MIT, USA),
• Michael CHRIST (Executive director, International Physicians for the Prevention of Nuclear War (IPPNW), 1985 Nobel Peace Prize),
• Dominique CLUZEAU (Administrateur, Trésorier, Ligue de l’Enseignement 17),
• Yves COCHET (Ancien ministre, député européen),
• Didier COUPEAU (Secrétaire régional EELV Poitou-Charentes),
• Benoît DE CORNULIER (Responsable syndical FPT),
• Gwendoline DELBOS-CORFIELD (Conseillère régionale Rhone-Alpes, membre du Bureau exécutif EELV, déléguée aux régions et à l’Europe),
• Dr Kate DEWES (ONZM, LTCL, co-director of the Disarmament and Security Centre, Christchurch (New Zealand) ),
• Jean-Michel DUCLOS (Elu municipal, Clermont-Ferrand (63) ),
• Christophe DUFOUR (Archevêque d’Aix-en-Provence et Arles),
• Françoise DUTHU (Ancienne députée au Parlement européen),
• George FAREBROTHER (World Court Project UK),
• Anne-Laure FAUGERE (Porte-parole EELV Provence-Alpes-Côte d’Azur),
• Alain FOURNIER (Conseiller municipal, Clichy (92) ),
• Geneviève GAILLARD (Députée des Deux-Sèvres),
• Jacques GAILLOT (Evêque de Partenia),
• Sylvain GAREL (Conseiller municipal, coprésident du groupe EELV au conseil de Paris,
• Susan GEORGE (Ecrivain),
• Jean-Louis GONFALONE (Metteur en scène),
• Rob GREEN (Commander, UK Royal Navy ; retired New Zealand),
• Jean-louis GUEYDON DE DIVES, Président de la Fondation pour une Terre Humaine,
• Luis GUTIERREZ-ESPARZA (President, Latin American Circle of International Studies (LACIS), Mexico),
• Wayne HALL (Translator, Enouranois Network, Greece),
• John HALLAM (People for Nuclear Disarmament, Human Survival Project, Sydney, Australia),
• Jean-François HEROUARD (Maire adjoint de Cognac (16) ),
• Stéphane HESSEL (Ambassadeur de France),
• Arnaud JEAN (Adjoint au maire d’Ingre (45) ),
• Dadou KEHL (Secrétaire régional Poitou-Charentes, Ligue de l’Enseignement ),
• Bruce KENT (Vice president of CND UK, of Pax Chrsti UK, of the Movement for the Abolition of War UK and past president of the International Peace Bureau),
• Yann-Fanch KERNEIS (Conseiller municipal et communautaire, Plouzane (29) ),
• Nicole KIIL-NIELSEN (Députée au Parlement Européen ),
• David KRIEGER (President, Nuclear Age Peace Foundation, Santa Barbara, California, USA),
• Emmanuel LAFONT (Evêque de Cayenne),
• Bernard LAPONCHE (Docteur ès sciences, polytechnicien, expert en politiques de l’énergie),
• Steve LEEPER (Chairperson, Hiroshima Pace Culture Foundation (Japan) ),
• Yves LENOIR (Président des Enfants de Tchernobyl Belarus),
• T. LESSER (M.d. and Prof., NYU School of Medicine),
• Sally LIGHT (Classical singer, USA), Gerson
• Robert LION (Conseiller régional Ile-de-France),
• Alain LIPIETZ (Economiste, Ancien député au Parlement européen),
• Henri LOURDOU (Conseiller municipal, Tarbes (65) ),
• Jean-Marc LOUVET (Président de NÉGAJOULE),
• Peter LOW (Ph.d., Quaker Peace & Service, New Zealand),
• Mairead MAGUIRE (Nobel Peace Prize laureate),
• Jean-Luc MANCEAU (Co-secrétaire départemental EELV des Yvelines),
• David MARAIS (Responsable Commission Handicap, écologie et citoyenneté EELV)
• Alfred L. MARDER (President, International Association of Peace Messenger Cities),
• Marco MARTINEZ (Professor, University of Mexico),
• Véronique MASSONNEAU (Députée de la Vienne, membre de la Commission des affaires sociales),
• Jean-Marie MATAGNE (Président de l’Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire, membre du Conseil mondial d’Abolition 2000, Docteur en Philosophie),
• Philippe MEIRIEU (Professeur à l’Université Lyon2, vice-président de la région Rhône-Alpes, président du conseil fédéral EELV),
• Greg MELLO (Executive director, Los Alamos Study Group, USA),
• Natalia MIRONOVA (Ph.d., President of the Movement for Nuclear Safety, Russia),
• Brigitte MONNET (Conseillère régionale de Franche-Comté, maire de Vincelles (39) ),
• Michel MONOD (Pasteur, Le Lignon, Suisse),
• Patrick MOQUAY (Président de la communauté de communes d’Oléron, maire de Saint-Pierre d’Oléron (17) ),
• Albina MOREIRA (Elue municipale, Fougeres (35)),
• Sophie MOREL, administratrice du réseau « Sortir du nucléaire »
• Claude MOSKALENKO (Conseillère municipale, Pantin (93) ),
• Daniel MOURANCHE (Contrôleur général des Armées (2e section) ),
• Jacques MULLER (Ancien sénateur du Haut-Rhin, maire de Wattwiller (68) ),
• Agneta NORBERG (Vice-chair, Swedish Peace Council),
• Geneviève PAILLAUD (Conseillère régionale Poitou-Charentes),
• Hélène PELLETIER (Conseillère fédérale EELV),
• Denys PININGRE (Cinéaste documentariste),
• Philippe PLISSON (Député de la Gironde, membre de la Commission du développement durable et de l’aménagement du territoire),
• Thomas PLOQUIN (Président, Amis de la Terre Poitou),
• Philippe PONGE (Responsable local EELV, Montrouge (92),
• Claude PRIMAULT, dit BINUCHE (Chanteur et musicien),
• Catherine QUERE (Députée de la Charente Maritime, vice-présidente de la Commission du développement durable et de l’aménagement du territoire),
• Marie-Line REYNAUD (Députée de la Charente, membre de la Commission du développement durable et de l’aménagement du territoire ),
• Tony ROBINSON (International spokesperson, World Without Wars or Violence),
• Clément ROSSIGNOL (Vice-président de la Communauté urbaine de Bordeaux, Conseiller municipal de Bègles, Chargé de recherche CNRS, Physicien),
• Laetitia SANCHEZ (Secrétaire régionale EELV de Haute-Normandie),
• Wolfgang SCHLUPP-HAUCK (Pressehütte Mutlangen Friedens- und Begegnungsstätte, Germany),
• Monique SENÉ (Présidente du Groupement des Scientifiques pour l’Information sur l’Énergie Nucléaire (GSIEN), membre du HCTISN, cor. de l’IRSN),
• Hélène SHEMWELL (Conseillère régionale Poitou-Charentes),
• Djamila SONZOGNI (Conseillère régionale Alsace),
• Gideon SPIRO (Israeli Committee for a Middle East Free of NBC Weapons, Israel),
• Steven STARR (Senior scientist, Physicians for Social Responsibility, Clinical Laboratory Science program director, University of Missouri, USA),
• Kathleen SULLIVAN (Phd, program director, Hibakusha Stories, New York, USA),
• Takao TAKAHARA (Professor of international politics and peace research director, Institute for International Studies (Peace Depot, Yokohama, Japan) ),
• Wladimir TCHERTKOFF (Réalisateur de télévision (Suisse) ),
• Marine TONDELIER (Conseillère régionale Nord-Pas-de-Calais, Conseillère fédérale EELV),
• Aaron TOVISH (International director 2020 vision campaign, Mayors for Peace, Vienna, Austria),
• Stéphane TRIFILETTI (Porte-parole EELV Poitou-Charentes),
• Anne VALIN (Maire-adjointe, La Roche sur Yon, 85),
• Patrick VIVERET (Philosophe),
• Dominique VOYNET (Ancienne ministre, maire de Montreuil),
• Kristina WAGNER (Maire adjoint, Barre des Cévennes),
• Klaus WALDECK (Secrétaire APNE 79),
• Alyn WARE (Consultant, International Association of Lawyers Against Nuclear Arms),
• Dave WEBB (Chair, UK Campaign for Nuclear Disarmament)
• Tim WRIGHT (ICAN Campaign director, International Campaign to Abolish Nuclear Weapons)


ICAN-France réunit :

Abolition 2000 - France ; Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire - ACDN ; Américains contre la guerre - AAW ; Appel des Cent pour la Paix ; Armes nucléaires STOP ; Artistes pour la Paix ; Association des Libres Penseurs de France - ADLPF ; Association Française des Communes Départements Régions pour la Paix - AFCDRP ; Association France Palestine Solidarité - AFPS ; Association des Médecins Français pour la Prévention de la Guerre Nucléaire - AMFPGN ; Association Nationale des Cheminots Anciens Combattants, Résistants, Prisonniers et Victimes de Guerre - ANCAC ; Association Républicaine des Anciens Combattants - ARAC ; Association pour la Taxation des Transactions financières pour l’Aide aux Citoyens - ATTAC ; Association des Travailleurs Maghrébins en France - ATMF ; Centre Quakers International ; Collectif des Objectrices et objecteurs du Tarn - COT 81 ; Collectif Non au Missile 51 ; Comité des Iraniens contre la Guerre - CICG ; Comité National pour l’Indépendance et le Développement - CNID ; Confédération Générale du Travail - CGT ; Confédération paysanne ; Droit Solidarité - Association internationale des juristes démocrates - AIJD ; Enjeu - Pionniers de France ; Enseignants pour la Paix - EPP ; Fédération Espérantiste du Travail - FET ; Fédération Nationale des Travailleurs de l’Etat - FNTE-CGT ; Fédération Syndicale Unitaire - FSU ; Femmes Solidaires ; Fondation Copernic ; Forum Plutonium ; Greenpeace France ; Institut de Documentation et de Recherche sur la Paix - IDRP ; Institut Hiroshima-Nagasaki ; Le Mouvement de la Paix ; Les Alternatifs ; Les Verts ; Ligue des Droits de l’Homme - LDH ; Ligue Internationale de Femmes pour la Paix et la Liberté - LIFPL ; Maison de vigilance ; Mouvement International de la Réconciliation - MIR ; Mouvement National de Lutte pour l’Environnement - MNLE ; Mouvement de l’Objection de Conscience - MOC ; Mouvement pour une Alternative Non-violente - MAN ; Mouvement pour le Désarmement, la Paix et la Liberté ; Mouvement Jeunes Communistes de France - MJCF ; Mouvement politique d’Education populaire - M’PEP ; Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples - MRAP ; Négajoule ; Observatoire des armements ; Parti communiste Français - PCF ; Parti communiste des ouvriers de France - PCOF ; Pax Christi ; Réseau féministe « Ruptures » ; Réseau franciscain Gubbio ; Réseau Sortir du Nucléaire ; Ritimo ; Syndicat National des Chercheurs Scientifiques - SNCS-FSU ; Syndicat National de l’Enseignement Secondaire - SNES-FSU ; Syndicat National des Travailleurs de la Recherche Scientifique - SNTRS-CGT ; Syndicat National de l’Enseignement Supérieur et de la recherche - SNESup-FSU ; Union Bretonne des Syndicats de l’Action Culturelle - USBAC-CGT ; Union nationale Peuple et Culture ; Union pacifiste.



L'argent est le nerf de la paix ! ACDN vous remercie de lui faire un DON

Autres versions
print Version à imprimer
pdfVersion PDF


Partager via les réseaux sociaux

Dans la même rubrique

Le rassemblement de Biscarrosse : un succès pour l’avenir
Le bon, la brute et les 7 mercenaires
60 parlementaires français appellent à abolir les armes nucléaires et proposent un référendum
Si tu veux la paix, ne prépare pas la guerre
Nucléaire et démocratie. Référendums, bulletins de vote et manifestations.
Vers une enquête de l’ONU sur l’Uranium Appauvri à Gaza
Bure à la veille du 16 juin 2018
APOCALYPSE NUCLEAIRE : MINUIT MOINS CINQ
Pourquoi Nicolas Sarkozy demande à l’Allemagne de ne pas renoncer au nucléaire, "énergie du futur"
Plus que jamais, sortir du nucléaire

visites :  900936

Accueil | Contact | Plan du site | Admin |

Site réalisé avec SPIP
design et fonction Easter-Eggs