ACDN - Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire
logo ACDN banniere ACDNVisiter ACDN
Accueil-Home ACDN Contact ACDN Consulter le plan du site - SiteMap Other Version
vous etes ici Accueil > Actualités > Les lettres d’ACDN > Vancouver, capitale de la Paix
Qui sommes-nous ?

Comment nous aider
Diffuser l’information
Faire un don

Actualités
Les lettres d’ACDN
Communiqués
Autres sources
Articles d’actualité
Elections 2017

Actions
2e RID-NBC
3e RID-NBC (9-11 mai 2008)
Campagne "Ultime Atome !"
Grève de la faim pour un référendum
Pour un Monde Vivable

Dossiers
Big Brother

Pétitions

Correspondance
France
International

Médias

Albums

Varia
Liens
Quiz

Elections
Elections 2007
Elections 2012

Vidéos

Carte postale
Vancouver, capitale de la Paix


Publié le 23 février 2010

Vancouver n’est pas seulement la ville qui accueille les Jeux Olympiques d’hiver 2010, ni son agglomération la capitale économique de la Colombie Britannique, sur la côte Ouest du Canada. Elle a aussi accueilli en juin 2006 le Forum mondial pour la Paix.

Souvenirs, souvenirs.


Vancouver, juin 2006. Superbe ville située sur le delta de la rivière Fraser, entre mer et montagne (début juillet, il restait de la neige sur les sommets environnants), Vancouver compte plus de 550 000 habitants, et son agglomération (une vingtaine de municipalités), plus de 2 millions d’habitants. Le centre ville ("downtown") est composé de gratte-ciel se dressant sur une presqu’île desservie par trois ponts. Les quartiers périphériques, composés de petits immeubles et de maisons individuelles plus ou moins cossues, généralement entourées de verdure, s’étalent au nord, au sud, à l’est - à l’ouest, c’est l’eau du Pacifique où batifolent les phoques et les baleines. Si une ville au monde peut donner l’impression d’être bâtie en pleine nature, c’est Vancouver. Des ours grizzli fréquentent même les montagnes qui surplombent la ville.

C’est aussi un port important, une ville dynamique, cosmopolite, avec une population comprenant 30 % d’immigrés, la plupart naturalisés canadiens (et le Canada admet la double nationalité). Les deux-tiers sont asiatiques : indiens, philippins, mais surtout chinois (exilés notamment de Hong Kong peu avant son intégration à la Chine communiste). Les autres sont d’origines diverses : latino-américains, italiens, iraniens... voire français. Ils vivent en bonne intelligence et sont bien intégrés (tout le monde parle anglais). Grâce à l’essor économique, les phénomènes de délinquance sont restreints. Tous les "éléments rapportés" à qui l’on pose la question se disent heureux de vivre à Vancouver.

Du 23 au 28 juin 2006, près de 5000 participants venus du monde entier ont tenu le Forum mondial pour la paix (World Peace Forum), le premier du genre. L’Université de Colombie Britannique (UBC) accueillait ses travaux, sur un campus en forme d’immense parc naturel, où l’érable côtoie le red cedar. On y trouve également le Musée d’anthropologie, où se dressent les impressionnants mâts-totems des indiens Haidas (plus connus sous le nom de Cheyennes, nom pris par certaines de leurs tribus ayant émigré aux Etats-Unis en 1840, à la suite d’éruptions volcaniques).

L’idée du Forum mondial pour la paix avait germé trois ans plus tôt dans cette ville membre du réseau des "Villes pour la Paix". Sa préparation, poursuivie par une équipe déterminée, s’est heurtée à des difficultés financières lorsqu’une nouvelle majorité municipale a supprimé la subvention de la ville, avant de la rétablir sous l’effet de milliers de protestations. Jeff Keighton, l’un des principaux responsables de l’équipe, qui comprenait de nombreux volontaires, estime le budget global du Forum à 1,3 million de dollars canadiens (plus de 900 000 Euros de 2006), fournis pour l’essentiel par les contributions des participants (frais d’inscription et dons).

Avec près de 5000 participants et de nombreux échanges, un indéniable succès a couronné cet effort collectif, et il a été souhaité de renouveler en 2008 cette expérience - dans une autre ville et un autre pays.

...Hélas, quatre ans plus tard, personne n’a repris le flambeau. Avis aux amateurs !

JMM


L'argent est le nerf de la paix ! ACDN vous remercie de lui faire un DON

Autres versions
print Version à imprimer
pdfVersion PDF


Partager via les réseaux sociaux

Dans la même rubrique

La conférence sur le Traité de non-prolifération se termine sans accord.
Le maire d’Hiroshima à Bruxelles
L’ONU doit proclamer le droit des peuples à la survie
Vous avez dit ’Step’ ?
Quelles mesures de protection contre les menaces nucléaires ?
6 avril 2007 : Comment le pire a peut-être été évité
La paix passe par le désarmement
La loi dite "de transition énergétique" devant la Commission Mixte Paritaire Assemblée Nationale-Sénat
Honneur et liberté pour les inculpés de Greenpeace !
Aux associations françaises membres du Collectif "Non au missile M51"

navigation motscles

CANADA
Paix
New York, capitale du désarmement nucléaire ?
Nos vœux pour 2009
Sir Joseph Rotblat (1908-2005) : un héritage de paix
QUI MENT ? QUI DESINFORME ? QUI OPPRIME ?
IRAN : les Rencontres Internationales de Saintes, dernière chance pour la paix et le désarmement nucléaire ?
La mission Hiroshima pour la paix à Saintes
2e Rencontres Internationales pour le Désarmement Nucléaire, Biologique et Chimique
Si tu veux la paix, ne prépare pas la guerre
Journée Internationale pour la Paix
DECLARATION DE PAIX du 6 août 2005
Vancouver

visites :  885605

Accueil | Contact | Plan du site | Admin |

Site réalisé avec SPIP
design et fonction Easter-Eggs