ACDN - Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire
logo ACDN banniere ACDNVisiter ACDN
Accueil-Home ACDN Contact ACDN Consulter le plan du site - SiteMap Other Version
vous etes ici Accueil > Actions > 2e RID-NBC > 2e Rencontres Internationales pour le Désarmement Nucléaire, Biologique et Chimique
Qui sommes-nous ?

Comment nous aider
Diffuser l’information
Faire un don

Actualités
Les lettres d’ACDN
Communiqués
Autres sources
Articles d’actualité
Elections 2017

Actions
2e RID-NBC
3e RID-NBC (9-11 mai 2008)
Campagne "Ultime Atome !"
Grève de la faim pour un référendum
Pour un Monde Vivable

Dossiers
Big Brother

Pétitions

Correspondance
France
International

Médias

Albums

Varia
Liens
Quiz

Elections
Elections 2007
Elections 2012

Au coeur de l’actualité
2e Rencontres Internationales pour le Désarmement Nucléaire, Biologique et Chimique
Saintes - 6, 7, 8 mai 2006


Publié le 1er mai 2006

Pourquoi ces Rencontres ?

Elles se justifient plus que jamais au moment où le très inquiétant « dossier du nucléaire iranien » menace, s’il ne trouve pas d’issue diplomatique, d’entraîner une nouvelle conflagration dans un Moyen-Orient déjà à feu et à sang. L’emploi d’armes nucléaires fait lui-même partie des « options » ouvertement envisagées par les stratèges américains.

Un danger grandissant

Malgré la fin de la « guerre froide », l’humanité vit en permanence sous la menace de quelque 30 000 armes nucléaires, la plupart 10 fois plus puissantes que les deux bombes qui en août 1945 ont rasé Hiroshima et Nagasaki en quelques secondes. Des milliers d’entre elles sont placées en « alerte rouge », prêtes à partir vers leurs cibles. Elles peuvent à tout moment, par volonté ou par accident, provoquer une immense catastrophe et rendre la planète invivable.

Depuis 1945, ces armes n’ont cessé de proliférer. Les Etats-Unis étaient alors le seul pays à en disposer. Maintenant on en compte au moins 9, apparus dans l’ordre suivant : USA, Russie, Grande-Bretagne, France, Chine, Israël, Inde, Pakistan, Corée du Nord. Une quarantaine d’autres pays en sont capables. Les Etats nucléaires « officiels » (les cinq premiers), par ailleurs membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU, ont cherché à fermer la porte derrière eux, mais en vain. Le Traité de Non-Prolifération nucléaire (TNP) était destiné à cela. Il a échoué.

La faillite du TNP

Conçu et signé en 1968 par les Etats-Unis, l’URSS et le Royaume-Uni, le TNP est entré en vigueur en 1970, et la quasi-totalité des Etats - à 3 exceptions près, Israël, Inde, Pakistan- l’ont rejoint par la suite (la France seulement en 1992). C’est le traité le plus universel qui soit, mais il va à vau l’eau. Les Etats non dotés d’armes nucléaires (ENDAN), en échange de leur renonciation à en produire, se voyaient promettre deux choses : l’accès aux technologies nucléaires avec le droit de les développer « à des fins pacifiques » ; et l’élimination de leurs propres arsenaux par les « Etats dotés » (EDAN). Hélas, ces derniers n’ont jamais tenu leur promesse. Ils ne se sont pas réunis une seule fois pour commencer à en négocier la réalisation. Ils disent ce qu’il ne faut pas faire, mais ils ne font pas ce qu’ils disent. Par ailleurs, les technologies « civiles » promues par le TNP et l’AIEA ont donné et continuent de donner à divers pays les moyens de développer l’arme nucléaire - comme la Corée du Nord qui s’est retirée du TNP en 2002, juste au moment de l’acquérir. Motif « moral » + moyens techniques + volonté politique = prolifération.

La guerre comme « solution »

En 1991, la guerre du Golfe permit d’anéantir le programme d’armes nucléaires de l’Irak. Au printemps 2002, l’Inde et le Pakistan faillirent se livrer une guerre atomique. En 2003, les Etats-Unis ont envahi l’Irak en prétextant ses « armes de destruction massive » - en fait déjà détruites. Avec cet argument, ils se disent prêts à livrer d’autres « guerres préventives » -par exemple contre l’Iran-, à employer eux-mêmes en premier des armes nucléaires, y compris contre un Etat qui n’en possèderait pas (ou serait présumé tel...). Autant de « concepts » désormais adoptés par Jacques Chirac, proclamés dans son discours du 19 janvier 2006, et admis par « l’Europe ». Les USA utilisent déjà depuis 1991 des armes à Uranium Appauvri, véritable crime contre l’humanité perpétré en silence. Ils veulent militariser et nucléariser l’espace. La Russie, la Chine leur emboîtent le pas. La France modernise son arsenal. Etc. Quant au terrorisme, impossible à dissuader par ces armes, il risque de devenir atomique (nucléaire ou radiologique), soit en se les procurant au marché noir, soit en attaquant des centrales et autres INB, ou des transports de matériaux fissiles.

Seule alternative : sortir du nucléaire militaire et civil

Analyser la situation un an après l’échec de la 7e Conférence de révision du TNP et en pleine « crise iranienne » (et irakienne), dégager une alternative et des moyens d’agir pour éliminer toutes les armes de destruction massive, ouvrir la voie à un monde pacifié, dénucléarisé, équitable... et durable, telle est la tâche la plus urgente. Les 2e RID-NBC s’y consacreront. Vous vous sentez concerné(e) ? Venez-y, ou bien soutenez-les !

Ces Rencontres placées sous le haut patronage de Mikhaïl Gorbatchev, Michel Rocard, Ségolène Royal, ont reçu le soutien des maires d’Hiroshima et de Nagasaki, de la ville de Saintes, de la Région Poitou-Charentes, du réseau mondial « Abolition 2000 » et du Réseau « Sortir du nucléaire ». Elles entendront (en français et en anglais, avec traduction) des représentants d’ONG internationales comme Greenpeace, Green Cross, Pugwash, d’ONG nationales de plusieurs continents, et des victimes de l’atome. Présent ou retenu en Israël, Mordechai Vanunu en sera l’hôte d’honneur.

Il est encore possible de s’inscrire aux 2e RID-NBC (dans la limite des places disponibles), ou/et de les soutenir financièrement (chèques à l’ordre de : « ACDN ») en contactant :

Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire (ACDN)

31 Rue du Cormier - 17100 - Saintes

- Renseignements complémentaires : 06 73 50 76 61 (11h-12h et 17h-18h)
- réservations et billets pour le Concert du 5 mai : Office de Tourisme de Saintes, 05 46 74 23 82
- E-Mail : contact@acdn.net
- http://www.acdn.net


2e RENCONTRES INTERNATIONALES pour le DÉSARMEMENT NUCLÉAIRE
BIOLOGIQUE ET CHIMIQUE

(SAINTES, 6, 7, 8 mai 2006)

Ces rencontres ouvertes à tout public ont lieu dans le complexe des Salles Saintonge, 11 Rue Fernand Chapsal.
L’inscription préalable permet de participer à tous les travaux et assure la priorité aux séances publiques.

PROGRAMME (sous réserves)

Du 28 AVRIL au 5 MAI

Salle Saintonge n° 5, de 9h à 12h et de 14h à 17h :

- Exposition : "Deux mondes possibles : Les enfants ont choisi. Et vous ?"

Exposition ouverte au public et aux scolaires.

JEUDI 4 MAI

- 20h 30, Cinéma Gallia

Projection du film "La Bombe" de Peter Watkins,

suivie d’un débat avec Patrick Watkins, fils du réalisateur

VENDREDI 5 MAI

- 14h-18h, Accueil Auditorium : Inscriptions aux Rencontres

- 18h : Sur la Charente, face à l’Arc de Germanicus : Accueil du prao à voiles "Energies équitables" après sa traversée de l’Atlantique depuis la Martinique (sous toutes réserves ; confirmation dans les journaux)

- 20h 30, Théâtre Geoffroy Martel

CONCERT POUR LA PAIX

Avec le groupe MIYABI (musique traditionnelle du Japon)

Et Gabriela BARRENECHEA, chanteuse franco-chilienne

Billets : Office de tourisme 05 46 74 23 82
Et sur place le 5 mai à partir de 20h.

SAMEDI 6 MAI

- 8h Accueil et inscription autour d’un "café solidaire"

- 9h précises Ouverture des Rencontres
Allocution de bienvenue, présentation des ateliers et des intervenants.

- 9h 30 Ateliers A : "Où en est la planète ?"

- 11h 30 Auditorium Saintonge : Inauguration officielle en présence des personnalités. Allumage de la Flamme du Désarmement Nucléaire avec la participation de la chorale "Chanter ensemble"

- 14h 30 Ateliers B : "Quelles solutions pour une terre vivante ?"

- 17h Auditorium Saintonge :

Débat : "Nucléaire civil, nucléaire militaire : le dossier iranien".

Avec M. Seyed Ali MOUJANI, ambassadeur par intérim de la République Islamique d’Iran en France.

- 20h 30 Auditorium Saintonge.

Table Ronde : "Les effets des armes nucléaires, biologiques et chimiques"

Agent Orange, essais nucléaires, guerre du Golfe, armes biologiques, armes à Uranium Appauvri : exposés et témoignages de victimes.

Avec André Bouny (D.E.F.I.-Vietnam), Jean-Henri Bouffard (vétérans des essais), Alain Acariès (guerre du Golfe), Peter Nicholls (armes biologiques).

Et M. N’Guyen Viet Ha, Premier secrétaire de l’ambassade du Vietnam en France.

DIMANCHE 7 MAI :

- 10h Ateliers C : "Remplacer la peur par la paix et la coopération"

- 14h 30 Auditorium Saintonge :

Projection des films de Wladimir Tchertkoff "Le sacrifice" (24’) et "Polémiques nucléaires" (50’)

suivie d’un débat sur Tchernobyl avec Wladimir Tchertkoff, réalisateur et écrivain.

- 17 h Auditorium Saintonge :

Débat : "Le Moyen-Orient entre guerre et paix".

Introduit par Nadège Edwards (UJFP). Avec une interview de Mordechai Vanunu.

20h 30 Auditorium Saintonge :

Table Ronde : "La responsabilité des scientifiques, des politiques et des citoyens".

Avec Dr Shriram Ram Verma (Inde), Prof. Ivo Slaus (Croatie), Alexander Likhotal (Russie), représentant personnel de Mikhaïl Gorbatchev, retenu aux USA, Susy Snyder (USA), Michèle Rivasi et Jean-Marie Matagne (France)

LUNDI 8 MAI

- 9h Séance de dédicaces, avec Jean-Henry Bouffard, Jean-Marie Matagne, Jean-Pierre Morichaud, Alain Paillou, Xavier Renou, Henri Texier, Wladimir Tchertkoff...

- 9h 30 Ateliers D : "Nos moyens d’action en tant que citoyens"

- 11h 30 Square André Maudet (Mairie) :

Cérémonie publique : plantation de l’"arbre d’Hiroshima"

- 14h Auditorium Saintonge : séance plénière. Synthèse des travaux et décisions d’action

- 16h 30 Clôture des Rencontres

- 17h Conférence de presse

RENSEIGNEMENTS, INSCRIPTIONS : 06 73 50 76 61

Rencontres ouvertes au public, avec priorité aux personnes inscrites.

ACDN
31 Rue du Cormier
17100 - Saintes (FRANCE)

contact@acdn.net


SAINTES, du 6 au 8 mai : Rencontres explosives

Article "de Sud Ouest" - Press article in "Sud Ouest" - Mardi 2 mai 2006

SAINTES : Du 6 au 8 mai, une délégation iranienne participera aux Rencontres
pour le désarmement nucléaire

Rencontres explosives

Catherine Moreau et Jean-Marie Matagne, secrétaire et président de l’ACDN,
espèrent que ces rencontres participeront à freiner la prolifération du
nucléaire
PHOTO B. D.

Les images du vingtième anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl ont
récemment rappelé les risques que pouvait représenter le nucléaire. Le dossier
iranien, lui, capte aujourd’hui l’attention du monde entier, qui retient son
souffle après les déclarations du président Mahmoud Ahmadinejad.

Organisées par l’Action des citoyens pour le désarmement nucléaire (ACDN), les
Rencontres internationales pour le désarmement nucléaire, biologique et chimique
à Saintes du 6 au 8 mai tombent à pic.

Aujourd’hui, quelque 30 000 armes nucléaires existent, la plupart beaucoup plus
puissantes que les deux bombes larguées sur Hiroshima et Nagasaki. Depuis 1945,
leur nombre et leur puissance n’ont cessé d’augmenter, les états bafouant le
traité de non prolifération nucléaire pourtant entré en vigueur dès 1970. Neuf
pays maîtrisent actuellement la bombe atomique et la liste pourrait rapidement
s’allonger.

Alternative. « La situation actuelle ne nous pousse bien sûr pas à l’optimisme.
Mais discuter de ces problèmes, c’est déjà un premier pas », souligne Jean-Marie
Matagne, président de l’ACDN. Militant anti-nucléaire depuis vingt ans, il
souhaite que ces rencontres puissent offrir aux citoyens une solution
alternative et des moyens d’agir pour éliminer peu à peu les armes de
destruction massive. Pendant ces trois jours, débats, tables rondes et ateliers
vont se succéder pour sensibiliser et oeuvrer à un monde libéré de la menace
nucléaire.

Délégation iranienne. Un débat, intitulé « Nucléaire civil, nucléaire militaire
 : le dossier iranien », retiendra particulièrement l’attention et pourrait être
quelque peu houleux. L’ambassadeur par intérim de la République islamique d’Iran
en France a en effet confirmé sa venue pour défendre la position de son pays
dans la crise actuelle. Il sera confronté aux positions occidentales sur le
sujet, par l’intermédiaire d’un représentant de la France auprès de la
Conférence sur le désarmement.

Le premier secrétaire de l’ambassade du Vietnam sera, lui aussi, présent pour
participer à une table ronde sur les effets des armes nucléaires, biologiques et
chimiques. Il parlera notamment des ravages de l’« agent orange », utilisé par
les Américains durant la guerre du Vietnam.

De nombreux scientifiques, politiques et représentants d’organisations non
gouvernementales internationales sont également attendus tout au long de ces
trois jours pour tenter d’enrayer la prolifération nucléaire. La question du
nucléaire civil sera également abordée, avec notamment le traitement des déchets
radioactifs. Mordechaï Vanunu, l’homme qui avait trahi le secret de la bombe
israélienne, sera l’hôte d’honneur de ces rencontres, bien que retenu en Israël
par les autorités de l’état hébreu.

Le programme des rencontres
.......

Jeudi 4 mai.

20 h 30 : projection du film « La Bombe », de Peter Watkins au cinéma le Gallia.
Débat avec Patrick Watkins, fils du réalisateur.

Vendredi 5 mai. De 14 h à 18 h : inscriptions à l’auditorium Saintonge. 20 h 30
 : concert pour la paix, au théâtre Geoffroy-Martel, avec le groupe Miyabi et la
chanteuse Gabriela Barrenechea. Plein tarif : 12 euros, tarif réduit : 6 euros.
Réservations auprès de l’Office de tourisme au 05.46.74.23.82.

Samedi 6 mai, salle Saintonge.

8 h : inscriptions autour d’un café solidaire. 9 h : ouverture des rencontres,
présentation des ateliers et des intervenants. 9 h 30 : atelier « Où en est la
planète ? ». 11 h 30 : inauguration officielle, allumage de la flamme du
désarmement nucléaire. 14 h 30 : atelier « Quelles solutions pour une terre
vivante ? ». 17 h : débat « Nucléaire civil, nucléaire militaire : le dossier
iranien », en présence de l’ambassadeur par intérim de la République islamique
d’Iran en France. 20 h 30 : table ronde sur « les effets des armes nucléaires,
biologiques et chimiques », en présence du premier secrétaire de l’ambassade du
Vietnam en France.

Dimanche 7 mai, salle Saintonge.

10 h : atelier « Remplacer la peur par la paix et la coopération ». 14 h 30 :
projection des films de Wladimir Tchertkoff, « Le sacrifice » et « Polémiques
nucléaires », suivie d’un débat sur Tchernobyl, en présence du réalisateur. 17 h
 : débat « le Moyen-Orient entre guerre et paix ». 20 h 30 : table ronde sur « la
responsabilité des scientifiques, des politiques et des citoyens ».

Lundi 8 mai, salle Saintonge.

9 h : séance de dédicaces. 9 h 30 : atelier « Nos moyens d’action en tant que
citoyens ». 11 h 30 : plantation de « l’arbre d’Hiroshima », square
André-Maudet. 14 h : synthèse des travaux et décisions d’action. 16 h 30 :
clôture des rencontres.

Pratique.

Renseignements et inscriptions au 06.73.50.76.61. Ouvert à tout public, avec
priorité donnée aux personnes inscrites. Entrée gratuite, seuls les ateliers
sont payants.

Téléchargez et imprimez le dépliant français des 2ème RID-NBC ( 2 pages )

Téléchargez et imprimez le dépliant bilingue des 2ème RID-NBC ( 2 pages )

L'argent est le nerf de la paix ! ACDN vous remercie de lui faire un DON

Autres versions
print Version à imprimer
pdfVersion PDF
English


Partager via les réseaux sociaux

navigation motscles

Agent Orange
Agent Orange Vietnam : bienvenue Angela la rebelle !
Agent Orange Vietnam
30 ans après, l’Agent Orange continue à faire des victimes au Vietnam
Désarmement nucléaire
La campagne pour un référendum sur le désarmement nucléaire est lancée
Cinq questions à Alain Juppé, « droit dans ses bottes » à la Défense
Question au maire de Paris, Bertrand Delanoë : que doit faire la France ?
Deux messages de Stéphane Hessel : Sortons du nucléaire militaire et civil !
L’Action des citoyens rendra-t-elle les armes ?
Lettre d’ACDN au Président Obama
LETTRE OUVERTE aux candidates et candidats à la présidence de la République et au PC Jupiter
DECLARATION de l’Assemblée Générale du Réseau « Sortir du nucléaire »,
A l’ONU, la France doit s’engager pour l’abolition des armes nucléaires
Le mauvais gag de la Force de frappe française
Doctrine nucléaire
En finir avec la terreur nucléaire
Folie nucléaire
La Grande-Bretagne pourrait peut-être se passer de dissuasion nucléaire
Aux Fous !!
Halte à la guerre nucléaire !
Energies alternatives
La solution existe : il suffit de la saisir !
L’Assemblée Mondiale pour l’Energie Renouvelable de 2005 lance un appel en faveur du droit humain à l’énergie renouvelable
La Martinique à portée de voile
Europe
Les deux tiers des Européens veulent une Europe sans armes nucléaires
Le bouclier anti-missiles des Etats-Unis en Europe est un acte de guerre
Le nucléaire est marginal et déclinant
FRANCE
La France prend une part active à la course aux armements
NON au nucléaire civil et militaire !
L’Iran réaffirme qu’il n’a pas l’intention de se procurer l’arme nucléaire
Si tu veux la paix, ne prépare pas la guerre
Depuis New York, des dizaines de responsables d’ONG internationales appellent Nicolas Sarkozy à consulter le peuple français
L’industrie nucléaire explose de joie
Le Téléthon ne doit pas faire illusion
Jean-Marie Lustiger, l’Eglise de France et la bombe atomique
Le désastre de la Base Avancée Falcon
Un rôle secondaire pour les Etats-Unis dans l’avenir nucléaire de l’Inde
Nucléaire civil et militaire
LA CRISE NE S’ARRANGE PAS
1er épisode : le Nuage de Tchernobyl en France
ADRESSE AU 2e FESTIVAL ANTINUCLEAIRE DE RHODES
Faut-il abandonner le TNP et démanteler l’AIEA ?
Nucléaire : Désarmer pour vivre
L’Elysée projetterait de vendre à l’Algérie des centrales nucléaires
Le rêve méditerranéen de Nicolas Sarkozy : un cauchemar nucléaire
L’énergie nucléaire et la démocratie
Le quadruple jeu de la politique nucléaire française
Paix
IRAN : les Rencontres Internationales de Saintes, dernière chance pour la paix et le désarmement nucléaire ?
DECLARATION DE PAIX du 6 août 2005
New York, capitale du désarmement nucléaire ?
QUI MENT ? QUI DESINFORME ? QUI OPPRIME ?
La Terre est belle. Préservons-la !
Journée Internationale pour la Paix
Vancouver, capitale de la Paix
Important train de mesures en faveur de la paix
La mission Hiroshima pour la paix à Saintes
Sir Joseph Rotblat (1908-2005) : un héritage de paix

visites :  839789

Accueil | Contact | Plan du site | Admin |

Site réalisé avec SPIP
design et fonction Easter-Eggs