ACDN - Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire
logo ACDN banniere ACDNVisiter ACDN
Accueil-Home ACDN Contact ACDN Consulter le plan du site - SiteMap Other Version
vous etes ici Accueil > Actualités > Articles d’actualité > Le Japon après le séisme, le tsunami et Fukushima : témoignages
Qui sommes-nous ?

Comment nous aider
Diffuser l’information
Faire un don

Actualités
Les lettres d’ACDN
Communiqués
Autres sources
Articles d’actualité
Elections 2017

Actions
2e RID-NBC
3e RID-NBC (9-11 mai 2008)
Campagne "Ultime Atome !"
Grève de la faim pour un référendum
Pour un Monde Vivable

Dossiers
Big Brother

Pétitions

Correspondance
France
International

Médias

Albums

Varia
Liens
Quiz

Elections
Elections 2007
Elections 2012

Vidéos

Le Japon après le séisme, le tsunami et Fukushima : témoignages


Publié le 30 mars 2011

Un adhérent d’ACDN nous fait partager le témoignage de ses amis japonais, habitants de Sendaï et survivants du tsunami, qu’il a traduit pour nous du japonais.


Extraits de messages de mes amis de Sendai :

Le 16 Mars :

二人とも怪我もなく元気です、家壊れた 食料なく、ガソリンなく、毎朝の水汲み 急に発展途上国になった日本政治家私大変恥ずかしね

Tous deux sains et saufs ; maison endommagée, rien à manger, pas d’essence, on va chercher l’eau tous les matins ; à voir le Japon soudain réduit à l’état de pays en voie de développement, j’ai honte pour les hommes politiques japonais.

Le 20 mars 2011 à 20:55

On vit tous les jours dans la frayeur des répliques... la nuit on ne dort pas bien, comme il fait trop froid dans la voiture, on dort dans la maison.
Hier, le vent a changé et comme de la pluie était prévue, on s’est enfermé dans la maison.

Pour l’essence, seule la station Idemitsu est ouverte dans la ville. Mais comme tout le monde s’y rue, je n’y vais pas. Comme beaucoup de supérettes viennent de rouvrir, je vais aller voir en vélo.

Il nous reste pas mal de riz à la maison. Plus de viande, ni poisson ni lait. En légumes, un peu de choux et de pommes de terre.

Hier on s’est cuit pour manger des hijiki [petites algues noires, sargassum fusiforme]. On mange énormément d’algues marines comme du Konbu [sorte de laminaire] à cause de la radioactivité.

Comme on n’a plus d’aliments frais, on en revient à la cuisine traditionnelle japonaise à base de conserves.
Le retour du gaz est dans 2 mois ; c’est dur de ne pas pouvoir prendre de bain : on est japonais !

Le 23 Mars :

Le konbu et le hijiki renferment beaucoup d’iode. Comme le gouvernement ne nous parle absolument pas d’iode, on se fait de l’auto-médication avec des algues marines.

Absolument personne dans les media ne nous a parlé de l’envoi de sauveteurs français. On nous a parlé de Sri lankais et de Bangladeshis de Kanagawa [préfecture de Yokohama] qui sont venus servir du curry aux sinistrés.
Les tremblements de terre se poursuivent... La nuit on dort tout habillés avec la radio allumée, pour pouvoir se réfugier immédiatement.

Pas de problème pour les banques. L’électricité est revenue le 13. L’eau courante n’arrive qu’au rez-de-chaussée. Pour le gaz, il faut attendre un mois.
Pour l’essence, il n’y a qu’Idemitsu qui est ouvert. Même en faisant la queue depuis la veille au soir, on n’est pas sûr d’être servi le lendemain ! Alors que ça fait 2 semaines qu’a eu lieu le tremblement de terre !

J’ai reçu un choc hier : par l’annonce que l’eau courante à Tokyo a une pollution radioactive et est impropre aux nourrissons. Dans le Tôhoku, elle est évidemment polluée aussi, mais ça, on ne l’annonce pas ! Peu à peu, on ne pourra plus acheter de l’eau en province.

Pour protéger Tokyo, l’axe vital du pays, le gouvernement laisse tomber la province. Quand je parle de cela à mes amis, ça les fait rire d’incrédulité. Tout le monde croit à ce qu’annonce le gouvernement ! Chez TEPCO, il y a plein de gens qui sont des hauts fonctionnaires parachutés ; étant connectés au pouvoir central, ils ne disent pas la vérité. Ministres, hauts-fonctionnaires et même Udeno ne nous font peut-être pas connaître la vérité !

Le 26 mars 2011 à 23:03

À la télé, on parle des conséquences du tremblement de terre 24h sur 24, mais on ne comprend absolument pas si la situation s’améliore ou si elle se dégrade. Quand on est dans un tourbillon, on ne comprend pas la situation telle qu’elle est en dehors.

Indique-moi comment on voit la situation au Japon depuis l’étranger, s’il te plaît.



L'argent est le nerf de la paix ! ACDN vous remercie de lui faire un DON

Autres versions
print Version à imprimer
pdfVersion PDF


Partager via les réseaux sociaux

Dans la même rubrique

"On a le choix, il faut juste le vouloir"
Génocide à l’Uranium Appauvri à Gaza : le dossier
LES ARMES NUCLEAIRES EN BREF
Nucléaire : François Hollande, le triple C.
Déclaration fondatrice du Réseau MN3
Nouvelle cuvée champenoise : les premiers Rafale équipés d’ASMP-A et de TNA sont arrivés !
Cinq questions à Alain Juppé, « droit dans ses bottes » à la Défense
Agent Orange Vietnam : les juges de la Cour suprême des États-Unis d’Amérique ont fui leur responsabilité
Saintes commémore le 70e anniversaire des bombardements d’Hiroshima et de Nagasaki
Uranium appauvri : l’Europe contaminée par la guerre d’Irak ?

navigation motscles

Fukushima
Nucléaire, fin de partie : le Japon jette l’éponge !
NUCLÉAIRE : NOUS VOULONS AVOIR LE CHOIX !
La Coalition des Clowns Psychopathes
Fukushima : pire que Tchernobyl
Sortir de la folie nucléaire
Fukushima-sur-Gironde : Comment mOximiser les profits d’EDF et les risques pour la population
FUKUSHIMA : un drame et un avertissement
Fukushima-sur-Gironde
Accord PS-EELV : la soupe et les lentilles seront radioactives.
Nucléaire et démocratie. Référendums, bulletins de vote et manifestations.

visites :  881797

Accueil | Contact | Plan du site | Admin |

Site réalisé avec SPIP
design et fonction Easter-Eggs