ACDN - Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire
logo ACDN banniere ACDNVisiter ACDN
Accueil-Home ACDN Contact ACDN Consulter le plan du site - SiteMap Other Version
vous etes ici Accueil > Actualités > Autres sources > "Inéluctable" - L’accident nucléaire
Qui sommes-nous ?

Comment nous aider
Diffuser l’information
Faire un don

Actualités
Les lettres d’ACDN
Communiqués
Autres sources
Articles d’actualité
Elections 2017

Actions
2e RID-NBC
3e RID-NBC (9-11 mai 2008)
Campagne "Ultime Atome !"
Grève de la faim pour un référendum
Pour un Monde Vivable

Dossiers
Big Brother

Pétitions

Correspondance
France
International

Médias

Albums

Varia
Liens
Quiz

Elections
Elections 2007
Elections 2012

Vidéos

Pour en finir avec l’Omerta. Sur Arte :
"Inéluctable" - L’accident nucléaire
Quand la fiction rattrape la réalité


Publié le 8 novembre 2008

ARTE diffuse samedi 15 novembre 2008, à 15h 55, un film de fiction inspiré des incidents survenus ces derniers temps dans des centrales nucléaires françaises et des conclusions d’un rapport de l’IRSN, l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire.

A voir sans faute ou à enregistrer. Pas de rediffusion prévue.


Le nucléaire connaît aujourd’hui un véritable retour en grâce. En ces temps de réchauffement climatique et de crise pétrolière, on le présente comme le moyen d’assurer notre indépendance énergétique à moindre coût, tout en limitant l’impact sur l’environnement. Curieusement, la question des risques ainsi que celle du retraitement des déchets ont complètement disparu du débat public. Comme s’il était admis par tous que, pour répondre aux besoins, il n’y avait pas d’autre solution que de développer le parc nucléaire. La France en profite pour exporter son savoir-faire partout dans le monde (Chine, Inde...), négociant en échange d’importants contrats pour ses entreprises nationales. Le film réalisé par François Luciani tombe à point nommé pour rappeler quelques vérités. Notamment le fait que le nucléaire est une énergie à haut risque : les centrales françaises connaissent chaque année une vingtaine d’incidents potentiellement catastrophiques. Dans ces conditions, un incident grave est aussi imprévisible qu’inéluctable. Le film souligne aussi les conséquences dramatiques que peut avoir l’attitude des autorités publiques lorsqu’elles abandonnent le principe de précaution au profit d’une logique commerciale.

Inéluctable : Quand la réalité annonce la fiction

Le 30 septembre 2008, le Premier ministre indien Manmohan Singh et le président français Nicolas Sarkozy ont signé un accord de coopération dans le domaine du nucléaire civil. Pour la France, les retombées commerciales seraient énormes : on estime que, en contrepartie, les entreprises françaises pourraient rafler 20 milliards d’euros de contrats en Inde dans les quinze prochaines années. Oui, mais...

Cet été, la France a connu des incidents sérieux liés au nucléaire :

* 7 juillet 2008 : grave fuite d’uranium (74kg) dans un cours d’eau à proximité, à la Socatri-Areva (Bollène, Vaucluse)

* 18 juillet : découverte de contaminations des sols par une canalisation rompue depuis des années à la FBFC-Areva (Romans-sur-Isère, Drôme)

* 20 juillet : 15 salariés contaminés à celle de St-Alban (Isère)

* 23 juillet : 100 salariés contaminés à la Centrale nucléaire EDF du Tricastin (Drôme)

* 6 août : aveu de rejets illégaux de carbone 14 radioactif depuis des semaines à nouveau à la Socatri-Areva

* 21 août : aveu de contaminations des sols par une canalisation rompue elle aussi depuis des années à la Comurhex-Areva (Pierrelatte, Drôme)

* 8 septembre (ajout d’ACDN) : dans le cadre des opérations de renouvellement périodique du combustible de la centrale nucléaire EDF du site de Tricastin, deux assemblages de combustibles restent accrochés aux structures internes supérieures de la cuve. Il faudra 49 jours pour venir à bout du problème. Entre-temps, on a songé à évacuer les populations ; malgré son classement au niveau 1 de l’échelle d’alerte, "l’incident" était, en fait, extrêmement grave

"Inéluctable" : le film (France, 2008, 73mn)

Synopsis

Lors d’un test de sécurité, un grave incident se produit à la centrale nucléaire de Cateneau... Un sujet au coeur de l’actualité, abordé pour la première fois en fiction.

Une délégation indienne, dirigée par Kuldip Badhwar, se rend en France pour concrétiser l’achat de quatre réacteurs nucléaires nouvelle génération. Le représentant indien est accueilli à la centrale de Cateneau par Blandine Maurizet, chargée par le ministère de l’Industrie d’organiser la visite du site. Kuldip Badhwar exige des garanties sur la sûreté des installations et demande un test d’arrêt d’urgence du réacteur. Le ministère, sûr de sa technologie, donne son accord. Mais la manoeuvre, qui ne devait être qu’une simple opération de routine, vire au cauchemar...

Réalisation

- Réalisateur : Francois Luciani
- Acteurs : Ary Abbitan, Constance Dolle, Jean-Michel Portal, Pascal Tokatlian, Thibault de Montalembert, Vanessa Larré, Antoine Chappey (L’ingénieur), Delphine Rich (Ministre)
- Auteur : Alain Moreau
- Costumière : Véronique Bataille
- Décors : Jules Faraldo
- Maquillage : Badia Moussa
- Production : ARTE France, Exilène Films
- Producteur : Françoise Bertheau-Guillet
- Rédacteur : Arnaud Jalbert
- Son : Yves Osmu
- Malentendant Stéréo 16 / 9 HD natif

Filmographie

François LUCIANI , le réalisateur

François Luciani a réalisé, entre autres, L’Algérie des chimères, une coproduction ARTE (2001 - minisérie TV), L’adieu avec Thomas Jouannet et Mélanie Doutey (2002), L’Homme qui venait d’ailleurs avec Barbara Schultz (2004), Le Procès de Bobigny avec Sandrine Bonnaire et Anouk Grinberg (2006), et la minisérie Les Camarades (2007).

Alain MOREAU , l’auteur

Alain Moreau, documentariste, est entre autres le scénariste de : Saint Germain ou la négociation, Grand Prix de Monaco de la meilleure adaptation historique, réalisé par Gérard Corbiau, une coproduction ARTE (2003) ; Voltaire et l’Affaire Calas, Grand Prix du scénario au FIPA, réalisé par Francis Reusser (2006) et diffusé en janvier 2009 sur ARTE ; Blanche Maupas, réalisé par Patrick Jamain (2008).

Voir la vidéo sur ARTE+7

sur YouTube

Envoyer à un ami


Commentaire d’ACDN

On peut dire que la fiction rattrape la réalité, car c’est à l’occasion d’une "expérience" mal contrôlée, ordonnée par un directeur de centrale poursuivant des recherches sans autorisation, que l’explosion et la catastrophe de Tchernobyl se sont produites le 25 avril 1986.

Et c’est en France que la centrale de Braud Saint Louis, située sur la Gironde, n’est pas passée loin de "l’accident majeur" lorsque, le 27 décembre 1999, "la tempête du siècle" qui a traversé et ravagé la France souleva les eaux de la Gironde, submergeant la digue de protection de la centrale, précipitant plus de 100 000 mètres cube d’eau dans l’un des bâtiments, inondant les sous-sols, provoquant des courts-circuits, mettant hors de service plusieurs pompes de refroidissement de secours.

Quant au nucléaire militaire, les accidents, souvent mortels, ayant affecté des sous-marins nucléaires de diverses nationalités ne se comptent plus.(1) Des bombes ont été perdues par des bombardiers US. Pire que tout : les incidents graves ayant affecté le système d’alerte des missiles nucléaires sont assez nombreux pour qu’à plusieurs reprises le monde soit passé à deux doigts de la guerre nucléaire accidentelle.

On ne sait pas au juste si c’est la réalité qui rattrape la fiction ou l’inverse, mais une chose est sûre : entre le nucléaire militaire et le nucléaire civil, il n’y en a pas un pour rattraper l’autre.

Une seule solution : sortir du nucléaire civil et militaire le plus rapidement possible.

Lisez, signez et diffusez l’Appel pour une Europe sans armes ni centrales nucléaires

— -

(1) Ainsi, le lendemain de la présente insertion sur notre site, on apprend qu’un nouveau sous-marin nucléaire d’attaque russe, ayant fait sa première sortie quelques jours plus tôt du côté de Vladivostock, a subi un incendie et rentre au port avec une vingtaine de 20 morts et autant de blessés à bord.


L'argent est le nerf de la paix ! ACDN vous remercie de lui faire un DON

Autres versions
print Version à imprimer
pdfVersion PDF


Partager via les réseaux sociaux

Dans la même rubrique

Prolifération et désarmement nucléaire : la France doit entendre le discours de bon sens de l’Autriche
Impact humanitaire des armes nucléaires : la France ira-t-elle discuter à Vienne ?
Londres est prêt à oeuvrer à un désarmement nucléaire total
Les raisons de la publication du document "confidentiel défense"
Gideon Spiro écrit au Président Obama
Pour une Europe démocratique, sans armes nucléaires
Le « petit » problème nucléaire de la Grande-Bretagne
"Le lobby nucléaire est au coeur des institutions"
EDF veut-il censurer le Journal de l’énergie ?
Les cinq « Grands » pour le désarmement nucléaire

navigation motscles

Accidents
Centrale nucléaire du Tricastin : vers une évacuation des populations ?
FRANCE
Guerre nucléaire contre l’Iran
Ségolène Royal réprouve la prolifération horizontale mais approuve la prolifération verticale
LETTRE OUVERTE aux candidates et candidats à la présidence de la République et au PC Jupiter
Nucléaire iranien : Ségolène Royal a raison
L’industrie nucléaire explose de joie
NON au nucléaire civil et militaire !
Le désarmement nucléaire, une urgence absolue
La Flamme d’Hiroshima : un beau parcours en France
L’Elysée projetterait de vendre à l’Algérie des centrales nucléaires
2e Rencontres Internationales pour le Désarmement Nucléaire, Biologique et Chimique
Nucléaire civil
Canicule, nucléaire et démocratie
Deuxièmes Journées du Désarmement Nucléaire, Vénissieux, 24-26 octobre 2003
Incident sérieux sur le réacteur n°1 de la centrale de Nogent-sur-Seine
Contribution et voeux d’ACDN pour les travaux du Congrès
Conférence-Débat "Energie nucléaire, ouverture des marchés, sauvegarde de la planète : d’autres choix sont-ils possibles ?"
Deuxième épisode : "L’incident" du 22 novembre 2005 à la centrale du Blayais (Braud-Saint Louis)
Le nucléaire en chiffres , et en idées...
D’Eurodif (Georges Besse I) à Georges Besse II
1er épisode : le Nuage de Tchernobyl en France
2005 s’annonce mal... Bonne année tout de même !

visites :  881380

Accueil | Contact | Plan du site | Admin |

Site réalisé avec SPIP
design et fonction Easter-Eggs