ACDN - Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire
logo ACDN banniere ACDNVisiter ACDN
Accueil-Home ACDN Contact ACDN Consulter le plan du site - SiteMap Other Version
vous etes ici Accueil > Actualités > Autres sources > Gideon Spiro écrit au Président Obama
Qui sommes-nous ?

Comment nous aider
Diffuser l’information
Faire un don

Actualités
Les lettres d’ACDN
Communiqués
Autres sources
Articles d’actualité
Elections 2017

Actions
2e RID-NBC
3e RID-NBC (9-11 mai 2008)
Campagne "Ultime Atome !"
Grève de la faim pour un référendum
Pour un Monde Vivable

Dossiers
Big Brother

Pétitions

Correspondance
France
International

Médias

Albums

Varia
Liens
Quiz

Elections
Elections 2007
Elections 2012

Vidéos

Journaliste israélien et militant des droits de l’homme
Gideon Spiro écrit au Président Obama
"Israël est un baril de poudre bourré d’armes de destruction massive"


Publié le 9 mai 2009


- Le 19 avril 2009
- Au President Barack Obama
- La Maison Blanche

Monsieur le Président,

Je suis un journaliste israélien et un militant des droits de l’homme et je vous écris pour vous demander d’intervenir pour empêcher une conflagration nucléaire au Moyen-Orient.

Le 17 avril 2009, le prestigieux quotidien Haaretz, auquel on se réfère souvent comme au “New York Times d’Israël ”, a publié un éditorial - signé de son principal commentateur sur les questions de défense et de sécurité- appelant à une action militaire d’Israël contre le projet nucléaire iranien.

Quand un journal considéré comme libéral et modéré publie un tel article - à un moment où un gouvernement d’extrême-droite assume le pouvoir- les sirènes d’alarme devraient se déclencher.

La tâche d’empêcher l’Iran d’acquérir des armes nucléaires est une tâche importante, mais le moyen d’atteindre cet objectif ne réside pas dans une action militaire, mais bien dans un effort international pour créer un Moyen-Orient dépourvu d’armes nucléaires, biologiques et chimiques. Il est impossible d’atteindre cet objectif sans s’occuper de la principale cause de la course aux armes nucléaires : Israël.

C’est Israël qui a poussé le Moyen-Orient dans une course aux armes de destruction massive. Grâce aux actions courageuses du lanceur d’alerte nucléaire Mordechai Vanunu - qui a révélé en 1986, dans une interview au Sunday Times, ce qui se passait derrière les murs du réacteur nucléaire de Dimona - nous savons qu’Israël est armé de centaines de bombes atomiques et thermonucléaires. Si l’on ajoute qu’Israël produit aussi des armes biologiques et chimiques à l’Institut Biologique Nes Ziona, alors émerge une image effrayante : celle d’un Etat, plus petit que la plupart des circonscriptions électorales des Etats-Unis, qui est un baril de poudre bourré d’armes de destruction massive.

Sans même parler de ses énormes quantités d’armes conventionnelles.

Une attaque israélienne contre l’Iran aurait selon toute probabilité des conséquences désastreuses, pouvant entraîner la région dans un conflit nucléaire aboutissant à l’anéantissement d’Etats de la région. Dans ce scénario, Israël pourrait bien être rayé de la carte. Le ministre des Affaires étrangères qui vient d’être nommé, un colon et un va-t-en-guerre qui par le passé a menacé l’Egypte d’un bombardement du barrage d’Assouan, est devenu un acteur-clef dans toute opération d’Israël qui impliquerait la gâchette nucléaire. Par une ironie de l’histoire, Israël, qui héberge tant de survivants de l’Holocauste, est devenu le foyer de dirigeants extrémistes, prêts à déclencher le prochain holocauste - un holocauste nucléaire.

Mais les répercussions d’une attaque israélienne contre l’Iran iront bien au-delà de notre région. Il est plus que probable qu’elles auront des effets dévastateurs dans le reste du monde, y compris aux Etats-Unis auxquels ils causeront un tort massif.

Les agences de renseignement à travers le monde se concurrencent pour spéculer sur les capacités nucléaires de l’Iran. Leurs estimations varient et s’opposent parfois diamétralement. La vérité, c’est que personne ne sait ce que l’Iran cache dans ses installations, mais il peut être utile de faire un rapprochement avec le cas d’Israël.

Aujourd’hui nous savons qu’Israël a développé ses armes nucléaires en trompant le gouvernement des Etats-Unis. Vous connaissez certainement l’histoire de votre prédécesseur, le président John F. Kennedy, qui a essayé d’empêcher Israël d’acquérir des armes nucléaires. Il savait quels dangers ce programme entraînerait pour la stabilité régionale et mondiale. Mais le gouvernement d’Israël a réussi à tromper les inspecteurs américains envoyés à Dimona, et la suite -comme on dit- est devenue de l’histoire. Les Iraniens ne sont pas moins habiles qu’Israël.

La situation dans laquelle Israël conserve son monopole nucléaire ne pourra pas durer éternellement, étant donné qu’un Etat israélien nucléaire est pour les autres une incitation permanente à s’équiper eux-mêmes d’armes similaires. L’unique moyen efficace et pacifique d’en finir avec cette course elle-même destructrice aux armes de destruction massive, c’est le désarmement nucléaire de la région. Et c’est ici que vous pouvez, en tant que président des Etats-Unis, assumer un rôle de leadership historique.

Les Etats-Unis et Israël sont des alliés - selon la formule consacrée que répète chaque homme politique américain. En réalité, cette alliance est d’une nature assez spéciale : l’un des pays finance et l’autre est financé. La puissance d’Israël repose en grande partie sur l’aide militaire et économique des Etats-Unis. Sans les milliards de dollars que les Etats-Unis lui transfèrent, Israël serait incapable de financer l’Occupation, les colonies, l’armée, et, bien entendu, son arsenal nucléaire.

M. le président, vous avez été élu pour être le champion d’une ère de rapprochement entre les nations hostiles, de lutte contre la pollution mondiale , et d’élimination des armes nucléaires. Pour atteindre ces buts, il est nécessaire de serrer la bride à Israël, de le contraindre à accepter un régime de désarmement nucléaire dans notre région, et de l’obliger à ouvrir toutes ses installations nucléaires et ses sites de missiles aux inspections internationales. Idem pour l’Iran et pour les autres Etats du Moyen-Orient.

Dans une région aussi volatile que la nôtre, où Juifs et Musulmans revendiquent un lien direct avec le Tout-Puissant et prétendent même parler en Son nom, l’existence d’armes nucléaires représente une grave menace pour la paix du monde. C’est particulièrement vrai en ce qui concerne Israël et l’Iran, où bien des gens croient à Armageddon, l’Apocalypse, comme à un prélude à la rédemption, et où certains de ces extrémistes occupent des positions clefs dans le gouvernement. Il est grand temps que les dirigeants américains exigent de tous les acteurs de la région une politique de désarmement mutuel, afin de prévenir les conséquences désastreuses d’une conflagration nucléaire.

Je vous implore d’agir dans l’esprit de cette lettre avant qu’il ne soit trop tard.

Respectueusement,

Gideon Spiro

Membre fondateur du Comité Israélien pour un Moyen-Orient sans Armes Atomiques, Biologiques et Chimiques.


Gideon Spiro, journaliste
- P.O.Box 16202 Tel Aviv 61161 Israel
- Tel/Fax +972 (0) 3 5222 869

Traduction de Jean-Marie Matagne autorisée par l’auteur ⓒ ACDN, 8 mai 2008.

Reproduction autorisée sous réserve de mentionner la source et les indications données ci-dessus, d’établir un lien actif vers le site www.acdn.net, et d’en informer la rédaction.


(*) Cf. Yossi Melman, I Would Advise Netanyahu to Attack Iran (Je conseillerais à Netanyahu d’attaquer l’Iran), Haaretz (http://www.haaretz.com/hasen/spages/1078897.html)


L'argent est le nerf de la paix ! ACDN vous remercie de lui faire un DON

Autres versions
print Version à imprimer
pdfVersion PDF


Partager via les réseaux sociaux

Dans la même rubrique

Panache radioactif : COLERE ET INDIGNATION
La Grande Bretagne boycotte les pourparlers de l’ONU sur le désarmement nucléaire multilatéral
Nicolas Sarkozy contre le désarmement nucléaire
Les cinq « Grands » pour le désarmement nucléaire
L’Autriche annonce à l’Assemblée générale de l’ONU une résolution pour interdire les armes nucléaires en 2017
Les raisons de la publication du document "confidentiel défense"
L’océan cassé
C’est le moment de mettre fin à l’ère des armes nucléaires !
AREVA : L’enfant chéri de l’énergie nucléaire française en plein effondrement financier
6 Prix Nobel lancent un appel : Finissons-en avec la folie nucléaire.

navigation motscles

Barack Obama
Lettre d’ACDN au Président Obama
Pour un Moyen-Orient sans armes de destruction massive
Barack Obama s’engage pour l’abolition des armes nucléaires
Des groupes du monde entier saluent la promesse d’Obama de lever l’état d’alerte des armes nucléaires
Pour un désarmement nucléaire mondial, seule réponse à la prolifération anarchique
Désarmement nucléaire
Depuis New York, des dizaines de responsables d’ONG internationales appellent Nicolas Sarkozy à consulter le peuple français
Cinq questions à Alain Juppé, « droit dans ses bottes » à la Défense
Nos vœux pour 2009
Désarmement nucléaire : les candidats à la présidentielle prennent position
Armes nucléaires : Où va le monde ? Où va l’Europe ? Où va la France ? Où vont les socialistes ?
New York, capitale du désarmement nucléaire ?
Surenchère nucléaire : danger
Nucléaire : Désarmer pour vivre
Alain Juppé, ministre de la Défense, répond au président de l’Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire
Le Téléthon ne doit pas faire illusion
Guerre
NON au nucléaire civil et militaire !
Non à la guerre, non à l’OTAN !
La leçon irakienne : l’attaque de « Forward Base Falcon »
Mordechaï Vanunu : « C’est parce qu’Israël détient la bombe atomique qu’il peut pratiquer sans crainte l’apartheid »
Le Pentagone va-t-il attaquer des cibles militaires iraniennes ?
Des personnalités américaines appellent l’armée U.S. à refuser les ordres d’attaquer l’Iran
DECLARATION de l’Assemblée Générale du Réseau « Sortir du nucléaire »,
DECLARATION DE VIENNE
APPEL DE PARLEMENTAIRES ET DE MEMBRES DE LA SOCIETE CIVILE
Nos troupes doivent quitter l’Irak
IRAN
La paix passe par le désarmement
Lettre d’ACDN à S.E. l’ambassadeur d’Iran à Paris
Une Troisième Guerre Mondiale, sinon rien : les implications d’une attaque US contre l’Iran
Importance et contexte du rapport des services de renseignement américains relatif à l’Iran
"Israël ne baissera pas les bras."
Le Sénat américain entre en résistance
L’Iran réaffirme qu’il n’a pas l’intention de se procurer l’arme nucléaire
Guerre nucléaire contre l’Iran
Le président Sarkozy prêt à soutenir "le bombardement de l’Iran"...
Faut-il abandonner le TNP et démanteler l’AIEA ?
ISRAEL
Bilan israélien de 33 jours de guerre
Pas en leur nom, pas en notre nom
A Gaza, le génocide à l’Uranium Appauvri a commencé
Le culte de la mort
Lettre à l’ambassadeur d’Israël à Paris
Plusieurs morts dans l’attaque israélienne contre la flottille internationale partie pour Gaza
“La punition collective de Gaza par Israël est contraire au droit international et devrait cesser immédiatement »
La France nucléaire, championne de la prolifération
A Gaza : Traces d’uranium et d’autres métaux pathogènes dans les cheveux d’enfants, de femmes enceintes et de blessés
Abraham Serfaty est mort - et Mordechai Vanunu reste enfermé en Israël

visites :  1011956

Accueil | Contact | Plan du site | Admin |

Site réalisé avec SPIP
design et fonction Easter-Eggs