ACDN - Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire
logo ACDN banniere ACDNVisiter ACDN
Accueil-Home ACDN Contact ACDN Consulter le plan du site - SiteMap Other Version
vous etes ici Accueil > Actualités > Autres sources > La Flamme de l’espoir
Qui sommes-nous ?

Comment nous aider
Diffuser l’information
Faire un don

Actualités
Les lettres d’ACDN
Communiqués
Autres sources
Articles d’actualité
Elections 2017

Actions
2e RID-NBC
3e RID-NBC (9-11 mai 2008)
Campagne "Ultime Atome !"
Grève de la faim pour un référendum
Pour un Monde Vivable

Dossiers
Big Brother

Pétitions

Correspondance
France
International

Médias

Albums

Varia
Liens
Quiz

Elections
Elections 2007
Elections 2012

Vidéos

HIROSHIMA : Les militants du désarmement nucléaire se sont souvenus.
La Flamme de l’espoir
Par Dominique Pariès


Publié le 7 août 2010

BMP - 412.4 ko
Saintes, 6 août 2010.

Nadine Vacher rallume la Flamme du désarmement. Sur la droite, l’on reconnaît Jean-Marie Matagne, le président d’ACDN. PHOTO DOMINIQUE PARIES.

A 8 h 15 tapantes, en ce jeudi 6 août, Nadine Vacher, militante oléronnaise d’ACDN (Action des citoyens pour le désarmement nucléaire) a rallumé la Flamme du désarmement, au pied du monument aux morts de Saintes. Un geste symbolique, effectué soixante-cinq ans, jour pour jour, après le bombardement nucléaire d’Hiroshima au Japon par l’aviation américaine. La bombe, appelée « Little Boy » avait explosé le 6 août 1945, à 8 h 15, semant la mort (250 000 victimes).

« Plus jamais ça nulle part ! » ont voulu dire, hier matin, les militants d’ACDN autour de leur président Jean-Marie Matagne, accompagnés de quelques anciens combattants et deux élus du peuple. La cérémonie s’est déroulée en petit comité : 17 participants, dont Catherine Quéré, députée PS de la circonscription, et Christian Couillaud, adjoint (Verts) au maire.

Après l’allumage de la flamme, Georges Mounier, vice-président de l’Union locale des associations d’anciens combattants, s’exprima le premier : « même si le désarmement nucléaire n’est pas directement lié aux prérogatives des associations d’anciens combattants et victimes de guerre, il n’empêche que celles-ci restent très attentives afin que les générations futures prennent conscience des dangers. »

« La paix menacée »

Ardent avocat du désarmement nucléaire, Jean-Marie Matagne interrogea : « pouvons nous supposer que la paix va de soi ? Certainement pas. Comme la démocratie, la paix est constamment menacée. »

Une nouvelle fois, Jean-Marie Matagne relaya l’appel à signer la pétition adressée au président de la République pour lui demander « d’impliquer la France dans le processus d’abolition des armes nucléaires et de consulter les Français par référendum sur cette question majeure. »
Catherine Quéré a indiqué avoir signé cette pétition récemment. Le président d’ACDN a annoncé d’autres signatures de parlementaires socialistes, la Charentaise Marie-Line Reynaud et le Girondin Philippe Plisson.

Hier matin, la députée PS de Charente-Maritime a apporté son soutien à la démarche d’Action des citoyens pour le désarmement nucléaire : « ACDN nous rappelle régulièrement à notre devoir ; il était important d’être là par devoir de mémoire. »

Christian Couillaud avait rédigé son intervention : « il est illusoire de penser que les armes de destruction massive sont efficaces pour régler les conflits [...] Le chantage nucléaire n’a aucun effet dissuasif sur le terrorisme international [...] Le risque de l’utilisation de l’arme nucléaire par des groupuscules non contrôlés s’accroît [...] Pour nous, élus de gauche, la démocratie, la justice et la paix ne peuvent pas cohabiter avec la menace d’un anéantissement. »

À la même heure, à Hiroshima, les Japonais, dont des survivants des explosions nucléaires, et, pour la première fois, un émissaire des États-Unis se souvenaient, eux aussi, de ces pages noires de l’Histoire mondiale.


Voir aussi : Commémoration des bombardements d’Hiroshima et de Nagasaki en France et dans le monde


L'argent est le nerf de la paix ! ACDN vous remercie de lui faire un DON

Autres versions
print Version à imprimer
pdfVersion PDF


Partager via les réseaux sociaux

Dans la même rubrique

Des médecins évoquent l’usage "d’un nouveau type d’arme" à Gaza
"La VRAIE histoire de l’attentat contre le Rainbow Warrior"
Le Pentagone s’apprête à reprendre les essais d’armes chimiques et biologiques à ciel ouvert
Déclaration de Paix d’Hiroshima
Deuxième épisode : "L’incident" du 22 novembre 2005 à la centrale du Blayais (Braud-Saint Louis)
Sir Joseph Rotblat (1908-2005) : un héritage de paix
10 questions sur la crise
Une Troisième Guerre Mondiale, sinon rien : les implications d’une attaque US contre l’Iran
Pour une Europe démocratique, sans armes nucléaires
Sauver l’Institut Belrad

navigation motscles

Désarmement nucléaire
LETTRE OUVERTE aux candidates et candidats à la présidence de la République et au PC Jupiter
Aux associations françaises membres du Collectif "Non au missile M51"
L’Action des citoyens rendra-t-elle les armes ?
Le désarmement nucléaire, une urgence absolue
New York, capitale du désarmement nucléaire ?
Surenchère nucléaire : danger
IRAN : les Rencontres Internationales de Saintes, dernière chance pour la paix et le désarmement nucléaire ?
Vanunu et la question des armes nucléaires au coeur des problèmes du Moyen-Orient
DECLARATION de l’Assemblée Générale du Réseau « Sortir du nucléaire »,
Désarmement nucléaire et référendum : les positions des candidats
Hiroshima
HIROSHIMA, NAGASAKI : une histoire méconnue et des leçons plus que jamais d’actualité
Le nucléaire en chiffres , et en idées...
La Flamme d’Hiroshima : un beau parcours en France
La mission Hiroshima pour la paix à Saintes
La Mission Hiroshima à Saintes
Déclaration de paix pour le 62e anniversaire du bombardement d’Hiroshima
DECLARATION DE PAIX du 6 août 2005
La "fièvre américaine" frappe à Saintes
Saintes se mobilise contre le vandalisme
Nagasaki
Saintes

visites :  1105502

Accueil | Contact | Plan du site | Admin |

Site réalisé avec SPIP
design et fonction Easter-Eggs