ACDN - Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire
logo ACDN banniere ACDNVisiter ACDN
Accueil-Home ACDN Contact ACDN Consulter le plan du site - SiteMap Other Version
vous etes ici Accueil > Actualités > Articles d’actualité > Cinq questions à Alain Juppé, « droit dans ses bottes » à la Défense
Qui sommes-nous ?

Comment nous aider
Diffuser l’information
Faire un don

Actualités
Les lettres d’ACDN
Communiqués
Autres sources
Articles d’actualité
Elections 2017

Actions
2e RID-NBC
3e RID-NBC (9-11 mai 2008)
Campagne "Ultime Atome !"
Grève de la faim pour un référendum
Pour un Monde Vivable

Dossiers
Big Brother

Pétitions

Correspondance
France
International

Médias

Albums

Varia
Liens
Quiz

Elections
Elections 2007
Elections 2012

Vidéos

Cinq questions à Alain Juppé, « droit dans ses bottes » à la Défense


Publié le 15 novembre 2010


Alain Juppé ministre de la Défense, c’est d’abord l’occasion de rappeler le "Point de vue" paru dans Le Monde du 14 octobre 2009 : Pour un désarmement nucléaire mondial, seule réponse à la prolifération anarchique par Alain Juppé, Bernard Norlain, Alain Richard, Michel Rocard.

C’est ensuite l’occasion de poser au nouveau ministre de la Défense cinq questions :

1. Comment compte-t-il concilier cette conviction : « les cinq puissances nucléaires reconnues par le traité de 1968 (...) doivent engager un processus conduisant de manière planifiée au désarmement complet, y associer pleinement les trois puissances nucléaires de fait, écarter tout projet de développement d’arme nouvelle... »

a) avec cette tout autre conviction du président Sarkozy, qui annonçait dans ses lettres du 26 mars et du 18 avril 2007 à ACDN sur son programme de défense et martelait encore le 10 juin 2010 sur le pont du porte-avions Charles de Gaulle : « La dissuasion reste pour la France un impératif absolu. La dissuasion nucléaire est pour nous l’assurance-vie de la Nation » ?

b) avec les programmes français de développement de nouvelles armes nucléaires : 4e SNLE-NG ; missile M51 ; missile ASMP-A ; nouvelle tête nucléaire ; escadrons de Rafale nucléaires ; Laser Méga Joule voué à la recherche militaire, elle-même orientée vers la production d’une nouvelle génération d’armes thermonucléaires « de terrain » ?

2. L’Assemblée Générale de l’ONU examinera dans quelques jours une résolution exigeant la transparence sur l’emploi des armes à uranium appauvri, résolution adoptée à une écrasante majorité par sa Commission du Désarmement (1st Committee). Alain Juppé est-il d’accord pour que la France vote cette résolution qu’elle a rejetée en Commission avec 3 autres Etats seulement (Etats-Unis, Grande-Bretagne et Israël) ?

3. La France va-t-elle soutenir auprès de l’ONU la demande d’enquête impartiale sur l’utilisation d’armes radioactives dans la Bande de Gaza pendant l’opération « Plomb durci » (27 décembre 2008 - 18 janvier 2009) ? Trois ONG, dont ACDN, avaient écrit dès le 18 janvier 2008 au secrétaire général de l’ONU pour lui dire : Uranium Appauvri à Gaza : l’ONU doit enquêter. A Vienne (Autriche), au même moment, les ambassadeurs des pays arabes en faisaient autant auprès de l’AIEA. Celle-ci promettait aussitôt de conduire cette enquête, mais ne l’a jamais faite ou n’en a jamais révélé les résultats. L’enquête est devenue d’autant plus urgente que le nombre des naissances d’enfants difformes et celui des cancers ont fortement augmenté dans la bande de Gaza. Que va faire « la patrie des droits de l’homme » pour interrompre ce qui pourrait bien être un génocide caché ?

4. La France va-t-elle enfin rendre justice, sans lésiner ni barguigner, à toutes les victimes, tant civiles que militaires, de ses essais nucléaires, de la « guerre du Golfe », et de ses "interventions humanitaires" dans les Balkans et en Afghanistan ?

5. Le nouveau ministre de la Défense serait-il disposé, dans la meilleure tradition gaulliste, à soutenir l’organisation d’un référendum sur cette question :

« Voulez-vous que la France propose à toutes les nations de renoncer à sa force de frappe nucléaire et d’en démanteler les composants, dans le cadre d’un désarmement nucléaire, biologique et chimique, intégral, universel et contrôlé, et d’un véritable système de sécurité internationale ? »

Pour le savoir, l’Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire demande dès à présent à être reçue par le ministre.

Le président d’ACDN, Jean-Marie Matagne, docteur en philosophie, ex-candidat à l’élection présidentielle de 2002, tiendra sur ces questions une

Conférence de presse JEUDI 18 NOVEMBRE à 18h Maison du Peuple de POITIERS

Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire (ACDN)

- 31, Rue du Cormier - 17100 - SAINTES
- Tel : 06 73 50 76 61
- contact@acdn.net
- http://www.acdn.net


L'argent est le nerf de la paix ! ACDN vous remercie de lui faire un DON

Autres versions
print Version à imprimer
pdfVersion PDF


Partager via les réseaux sociaux

Dans la même rubrique

Etat d’urgence, "calamités publiques" et accident nucléaire : le gouvernement cible les antinucléaires
Demande d’invalidation des candidatures de MM. Hollande et Sarkozy
Adresse à la Conférence des évêques de France
France-Brésil : 5 sous-marins, dont 1 nucléaire
Criminalisation de la lutte contre Cigéo à Bure
Le Sénat américain entre en résistance
Hiroshima, Nagasaki, Albert Camus et l’ombre des champignons atomiques
Vote du Sénat des Etats-Unis : une victoire à la Pyrrhus ?
TNP : du "droit inaliénable" de tous les États à utiliser l’énergie nucléaire à des fins pacifiques
Les morts du coronavirus iront seuls au cimetière

navigation motscles

Alain Juppé
Pour un désarmement nucléaire mondial, seule réponse à la prolifération anarchique
Alain Juppé, ministre de la Défense, répond au président de l’Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire
Désarmement nucléaire
Campagne nationale "ULTIME ATOME !"
Claude Piéplu, ami et militant, nous a quittés
New York, capitale du désarmement nucléaire ?
Sortir du nucléaire civil ne suffit pas
Le monde, l’Europe, la France seront dénucléarisés, ou ils s’autodétruiront. Pensez-y vite, Monsieur le ministre.
2e Rencontres Internationales pour le Désarmement Nucléaire, Biologique et Chimique
Le quadruple jeu de la politique nucléaire française
Deux messages de Stéphane Hessel : Sortons du nucléaire militaire et civil !
Surenchère nucléaire : danger
Ségolène Royal réprouve la prolifération horizontale mais approuve la prolifération verticale
Essais nucléaires
Gaza
Génocide à l’Uranium Appauvri à Gaza : le dossier
Israël a bien utilisé dans la bande de Gaza des armes à Uranium Appauvri
La Commission Arabe des Droits Humains enquête à Gaza
Rapport Goldstone : Les droits de l’homme en Palestine
Le culte de la mort
La France nucléaire, championne de la prolifération
Les Etats arabes disent qu’Israël a utilisé à Gaza des armes contenant de l’Uranium Appauvri
Vers une enquête de l’ONU sur l’Uranium Appauvri à Gaza
A Gaza : Traces d’uranium et d’autres métaux pathogènes dans les cheveux d’enfants, de femmes enceintes et de blessés
RAPPORT Sur l’utilisation d’armes radioactives dans la Bande de Gaza pendant l’opération « Plomb durci » (27 décembre 2008 - 18 janvier 2009)

visites :  944577

Accueil | Contact | Plan du site | Admin |

Site réalisé avec SPIP
design et fonction Easter-Eggs