ACDN - Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire
logo ACDN banniere ACDNVisiter ACDN
Accueil-Home ACDN Contact ACDN Consulter le plan du site - SiteMap Other Version
vous etes ici Accueil > Actualités > Articles d’actualité > "Israël ne baissera pas les bras."
Qui sommes-nous ?

Comment nous aider
Diffuser l’information
Faire un don

Actualités
Les lettres d’ACDN
Communiqués
Autres sources
Articles d’actualité
Elections 2017

Actions
2e RID-NBC
3e RID-NBC (9-11 mai 2008)
Campagne "Ultime Atome !"
Grève de la faim pour un référendum
Pour un Monde Vivable

Dossiers
Big Brother

Pétitions

Correspondance
France
International

Médias

Albums

Varia
Liens
Quiz

Elections
Elections 2007
Elections 2012

Vidéos

"Menace iranienne" et menaces de guerre contre l’Iran :
"Israël ne baissera pas les bras."
MM. Bush et Sarkozy non plus.


Publié le 8 décembre 2007

Vous pensiez qu’on ne devait pas croire l’Iran sur parole. Mais vous aviez cru comprendre que le rapport des agences de renseignement américaines (National Intelligence Estimate) rendu public lundi dernier contredisait en bonne partie les accusations alarmistes des partisans de la manière forte. N’affirme-t-il pas que l’Iran a interrompu tout programme militaire dès 2003 et que, dans le pire des cas, il ne pourra obtenir avant 2010 assez d’Uranium de qualité militaire pour fabriquer ne serait-ce qu’une bombe ? Eh bien pas du tout ! Vous aviez tout faux !


Selon le Journal du Dimanche, International 06/12/2007 - 07:35 :

Nucléaire iranien : Bush a parlé à Sarkozy

"Selon David Martinon, Nicolas Sarkozy a reçu dans la nuit de mercredi à jeudi, l’appel de George Bush. Les deux présidents ont parlé du dossier du nucléaire iranien. "(George Bush) lui a exposé les conclusions de la National Intelligence Estimate (NIE) et les éléments nouveaux qu’elle contient, notamment sur des activités à caractère nucléaire militaire que l’Iran aurait conduites", a déclaré le porte-parole de l’Elysée. "Le président de la République a indiqué que, si cela était confirmé, les préoccupations internationales depuis 2002 sur les finalités nucléaires en Iran seraient encore renforcées", a-t-il poursuivi."

Et selon Sophie Castella pour Guysen International News, Mercredi 5 décembre 2007 à 14:27 :

Menace iranienne : Israël ne baissera pas les bras

A la suite de la publication du dernier rapport du Renseignement national américain, qui affirme que l’Iran aurait cessé de travailler à l’élaboration d’une arme atomique dès 2003, les réactions fusent, aux Etats-Unis, en Israël et dans le reste du monde. Afin de mettre en lumière la nécessité de nouvelles sanctions contre la République islamique, c’est dans une véritable campagne diplomatique qu’Israël s’est lancé, soucieux des répercussions négatives que pourraient avoir ce document sur le traitement de la question iranienne.

Mardi 4 décembre, la ministre israélienne des Affaires étrangères, Tsipi Livni, s’est entretenue avec des ambassadeurs israéliens, leur demandant instamment de continuer le combat contre le programme nucléaire iranien.

"Tous s’accordent à dire que le monde ne peut pas accepter un Iran nucléaire. Les efforts de ce pays pour obtenir des armes nucléaires ont été démontrés, et il est clair que l’Iran continue à travailler pour acquérir des technologies nucléaires", a-t-elle déclaré.

"La politique de sanctions a prouvé son efficacité, et une action coordonnée et déterminée est nécessaire pour intensifier celle-ci par tous les moyens", a ajouté cette dernière.

Car ce que craint Israël, ce sont bien les répercussions que pourraient avoir ce rapport sur certains pays, particulièrement la Chine et la Russie, qui s’opposent encore à de nouvelles sanctions contre l’Iran.
Un tel document pourrait en effet inciter ces deux pays, membres permanents au Conseil de Sécurité, à camper sur leur position.

Crainte qui semble d’ailleurs justifiée puisque, peu après la publication de ce rapport, des représentants du gouvernement chinois ont affirmé qu’ils n’avaient pas changé d’opinion sur la question iranienne et qu’il fallait chercher une solution par le dialogue.

De son côté, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a soutenu que ce nouveau document pèserait significativement sur la décision relative à la nécessité de nouvelles sanctions contre Téhéran.

Au cours d’une réunion avec le négociateur iranien sur le nucléaire, Saïd Jalili, mercredi 5 décembre, le président russe, Vladimir Poutine, a cependant émis le souhait que "tous les programmes nucléaires iraniens" soient "ouverts et transparents et se développent sous le contrôle de l’AIEA".

Le ministre iranien des Affaires étrangères Manouchehr Mottaki est attendu prochainement en Russie où il compte discuter d’une future coopération nucléaire.

Si des représentants de la Maison Blanche ont prétendu que l’Iran ne représentait plus une "menace urgente" pour les Etats-Unis, le président américain a tout de même souligné, lors d’une conférence de presse, l’existence du danger nucléaire iranien et a tenu à affirmer que le recours à la force contre la République islamique était toujours envisagé.

"Je vois ce rapport comme un signal d’alerte qui prouve qu’ils (les iraniens NDLR) avaient le programme mais qu’ils y ont mis fin", a-t-il affirmé.

Propos qui ne semblent pas rassurer le ministre israélien de la Défense, Ehoud Barak. "Les mots n’arrêteront pas les missiles, l’action oui", a-t-il déclaré mardi 4 décembre.

Cependant tous ne semblent pas désapprouver les conclusions et l’utilité de ce rapport. A Vienne, l’Agence Internationale de l’Energie Atomique a en effet affirmé que ce document corroborait les résultats publiés ces dernières années par ses inspecteurs.

"Cette nouvelle évaluation américaine devrait contribuer à désamorcer la crise actuelle", a soutenu le directeur général de l’AIEA, Mohammed ElBaradeï.

Quoi qu’il en soit, c’est avec beaucoup d’enthousiasme que le gouvernement iranien a reçu ce nouveau rapport, considéré par le président, Mahmoud Ahmadinejad, comme une "victoire pour la nation iranienne contre les pouvoirs internationaux".

Le gouvernement iranien a donc demandé à ce que le Conseil de Sécurité des Nations-Unies soit dessaisi du dossier qui "n’a plus de raison d’être".

Si ce document stipule que l’Iran a cessé de travailler à la fabrication d’une arme nucléaire en 2003, il faut cependant noter que malgré les problèmes techniques importants et la pression internationale, l’Iran pourrait, d’ici 2010 voire 2015, produire assez d’uranium enrichi pour fabriquer la bombe atomique.

Une échéance reportée, peut-être, mais pas annulée...


Ainsi, pour le président Bush "le recours à la force contre la République islamique (est) toujours envisagé", pour Nicolas Sarkozy "les préoccupations internationales depuis 2002 sur les finalités nucléaires en Iran seraient encore renforcées", et pour Ehoud Barak "les mots n’arrêteront pas les missiles, l’action oui".

MORALITE : LA "GUERRE PREVENTIVE" RESTE A L’ORDRE DU JOUR. POUR "EVITER LA 3e GUERRE MONDIALE", NOS DIRIGEANTS RESTENT PRETS A LA PROVOQUER ! SEULE UNE "MOBILISATION PREVENTIVE" DES CITOYENS DU MONDE PEUT IMPOSER UNE SOLUTION DE PAIX GLOBALE AU MOYEN-ORIENT ET UN DESARMEMEMENT NUCLEAIRE GENERAL.

SIGNEZ ET FAITES SIGNER par les élus, les personnalités et les responsables politiques que vous connaissez l’APPEL AUX EUROPEENS : EMPÊCHER LA GUERRE CONTRE L’IRAN.


Voir également :

Tuesday 4 December : The U.S. National Intelligence Estimate released Monday makes it harder to make the case for strikes against Iran

mardi 4 décembre
IRAN : Le bout du tunnel ?

vendredi 30 novembre :
IRAN : Non à la guerre ! Communiqué commun Les Verts-ACDN

Guerre nucléaire contre l’Iran
par Michel Chossudovsy, 3 janvier 2006

Une Troisième Guerre Mondiale, sinon rien : les implications d’une attaque US contre l’Iran Par Heather Wokusch, 26 février 2006


L'argent est le nerf de la paix ! ACDN vous remercie de lui faire un DON

Autres versions
print Version à imprimer
pdfVersion PDF


Partager via les réseaux sociaux

Dans la même rubrique

En direct de Vienne : 3e Conférence internationale sur l’impact des armes nucléaires
101 députés et sénateurs français proposent un référendum pour l’abolition des armes nucléaires
"On a le choix, il faut juste le vouloir"
Le pape des pauvres et de la paix ? Lettre ouverte aux cardinaux et aux évêques de France
Présidentielle : voici venu le temps des assassins
Loi de Programmation Militaire : une loi liberticide et criminelle
100 personnalités du monde entier lancent la campagne « Global Zero »
Jean-Marie Lustiger, l’Eglise de France et la bombe atomique
Abolition des armes nucléaires : Un "contrôle mutuel et international strict et efficace" est-il possible ?
Manifeste pour un Référendum sur la participation de la France à l’abolition des armes nucléaires

navigation motscles

Désarmement nucléaire
Nicolas Sarkozy contre le désarmement nucléaire
L’Action des citoyens rendra-t-elle les armes ?
2e Rencontres Internationales pour le Désarmement Nucléaire, Biologique et Chimique
Joseph ROTBLAT, un scientifique pacifiste
Armes nucléaires : Où va le monde ? Où va l’Europe ? Où va la France ? Où vont les socialistes ?
IRAN : les Rencontres Internationales de Saintes, dernière chance pour la paix et le désarmement nucléaire ?
Déclaration de Mohamed ElBaradei, Directeur général de l’AIEA*
Pour un désarmement nucléaire mondial, seule réponse à la prolifération anarchique
DECLARATION DE VIENNE
Gideon Spiro écrit au Président Obama
ETATS-UNIS
Le bouclier anti-missiles des Etats-Unis en Europe est un acte de guerre
L’Amérique poursuit sa militarisation de l’espace
Appel aux Européens : Empêchons la guerre contre l’Iran
Nos troupes doivent quitter l’Irak
Compte à rebours
Des personnalités américaines appellent l’armée U.S. à refuser les ordres d’attaquer l’Iran
Pour un Moyen-Orient sans armes de destruction massive
Importance et contexte du rapport des services de renseignement américains relatif à l’Iran
Le nucléaire en chiffres , et en idées...
L’Inde ne demandera plus le désarmement nucléaire général
Guerre
La solution existe : il suffit de la saisir !
Mordechaï Vanunu : « C’est parce qu’Israël détient la bombe atomique qu’il peut pratiquer sans crainte l’apartheid »
Non à la guerre, non à l’OTAN !
L’économie américaine à vau-l’eau
La troisième guerre mondiale de Bush
Guerre nucléaire contre l’Iran
Le culte de la mort
Bilan israélien de 33 jours de guerre
6 avril 2007 : Comment le pire a peut-être été évité
APPEL DE PARLEMENTAIRES ET DE MEMBRES DE LA SOCIETE CIVILE
IRAN
DECLARATION de l’Assemblée Générale du Réseau « Sortir du nucléaire »,
Le président Sarkozy prêt à soutenir "le bombardement de l’Iran"...
Faut-il abandonner le TNP et démanteler l’AIEA ?
Si tu veux la paix, ne prépare pas la guerre
Le Sénat américain entre en résistance
L’Iran réaffirme qu’il n’a pas l’intention de se procurer l’arme nucléaire
LA CRISE NE S’ARRANGE PAS
Nucléaire iranien : Ségolène Royal a raison
NON au nucléaire civil et militaire !
La paix passe par le désarmement
ISRAEL
Plusieurs morts dans l’attaque israélienne contre la flottille internationale partie pour Gaza
Lettre à l’ambassadeur d’Israël à Paris
Israël a bien utilisé dans la bande de Gaza des armes à Uranium Appauvri
A Gaza : Traces d’uranium et d’autres métaux pathogènes dans les cheveux d’enfants, de femmes enceintes et de blessés
Sanglante piraterie d’Etat : Israël sans foi ni loi
La France nucléaire, championne de la prolifération
Rapport Goldstone : Les droits de l’homme en Palestine
A Gaza, le génocide à l’Uranium Appauvri a commencé
RAPPORT Sur l’utilisation d’armes radioactives dans la Bande de Gaza pendant l’opération « Plomb durci » (27 décembre 2008 - 18 janvier 2009)
QUI MENT ? QUI DESINFORME ? QUI OPPRIME ?

visites :  919076

Accueil | Contact | Plan du site | Admin |

Site réalisé avec SPIP
design et fonction Easter-Eggs