ACDN - Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire
logo ACDN banniere ACDNVisiter ACDN
Accueil-Home ACDN Contact ACDN Consulter le plan du site - SiteMap Other Version
vous etes ici Accueil > Actualités > Communiqués > DECLARATION de l’Assemblée Générale du Réseau « Sortir du nucléaire »,
Qui sommes-nous ?

Comment nous aider
Diffuser l’information
Faire un don

Actualités
Les lettres d’ACDN
Communiqués
Autres sources
Articles d’actualité
Elections 2017

Actions
2e RID-NBC
3e RID-NBC (9-11 mai 2008)
Campagne "Ultime Atome !"
Grève de la faim pour un référendum
Pour un Monde Vivable

Dossiers
Big Brother

Pétitions

Correspondance
France
International

Médias

Albums

Varia
Liens
Quiz

Elections
Elections 2007
Elections 2012

Vidéos

Crise iranienne
DECLARATION de l’Assemblée Générale du Réseau « Sortir du nucléaire »,
Granville, le 5 février 2006


Publié le 5 février 2006

L’Assemblée Générale du Réseau « Sortir du nucléaire », réunie à GRANVILLE (Manche) les 4 et 5 février 2006, déclare :

Le dossier du nucléaire iranien vient d’être transmis par l’AIEA au Conseil de sécurité de l’ONU. D’ici au rapport définitif que son directeur, M. ElBaradei, doit remettre le 6 mars prochain, l’Iran est sommé de convaincre la communauté internationale que son programme dit civil n’est pas destiné à fabriquer des armes nucléaires. Sachant que l’uranium 235 qui sert de combustible aux centrales électronucléaires et le plutonium qui en sort comme sous-produit peuvent également servir de matériaux pour des bombes à fission, l’Iran pourra difficilement prouver qu’il n’a pas l’intention de suivre l’exemple d’Israël, de l’Inde, du Pakistan ou de la Corée du Nord entre autres.

En réalité, la crise actuelle résulte des contradictions du Traité de Non prolifération, qui promeut la diffusion des technologies nucléaires dans son article 4 et prohibe leurs utilisation militaire dans son article 6. Mais comme l’a reconnu M. ElBaradei dès février 2002, tous les réacteurs nucléaires (y compris ceux vendus par la France ou programmés par elle comme l’EPR) sont proliférants.

La crise résulte aussi de l’hypocrisie des Etats nucléaires parties au TNP, dont la France, qui, depuis des décennies, ne respectent pas leur engagement formel d’éliminer leurs armes nucléaires, tout en exigeant des autres Etats qu’ils renoncent à s’en procurer. Ces derniers peuvent donc dire : « ce qui est bon pour vous est aussi bon pour nous » - même si c’est catastrophique pour tout le monde.

Ainsi, après les deux guerres d’Irak destinées, la première réellement, la seconde comme prétexte, à priver Saddam Hussein de ses armes de destruction massive, le Moyen-Orient risque de connaître à cause du nucléaire une nouvelle intervention militaire qui pourrait embraser toute la région. Ces opérations ont été explorées par les stratèges américains et israéliens et envisagées pour la fin mars. L’emploi d’armes nucléaires dites miniaturisées a même été envisagé. Ce serait, 60 ans après Hiroshima et Nagasaki, rouvrir la boîte de Pandore, comme y invite le discours du président Chirac le 19 janvier à l’Ile Longue.

La seule alternative sensée à cette logique de guerre, celle qu’il faut commencer à négocier au niveau international, c’est la dénucléarisation militaire et civile de la planète, en partulier les régions explosives que sont le Moyen-Orient, l’Asie du Sud (Inde-Pakistan) et la péninsule coréenne. C’est la reconnaissance du caractère mortifère de l’énergie atomique, la sortie conjointe du nucléaire civil et militaire dans les meilleurs délais.

Le réseau « Sortir du nucléaire », cosignataire de l’Appel international pour une solution pacifique à la crise iranienne, appelle tous les citoyens français et leurs élus à agir en ce sens.


L'argent est le nerf de la paix ! ACDN vous remercie de lui faire un DON

Autres versions
print Version à imprimer
pdfVersion PDF


Partager via les réseaux sociaux

Dans la même rubrique

Grève de la faim pour Michel Bernard, André Larivière et Dominique Masset
Le rassemblement de Biscarrosse : un succès pour l’avenir
A Genève, Mikhaïl Gorbatchev lance un nouvel appel au désarmement nucléaire
Entre la bombe atomique et la lutte contre le terrorisme, il faut choisir.
Grand succès du rassemblement altermondialiste du Larzac (8-9-10 août 2003)
La dissuasion nucléaire est-elle morte ?
De New York à Bure (Champagne), la France s’enfonce dans la folie nucléaire
Démocratie nucléaire
GRAND RASSEMBLEMENT A BISCARROSSE (LANDES) du 22 au 24 SEPTEMBRE
PRIX NOBEL POUR L’ABOLITION DES ARMES NUCLEAIRES

navigation motscles

Désarmement nucléaire
La Flamme de l’espoir
Nucléaire iranien : Ségolène Royal a raison
Le monde, l’Europe, la France seront dénucléarisés, ou ils s’autodétruiront. Pensez-y vite, Monsieur le ministre.
Déclaration de paix pour le 62e anniversaire du bombardement d’Hiroshima
"Israël ne baissera pas les bras."
Les cinq « Grands » pour le désarmement nucléaire
2e Rencontres Internationales pour le Désarmement Nucléaire, Biologique et Chimique
Nicolas Sarkozy contre le désarmement nucléaire
Les deux tiers des Européens veulent une Europe sans armes nucléaires
Le désarmement nucléaire, une urgence absolue
FRANCE
APPEL DE CHERBOURG
LETTRE OUVERTE aux candidates et candidats à la présidence de la République et au PC Jupiter
La France prend une part active à la course aux armements
"La VRAIE histoire de l’attentat contre le Rainbow Warrior"
Ségolène Royal : "la dénucléarisation de la planète, une vision que je partage".
A l’ONU, la France doit s’engager pour l’abolition des armes nucléaires
La campagne pour un référendum sur le désarmement nucléaire est lancée
Depuis New York, des dizaines de responsables d’ONG internationales appellent Nicolas Sarkozy à consulter le peuple français
La Flamme d’Hiroshima : un beau parcours en France
Le Groupe des Fournisseurs Nucléaires torpille le Traité de Non Prolifération
Guerre
Importance et contexte du rapport des services de renseignement américains relatif à l’Iran
LA CRISE NE S’ARRANGE PAS
Bilan israélien de 33 jours de guerre
Mordechaï Vanunu : « C’est parce qu’Israël détient la bombe atomique qu’il peut pratiquer sans crainte l’apartheid »
Le Pentagone va-t-il attaquer des cibles militaires iraniennes ?
NON au nucléaire civil et militaire !
Compte à rebours
Non à la guerre, non à l’OTAN !
L’Iran réaffirme qu’il n’a pas l’intention de se procurer l’arme nucléaire
Si tu veux la paix, ne prépare pas la guerre
IRAN
Le président Sarkozy prêt à soutenir "le bombardement de l’Iran"...
Pour un Moyen-Orient sans armes de destruction massive
6 avril 2007 : Comment le pire a peut-être été évité
IRAN : les Rencontres Internationales de Saintes, dernière chance pour la paix et le désarmement nucléaire ?
Faut-il abandonner le TNP et démanteler l’AIEA ?
La paix passe par le désarmement
Une Troisième Guerre Mondiale, sinon rien : les implications d’une attaque US contre l’Iran
QUI MENT ? QUI DESINFORME ? QUI OPPRIME ?
Appel aux Européens : Empêchons la guerre contre l’Iran
La troisième guerre mondiale de Bush
ISRAËL
Guerre nucléaire contre l’Iran
Les nuages nucléaires s’amoncellent au-dessus de l’Asie
Vanunu et la question des armes nucléaires au coeur des problèmes du Moyen-Orient
APPEL DE PARLEMENTAIRES ET DE MEMBRES DE LA SOCIETE CIVILE
Armes nucléaires : Où va le monde ? Où va l’Europe ? Où va la France ? Où vont les socialistes ?
Mordechai Vanunu toujours en liberté restreinte
Prolifération
Le prix Nobel de la Paix attribué à Mohammed ElBaradei et à l’AIEA
Ségolène Royal réprouve la prolifération horizontale mais approuve la prolifération verticale
Selon un savant, le Brésil a failli construire une bombe atomique
Lettre d’ACDN à S.E. l’ambassadeur d’Iran à Paris
La solution existe : il suffit de la saisir !
Deuxièmes Journées du Désarmement Nucléaire, Vénissieux, 24-26 octobre 2003
Un rôle secondaire pour les Etats-Unis dans l’avenir nucléaire de l’Inde
La bombe brésilienne
La conférence sur le Traité de non-prolifération se termine sans accord.
L’Inde ne demandera plus le désarmement nucléaire général

visites :  954973

Accueil | Contact | Plan du site | Admin |

Site réalisé avec SPIP
design et fonction Easter-Eggs