ACDN - Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire
logo ACDN banniere ACDNVisiter ACDN
Accueil-Home ACDN Contact ACDN Consulter le plan du site - SiteMap Other Version
vous etes ici Accueil > Correspondance > France > Présidence de la République > La France va-t-elle soutenir la création d’un Comité spécial de l’ONU pour le désarmement et la non-prolifération nucléaires ?
Qui sommes-nous ?

Comment nous aider
Diffuser l’information
Faire un don

Actualités
Les lettres d’ACDN
Communiqués
Autres sources
Articles d’actualité
Elections 2017

Actions
2e RID-NBC
3e RID-NBC (9-11 mai 2008)
Campagne "Ultime Atome !"
Grève de la faim pour un référendum
Pour un Monde Vivable

Dossiers
Big Brother

Pétitions

Correspondance
France
International

Médias

Albums

Varia
Liens
Quiz

Elections
Elections 2007
Elections 2012

Le "Premier Comité" de l’ONU réuni à New York fait resurgir un espoir .
La France va-t-elle soutenir la création d’un Comité spécial de l’ONU pour le désarmement et la non-prolifération nucléaires ?
Lettre au président de la République, 4 octobre 2005


Publié le 4 octobre 2005

M. le président de la République

Palais de l’Elysée

Copies à :

M. le premier ministre

Hôtel Matignon

M. le ministre des Affaires Etrangères

Quai d’Orsay

Par FAX

Saintes, le 4 octobre 2005

Monsieur le Président,

Nous apprenons que le Premier Comité de l’ONU devrait être saisi jeudi 6 octobre d’une résolution émanant entre autres du Canada, du Mexique et de la Malaisie, et demandant la création, au sein de la Conférence du Désarmement de Genève, d’un comité spécial chargé de se réunir fréquemment pour avancer dans quatre domaines : désarmement nucléaire, traité de prévention de la militarisation de l’espace, traité "Cut off" d’isolement des matériaux fissiles, « garanties négatives ». La création d’un tel comité "ad hoc" permettrait de débloquer la situation à la Conférence du Désarmement de Genève et constituerait un pas considérable en direction du désarmement nucléaire. Il n’est pas admissible en effet que la règle de l’unanimité permette à un seul pays d’empêcher tout progrès en ce sens, renforçant par là même les risques de prolifération nucléaire étatique et terroriste.

Si nos informations sont exactes, cette résolution, une fois adoptée, devrait être soumise à l’Assemblée Générale de l’ONU avant la fin du mois. C’est pourquoi nous vous demandons instamment, comme à Monsieur le premier ministre et Monsieur le ministre des Affaires Etrangères, que la France apporte dès à présent son soutien à cette résolution qu’elle pourrait cosigner, puis la vote lorsqu’elle viendra devant l’Assemblée Générale. Ne pas faire ce geste signifierait que la France s’aligne sur la stratégie de "guerres préventives" des Etats-Unis, qui pourrait conduire à une catastrophe.

De nombreuses associations françaises se réuniront samedi 8 octobre à l’Assemblée Nationale pour une journée de réflexion consacrée à "la France face aux armes nucléaires". Nous attirons leur attention sur cette question de la plus haute importance et espérons pouvoir constater avec elles que la France aura su faire le choix de la raison.

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’expression de notre respectueuse considération.

Pour l’Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire (ACDN)
Jean-Marie Matagne, président


La création du "Comité ad hoc" cité dans cette lettre répondrait au voeu exprimé par le maire d’Hiroshima, M. Akiba, dans sa déclaration du 6 août 2005. Elle permettrait de revenir sur l’échec de la 7e Conférence de révision du TNP en mai 2005, et sur l’absence de toute référence au désarmement nucléaire dans le "Document final" du "Sommet du millénaire + 5" qui s’est tenu à New York à la mi-septembre.
La pression de la société civile doit d’autant moins se relâcher qu’un nombre sans cesse croissant d’Etats non nucléaires décide de passer outre le veto de tel ou tel Etat nucléaire qui bloque tout progrès vers l’élimination de la menace nucléaire.

A l’appel du réseau mondial "Abolition 2000", ACDN invite toutes les associations et tous les citoyens conscients de la gravité de l’enjeu à écrire ou faxer une lettre aux plus hautes autorités françaises :

Président de la République FAX : 01 47 42 24 65

Premier ministre : FAX : 01 45 44 15 72

Ministre des Affaires Etrangères : FAX : 01 45 51 60 12

Merci de nous en informer.

ACDN -
31, Rue du Cormier - 17100 - SAINTES

Tel : 06 73 50 76 61

Fax : 05 46 74 08 60

acdn.france@wanadoo.fr

http://www.acdn.net


L'argent est le nerf de la paix ! ACDN vous remercie de lui faire un DON

Autres versions
print Version à imprimer
pdfVersion PDF
English


Partager via les réseaux sociaux

Dans la même rubrique

LETTRE OUVERTE AU PRESIDENT CHIRAC
Lettre au Président de la République, au Premier ministre et au gouvernement
Courrier du 28 août 2002 adressé au Président de la République
La France doit faire cesser ce crime contre l’humanité
Lettre au président de la République

navigation motscles

Désarmement nucléaire
Le président Sarkozy prêt à soutenir "le bombardement de l’Iran"...
Des groupes du monde entier saluent la promesse d’Obama de lever l’état d’alerte des armes nucléaires
La Terre est belle. Préservons-la !
Les cinq « Grands » pour le désarmement nucléaire
Jean-Marie Lustiger, l’Eglise de France et la bombe atomique
APPEL DE PARLEMENTAIRES ET DE MEMBRES DE LA SOCIETE CIVILE
Cinq questions à Alain Juppé, « droit dans ses bottes » à la Défense
Eva Joly aux EGMV : "La France doit sortir du nucléaire civil et prendre le leadership du désarmement nucléaire."
Claude Piéplu, ami et militant, nous a quittés
DECLARATION DE VIENNE
ONU
Vers une enquête de l’ONU sur l’Uranium Appauvri à Gaza
Déclaration de Mohamed ElBaradei, Directeur général de l’AIEA*
Uranium Appauvri à Gaza : l’ONU doit enquêter
A l’ONU, la France doit s’engager pour l’abolition des armes nucléaires
TNP
Commission préparatoire à la révision quinquennale du Traité de Non-Prolifération
L’Assemblée Mondiale pour l’Energie Renouvelable de 2005 lance un appel en faveur du droit humain à l’énergie renouvelable
In Memoriam : Sir Joseph Rotblat (1908-2005)
La conférence sur le Traité de non-prolifération se termine sans accord.
Le Groupe des Fournisseurs Nucléaires torpille le Traité de Non Prolifération
Depuis New York, des dizaines de responsables d’ONG internationales appellent Nicolas Sarkozy à consulter le peuple français
La 8e Conférence de révision du TNP adopte à l’unanimité une déclaration finale
2005 s’annonce mal... Bonne année tout de même !
New York, capitale du désarmement nucléaire ?
A New York, les ONG abolitionnistes condamnent la pression de l’industrie nucléaire en faveur d’une "renaissance du nucléaire"

visites :  876002

Accueil | Contact | Plan du site | Admin |

Site réalisé avec SPIP
design et fonction Easter-Eggs